La Fondation EFE Maroc, en collaboration avec les Fondations Rockefeller et MasterCard, avait lancé en avril 2014 le programme «Digital Jobs for Moroccan Youth», destiné à former 770 jeunes dans les métiers du digital à court terme. Ce projet a été soutenu par l’OFPPT, l’Université
Hassan II de Casablanca, et l’Association des sociétés du Technopark (Astec), mais aussi par les entreprises partenaires pour le recrutement des jeunes lauréats.
Les dernières en date étant «Acti Call», «Total Call», «Kaymu.ma» et «Shorein.com» qui ont rejoint officiellement le réseau d’EFE Maroc.

Le programme a accompagné, depuis son lancement, 550 jeunes qui ont bénéficié de formations comportementales et techniques dans les métiers IT et BPO ainsi que sur les techniques
de recherche d’emploi.
La Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi ambitionne de multiplier ce chiffre, et de s’inscrire dans le projet à l’échelle continentale visant à toucher un million d’Africains à l’horizon 2020.
Lors de cette rencontre, le président d’EFE Maroc, Omar Chaabi, a souligné que la Fondation œuvrait pour l’employabilité des jeunes, à travers des actions de formation et d’accompagnement visant à faciliter leur insertion.
Et d’ajouter que l’approche de «EFE Maroc» mettait l’accent sur les compétences comportementales des jeunes, qui constituent un facteur clé pour leur réussite dans le monde professionnel.
Entre 2007 à 2014, la Fondation a déployé 727 formations, dans les régions de Casablanca, de Rabat, El Jadida, de Tanger-Tétouan, d'Asilah et de Doukkala-Abda, auprès de 14.250 bénéficiaires, dont 12.475 lauréats formés, avec un taux de participation des femmes de 53%.

Le taux de placement des lauréats a atteint 70% avec un de taux de rétention de 90% auprès des partenaires employeurs.
Plusieurs annonces ont été faites lors de cette cérémonie.
Il s’agit d’abord de la prolongation du programme «Digital Jobs for Moroccan Youth» pour une durée de 18 mois. Les programmes «Training for The Future», qui bénéficie du soutien la Fondation Accenture, et «Appui à la création d’emplois pour les jeunes de Safi», soutenu par la Fondation OCP, vont bientôt être lancés.