Faune

Un nouveau plan de sauvegarde de l'outarde au Maroc

,LE MATIN
28 Aout 2016
Faune-.jpg

Le Haut Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, le Centre de coopération pour la Méditerranée et l'Union internationale pour la conservation de la nature ont lancé un nouveau plan d’action pour la conservation de la grande outarde au Maroc pour les dix prochaines années. Bien que la grande outarde soit une espèce protégée par la législation marocaine, sa population a connu un important déclin d'au moins 55% au cours des 15 dernières années. Six axes d'intervention ont été identifiés pour faire face à ces menaces : mettre en place des capacités de surveillance, réduire au minimum les collisions avec les infrastructures, sécuriser l’habitat et renforcer la sensibilisation et la valorisation.

Le plan prévoit également de mener des activités de recherche et de suivi et d’utiliser des mécanismes de financement durable pour pouvoir implémenter ces recommandations. Effectivement, la stratégie contient 70 actions et notre principal et plus pressant objectif est que les leks clés d’Araoua et de Tleta-Rissana soient protégés par les désignations nationales appropriées et par le soutien d’une communauté forte et engagée d’ici 2020», a déclaré Zouhair Amhaouch, chef de la division des parcs et réserves naturelles du Haut Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés