Opinions

Contrefaçon d'articles de sport

Grosses pertes pour les fabricants légitimes de l'UE

author LE MATIN

En France, où sont conçus 15% de la production totale des articles de sport de l'UE pour environ 800 millions d'euros,  la contrefaçon coûte 82 millions d'euros par an au secteur. Ph. AFP
X

Le 20 juillet 2018, la 3ème édition du Morocco Today Forum (MTF)

Inscrivez-vous pour suivre cet événement en LIVE !

La vente d’articles de sport contrefaits coûterait 500 millions d’euros chaque année aux fabricants légitimes de l’Union européenne (UE). Selon l’Office de l’harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) qui gère les systèmes d’enregistrement des marques dans les pays membres de l’UE, cela correspond à 6,5% de l’ensemble des ventes du secteur. Il en résulte la perte d'environ 2.800 emplois dans ce secteur, «étant donné que les fabricants vendent moins de produits qu'ils n'en auraient vendus en l'absence de contrefaçon, et emploient donc moins de personnes», rapporte l’AFP.

De plus, «360 millions d'euros supplémentaires sont perdus dans l'UE en raison des effets indirects liés à la contrefaçon d'articles de sport, dans la mesure où les fabricants achètent moins de produits et services aux fournisseurs», indique l’OHMI. L'incidence sur les recettes publiques de la baisse d'activité économique dans le secteur privé légitime est de son côté estimée à 150 millions d'euros. En France plus particulièrement, où sont conçus 15% de la production totale des articles de sport de l'UE pour environ 800 millions d'euros, la contrefaçon coûte 82 millions d'euros par an au secteur, précise l'OHMI. 

Services

S'inscrire à la Newsletter