Dernière Heure

Climat

Hakima El Haité expose à Paris les priorités de la COP 22

author MAP, LE MATIN

 L’organisation de la COP 22 au Maroc permettra de booster la mise en œuvre du développement durable dans le Royaume. Ph : DR

La ministre déléguée chargée de l'Environnement, Hakima El Haité, a exposé, jeudi à Paris, les priorités de la conférence des Nations unies sur le climat (COP 22) qui sera organisée en novembre prochain à Marrakech.

Lors d’une rencontre avec la presse étrangère, Hakima El Haité a indiqué que parmi ces priorités figurent l’adoption de la feuille de route pré 2020 sur le climat et l’activation du mécanisme de renforcement qui, a-t-elle dit, constitue un élément indispensable pour enclencher l’allocation des fonds aux pays vulnérables.

La ministre a, également, cité le transfert des technologies de base et la feuille de route financière pour un meilleur financement après 2020, invitant tous les pays à honorer leurs engagements pris dans le cadre des contributions annoncées.

Aux côtés de ces priorités de la conférence de Marrakech, un agenda parallèle a été mis en place, a-t-elle fait savoir, expliquant que cet agenda prévoit notamment l’organisation d’un sommet sur la femme et le climat qui aura pour thème la femme leader et la transformation sociétale et un autre sommet sur l’implication des multinationales notamment du sud dans la lutte contre les effets du changement climatique.

La conférence de Marrakech sera celle de l’action et de l’innovation, a insisté Hakima El Haité, également envoyée spéciale de la COP22, notant qu’une centaine projets seront présentés à cette occasion.

Elle a, aussi, relevé l’importance de l'implication de tous les acteurs dont la société civile, les secteurs public et privé et les parlementaires pour la réussite de la COP 22.

La Conférence de Marrakech sera l’occasion d’opérationnaliser tous les aspects de l’accord historique de Paris et de maintenir l’esprit de solidarité et de confiance construit lors de la COP 21, a-t-elle dit.

Hakima El Haité a, en outre, affirmé que l’organisation de la COP 22 au Maroc permettra de booster la mise en œuvre du développement durable dans le Royaume.

La ministre avait pris part auparavant à un colloque organisé au Sénat sous le thème «A mi-chemin entre la COP21 et la COP22 : De Paris à Marrakech, quels enjeux pour le climat ?».  

Services

S'inscrire à la Newsletter