Structures prodiguant soins et accompagnement psychosocial pour les personnes souffrant de comportements addictifs, les centres d’addictologie se chargent également de la sensibilisation et de la prévention contre l’usage des stupéfiants, et ce dans le cadre du programme national de lutte contre les conduites addictives doté d’une enveloppe budgétaire globale de plus de 60 millions de dirhams et mis en œuvre sur Hautes Instructions royales par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, en partenariat avec les ministères de la Santé
et de l'Intérieur.

Outre la prise en charge médicale et les actions de sensibilisation, ces centres œuvrent également pour la réinsertion sociale des personnes concernées, notamment les populations à risque que constituent les jeunes, de manière à ce qu’ils puissent participer activement à la dynamique du développement. La société civile n’est pas non plus en reste puisqu’un encadrement et une formation sont offerts par les centres d’addictologie au profit du tissu associatif actif dans le domaine de la réduction des risques de consommation des drogues.

À ce jour, plusieurs centres d’addictologie ont été réalisés par la Fondation dans les villes de Casablanca, Rabat, Oujda, Nador, Marrakech, Tétouan et Tanger, avec pas moins de 10.000 personnes qui ont pu bénéficier, en 2014 et 2015, des services offerts par les différentes structures opérationnelles. L’année 2015 a été marquée par le lancement et l’inauguration de quatre nouveaux centres : deux à Tanger, ceux des quartiers Bni Makada et Hay El Jadid, inaugurés par le Souverain les 11 juillet et 23 septembre de la même année. Ils ont été réalisés par la Fondation Mohammed V pour la solidarité pour un coût global de 10,7 millions de DH et assurent la prise en charge médicale et sociale d’environ 4.000 personnes. Les deux autres centres sont ceux de Chefchaouen et d’Al Hoceïma, dont les travaux de construction ont été lancés par la Fondation courant 2015 dans l’objectif de toucher toutes les régions du Maroc et d’agir auprès de tous les jeunes marocains.

L’année 2016 a pour sa part vu la mise en place de trois nouveaux projets. Ainsi, deux centres d’addictologie viendront renforcer le dispositif sanitaire et seront cette fois-ci lancés dans la ville de Casablanca. Leur réalisation entre dans le cadre du programme sociomédical de proximité pour la région de Casablanca-Settat 2016-2020, lancé le 18 juin dernier par le Souverain et initié par la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Ils seront construits à Nouaceur et à Sidi Bernoussi.

L’autre projet lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 30 juin dernier est le nouveau centre d’addictologie du quartier Mghogha à Tanger, le troisième du genre réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité au niveau de la ville du Détroit, pour un investissement de 5 millions de DH. La mise en place de ce genre d’infrastructures procède de la conviction profonde du Souverain de la nécessité de mettre à la disposition des jeunes citoyens des prestations de santé de haute qualité avec pour objectifs ultimes la consolidation de la citoyenneté des jeunes et la réalisation d'un développement humain, durable, global et intégré.