Suggestions du moment :

#COVID-19 #NMD #Chroniques #Lifestyle #Hi-tech

Emploi

Entrepreneuriat

Réalisez vos projets grâce à la foule !

LE MATIN

Bien au-delà du financement, le crowdfunding permet aux entrepreneurs de faire connaître leurs projets et d'accroître leur crédibilité sur le marché. En créant une campagne de financement, via une plateforme marocaine ou étrangère, les porteurs de projets ont un accès rapide au marché, ce qui leur permet de tester leurs produits auprès de leur cible, économisant ainsi du temps et de l'argent. L’expérience, qui intéresse de plus en plus de startuppers, en est à ses balbutiements en attendant un cadre juridique.

Le crowdfunding est sur toutes les lèvres. Ce mode de financement par la foule, privilégié par les innovateurs et les associations, séduit de plus en plus les start-ups et les porteurs de projets qui ne peuvent ou ne veulent pas financer leurs projets via les formules classiques (banques, prêts d’honneur, etc.).
Le principe est simple. Le porteur de projet lance une campagne sur des plateformes de crowdfunding, où il présente son projet et l'usage qui sera fait du montant qu’il cherche à collecter. Autrement dit, il s’agit d’une campagne de communication fixée dans le temps, visant à engager la communauté et collecter une somme d’argent pour un objectif bien défini.

Ce mode de financement par la foule existe depuis bien longtemps, selon Zakaria Fahim, le président de BDO Maroc et de Hub Africa, la plateforme des investisseurs et des entrepreneurs en Afrique.
La forme la plus connue étant la «tontine» qui permet à un groupe de personnes d'épargner de l'argent qui va leur être distribué à tour de rôle. Mais avec l'arrivée d'Internet et des réseaux sociaux, le crowdfunding 2.0 a pu s’affranchir des contraintes de temps et surtout d’espace et permettre à des startups de récolter des fonds pour se développer. Outre le volet financement, le crowdfunding permet de communiquer autour de son projet et de le faire connaître auprès de la cible.

«Le crowdfunding permet de gagner en visibilité à l’échelle nationale et internationale et en crédibilité du fait de la réussite de la campagne. C'est également un moyen qui permet de fédérer les personnes qui adhèrent au projet», souligne Jihane Lahraichi, la fondatrice de la startup Educationcm, qui accompagne les étudiants en méthodologie d'étude, orientation et employabilité.
Selon elle, il s’agit d’un exercice enrichissant pour tout porteur de projet, dans le sens où il permet de développer les compétences de communication, de résilience et de combativité. «On peut parfois recevoir des messages négatifs de la part des gens. Par exemple, j'ai reçu un message très long de quelqu'un qui m'expliquait pourquoi il n'allait pas contribuer à ma campagne», ajoute l’entrepreneure. Mais grâce à la persévérance, ce point négatif peut rebooster un jeune qui croit en son projet.

En effet, la réussite de cette démarche repose sur un travail rigoureux allant du choix de la plateforme et de l’objectif financier à la définition de la stratégie de communication pour engager la communauté ciblée et gagner sa confiance. «C’est une activité à temps plein les semaines qui précèdent et durant la campagne», indique Arnaud Pinier, le co-fondateur et DG de Smala&co, la plateforme de crowdfunding dédiée à l’Afrique du Nord. Si la plateforme permet de créer les conditions favorables pour lancer une campagne, c’est au porteur de projet de convaincre, de conquérir son marché et d’aller vers sa cible. «Vous devez générer un lien de confiance avec de potentiels soutiens financiers qui ne vous connaissent pas du tout», précise-t-il. Il faut être prudent dans le choix des messages et des canaux de communication et la fidélisation de sa communauté.

Tout sauf de la charité

Si le crowdfunding a totalisé plus de 34 milliards de dollars dans le monde en 2015, d’après une étude du cabinet américain Massolution, soit quasiment le double des sommes récoltées un an auparavant, au Maroc, le marché est passé de 3 millions de DH en 2014 à 4,5 millions en 2015, enregistrant ainsi une croissance de 50%. C’est dire que cette formule de financement participatif gagne du terrain et qu’elle peut intéresser beaucoup plus de startuppers. Les experts interrogés se sont tous accordés à dire que le Maroc a encore des efforts à faire pour développer ce créneau. Arnaud Pinier en énumère trois : «une évolution des mentalités qui assimilent encore beaucoup crowdfunding à charité ; une évolution des pratiques de paiement en ligne encore trop peu utilisées ; ainsi qu’une évolution du cadre réglementaire qui ne permet pas un développement vertueux du modèle». Sur ce dernier volet, Zakaria Fahim plaide pour faire accélérer le vote du projet de texte de loi sur le crowdfunding qui sera «le premier en la matière sur l’Afrique et apportera un financement d’amorçage adapté aux startups. Il viendra certainement booster le statut d’auto-entrepreneur et permettre une montée en charge du projet optimisé et correctement financé». Il est à noter qu’il existe plusieurs modèles de crowdfunding : le don, le prêt et l’investissement. Chaque modèle répond à des besoins spécifiques. Par exemple, le modèle de don est idéal pour les projets en phase d’amorçage. Les modèles d’investissement et du prêt peuvent être, eux, envisagés pour lever des fonds afin de développer les activités de l’entreprise. 


Déclaration de Zakaria Fahim, président de BDO Maroc et de Hub Africa

«Notre pays, en se positionnant comme un Hub africain, doit prendre le lead» 

«Le financement participatif, plus connu sous le nom de crowdfunding, s’impose de plus en plus dans le monde comme une réelle alternative du financement. Plusieurs startups ont recours à des plateformes dédiées pour récolter des fonds et développer leurs projets. Grâce à Internet, le crowdfunding 2.0 a connu une expansion fulgurante, et au premier chef les réseaux sociaux. Les particuliers le considèrent comme un tremplin efficace pour réaliser des rêves ; les startups le voient comme une réelle alternative pour contourner le manque de financement des banques. Le crowdfunding reste cependant un “vœu” dans le continent. Ce mode de financement n’est pas aussi développé en Afrique, en raison notamment du faible taux de bancarisation et de pénétration d’Internet (certaines solutions contournent cette difficulté en utilisant le SMS) ainsi que l’absence de législation ad hoc. Notre pays, en se positionnant comme un Hub africain, doit prendre le lead. Le projet de texte établi un an après la feuille de route préparé sur le sujet à l’issue de la troisième édition du Hub Africa est porté par un groupe de travail incluant des cabinets de juristes, des plateformes de crowdfunding et soutenu par le ministère de l’Économie et des finances et l’ambassade des États-Unis.
Ce texte sera le premier en la matière en Afrique et apportera un financement d’amorçage adapté aux startups. Il viendra certainement booster le statut d’auto-entrepreneur et permettre une montée en charge du projet optimisé et correctement financé. Nous devons faire accélérer le vote de ce texte clé qui avec ses 3 formules (don, prêt, investissement) s’inscrit vraiment dans une approche de financement inclusif».


Entretien avec Arnaud Pinier, co-fondateur et directeur général de Happy Smala

«Au Maroc, il est encore très compliqué de faire financer des projets de nature commerciale ou technologique»

Le Matin-Emploi : Quel état des lieux dressez-vous de l’évolution du crowdfunding au Maroc ?
Arnaud Pinier : De 2013 à 2015, le marché du crowdfunding au Maroc est passé de 1 million de dirhams à près de 4,5 millions. Toutefois, cette croissance est à mettre en perspective avec les tendances dans le reste du monde. En effet, en 2014, le marché du crowdfunding représentait près de 3 millions de dirhams ce qui laissait augurer à l’époque une croissance vertigineuse. Mais 2015 nous oblige à tempérer cette analyse, car à ce stade du marché embryonnaire, là où des pays, comme la France, malgré leur taille, on continue de croître chaque année de plus de 100%, le Maroc, lui, n'a connu une hausse "que de" 50%.
Notre analyse du marché est que, compte tenu d’un certain nombre de facteurs, le marché du crowdfunding marocain nécessite quelques évolutions pour être plus robuste et consistant : une évolution des mentalités qui assimilent encore beaucoup crowdfunding à charité ; une évolution des pratiques de paiement en ligne qui sont encore trop peu utilisées, mais si importantes pour le crowdfunding dans sa version 2016 (et notamment en matière de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme) ; une évolution du cadre réglementaire qui ne permet pas en l’état un développement vertueux du modèle obligeant l’ensemble des acteurs de l’écosystème à des contorsions improductives pour exercer et à un scepticisme généralisé de la part des potentiels soutiens financiers.

En pratique, le crowdfunding est-il fait pour tous les projets ?
Dans le reste du monde, la réponse est oui. Cette formule s’est accompagnée par l’émergence de plateformes spécialisées pour prendre en charge les différents types de projets. Au Maroc, même si l’avenir sera sans doute plus œcuménique, à l’heure actuelle seuls quelques projets arrivent sans trop de difficultés à se faire financer : les projets humanitaires de charité et ceux à fort impact social ou environnemental. Compte tenu de la culture marocaine, il est encore très compliqué de faire financer des projets de nature commerciale ou technologique, même si l’exemple de Airmote (un projet de porte-clés intelligent porté par un entrepreneur marocain qui a réussi à lever des fonds grâce au crowdfunding, ndlr) laisse augurer de bonnes choses.

Pour un entrepreneur, quels sont les avantages de lancer une campagne de crowdfunding ?
Il me semble qu’une campagne de crowdfunding, au-delà des fonds collectés, a deux avantages principaux :
• Communiquer sur son projet de manière vertueuse, non pas dans une logique commerciale, mais une logique affective, c’est la spécificité d’une campagne et elle permet de conquérir ses «first users».
• Tester son projet, son produit auprès du grand public avant de faire le Go live est un moyen d’affiner et d’ajuster son produit, son positionnement, sa communication.

Comment réussir cet exercice ?
Lancez votre campagne quand votre projet et vous-même êtes prêts. Une campagne de crowdfunding est une activité à temps plein pendant les semaines qui précèdent et durant la campagne. Vous devez donc y être disposé, mais également avoir préparé de manière détaillée votre feuille de route de communication et d’actions. Voici quelques ingrédients indispensables :
• Avoir un projet déjà prototypé pour montrer votre capacité à exécuter.
• Engager les gens les plus proches de vous dans votre campagne et les faire adhérer afin de donner suffisamment d’éléments probants, rassurant pour une personne qui viendrait sur votre page, mais ne vous connaît pas.
• Écoutez, répondez, réagissez de manière positive aux remarques et commentaires de la foule.
• N’oubliez pas de remercier les gens, car ils se souviendront uniquement d’une seule chose dans le cas contraire : «vous avez oublié de les remercier».
• Soyez transparent et complet en termes de communication, y compris si vous connaissez des difficultés ou des retards, on peut tout comprendre, mais on accepte mal la dissimulation (cf. le besoin de confiance).
• Proposez des contreparties attractives, elles sont un puissant levier d’optimisation du soutien moyen.
• Fixez-vous un objectif de collecte qui soit un juste milieu entre vos besoins et votre capacité réelle à aller chercher ces sommes d'argent.
• Le porteur de projet est le meilleur ambassadeur de son projet, il faut donc mettre en jeu sa personne au profit du projet pour donner envie de le soutenir. 


Témoignage de Jihane Lahraichi, fondatrice de la startup Educationcm

«Au départ, ce sont les amis qui financent et après les gens qu'on ne connait pas» 

«J’ai mené deux campagnes en 2015 auprès de la plateforme de crowdfunding dédiée au monde arabe, Zoomaal. Après avoir fait une étude comparative des plateformes, j’ai remarqué que celles marocaines étaient assez nouvelles. Il faut noter aussi que  l’on n’a pas le droit de bénéficier de dons d'argent au Maroc via ces plateformes, en tant qu’individu ou entreprise, ce qui rend la collecte de fonds difficile. Ce mode de financement permet de gagner en visibilité à l’échelle nationale et internationale et en crédibilité du fait de la réussite de la campagne. C'est également un moyen qui permet de fédérer les personnes qui adhèrent au projet. En tant que porteur de projet, cet exercice m’a permis de développer les compétences de communication, de résilience et de combativité. Car, on peut parfois recevoir des messages négatifs de la part des gens. Pour réussir sa campagne, il est nécessaire de s’y préparer et le temps qui y est consacré n'est pas forcément proportionnel au montant d'argent récolté. Il faut également faire attention à la limite du temps alloué à la campagne et d'atteindre des seuils intermédiaires pour pouvoir récolter la somme visée (les paramètres varient en fonction des plateformes). Par exemple, pour 3.000 dollars si je mets 3 seuils 500, 1.500, 3.000, et que je n'atteins que 499 dollars, je ne récolte rien  et si je n'atteins que 1.499 je ne récolte que 500... C'est important d'avoir collecté le montant d'ici ce délai, en gardant en tête que la première semaine ce sont les amis qui financent, la deuxième les amis de mes amis et à partir de la troisième, ce sont les gens qu’on a ciblés à travers sa stratégie  de communication et qu'on ne connait pas».

Services

Météo

Casablanca 27 novembre 2021

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 27 novembre 2021

  • As-sobh : 06:40
  • Al-chourouq : 08:10
  • Ad-dohr : 13:23
  • Al-asr : 16:04
  • Al-maghrib : 18:28
  • Al-ichae : 19:46

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Nat Geo Wild
L'incroyable Dr Pol

17:30

Chaine : France 24
À l'affiche

17:40

Chaine : Bein Sports HD9
Crystal Palace vs Aston Villa - English Premier League 2021/2022 Week 13

15:55

Chaine : BFM TV
7 Jours BFM

17:00

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 27 novembre 2021

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 27 novembre 2021

  • As-sobh : 06:40
  • Al-chourouq : 08:10
  • Ad-dohr : 13:23
  • Al-asr : 16:04
  • Al-maghrib : 18:28
  • Al-ichae : 19:46

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

-0.78 %

-0.84 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Nat Geo Wild
L'incroyable Dr Pol

17:30

Chaine : France 24
À l'affiche

17:40

Chaine : Bein Sports HD9
Crystal Palace vs Aston Villa - English Premier League 2021/2022 Week 13

15:55

Chaine : BFM TV
7 Jours BFM

17:00

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X