Où coûte-t-il le moins cher pour s’installer ? C’est la question à laquelle Jumia House a essayé de répondre dans sa deuxième étude sur l'immobilier. Cette fois, la filiale du groupe Jumia a choisi les quartiers prisés de Mâarif à Casablanca, Gueliz à Marrakech et le Centre-ville de Tanger. Ce choix s’explique par «un fort engouement constaté pour ces trois segments sur notre plateforme», souligne le site immobilier dans un communiqué. L’enquête, qui portait sur les prix à la vente, location et opportunités d’investissement, démontre que c’est au Mâarif que les prix flambent le plus. «Si nous nous référons à un comparatif du prix d’achat au mètre carré, nous constaterons que le quartier Mâarif reste nettement plus cher que les deux autres quartiers étudiés, puisque le prix moyen à l’achat est de 14.646 DH contre 11.818 à Gueliz et 10.580 DH à Tanger Centre», indique l’étude.

Toutefois, Jumia House souligne que les prix affichés ont tendance à augmenter pour les petites superficies. Le mètre carré au Mâarif passe ainsi à 17.272 DH pour un bien d’une seule chambre, 12.724 DH à Marrakech et 12.000 DH à Tanger Centre. La ville de Casablanca reste aussi la plus chère quand il est question de location. Le loyer médian au mètre carré des appartements au Mâarif s’élève à 85 DH, contre 71 DH à Gueliz et 55 DH à Tanger Centre. Toutefois, la tendance s’inverse pour les prix moyens forfaitaires du loyer mensuel. Dans cette configuration, Tanger dépasse Marrakech avec 6.749 DH contre 6.231 DH. Cette situation s’explique par l’extension rapide de la zone industrielle de Tanger et l’arrivée de nombreux étrangers ainsi qu’à des superficies moyennes plus élevées. À Casablanca, le loyer médian forfaitaire s’élève à 9.318 DH.