GéoPolis

Association de jeunes : acteur principal dans la déclinaison de l’idée maghrébine

author LE MATIN

Association de jeunes : acteur principal  dans la déclinaison de l’idée maghrébine

La jeunesse maghrébine veut et peut s’employer sur plusieurs niveaux : l’ouverture des peuples et leur solidarité, la construction de nouveaux concepts d’institutions maghrébines basés sur la démocratie et l’inclusion des jeunes et de la société civile. L’urgence d’une nouvelle impulsion à la dynamique d’unification des peuples du Maghreb s’explique par l’aspiration des jeunes à vivre en paix dans le monde et dans leur région. La propagation incontrôlable des réseaux sociaux et son appropriation par les jeunes les aideront à être de plus en plus pris en compte dans les équilibres politiques au sein même des systèmes politiques maghrébins. À ce niveau, la société civile marocaine, connue pour être active et entreprenante, peut donner un nouvel élan d’unité et de plaidoirie pour la démocratie, les droits de l’Homme, la liberté et la justice sociale. Cela paraît un préalable essentiel pour toute construction unificatrice solide et pérenne.

Si les instances représentatives officielles des États maghrébins semblent sombrer dans un attentisme stérile, le Maghreb se fait et se fera au quotidien sans attendre l'aval des États. La jeunesse du Maghreb, ses entrepreneurs, ses syndicalistes, ses scientifiques et toutes les composantes de la société civile ont pris conscience de la nécessité vitale de se fédérer dans des organisations communes. Les institutions maghrébines doivent prendre en considération cette nouvelle dynamique. Et l'une des orientations que le Maghreb officiel doit opérer est d’ouvrir ses instances représentatives aux représentants de la société civile et notamment des mouvements de jeunesse.

Services

S'inscrire à la Newsletter