Chimie

Akzo Nobel moins optimiste pour ses résultats 2017

Mohamed Amine Hafidi,LE MATIN
11 Septembre 2017
Akzo-Nobel-b.jpg Le groupe Akzo Nobel précise qu’il est confronté à une inflation des coûts et à des effets de change défavorables.

Akzo Nobel a revu à la baisse ses objectifs de 2017 et annoncé une refonte de la gestion des deux pôles qu‘il ne compte pas vendre, à savoir les peintures et les revêtements industriels, rapporte Reuters. Le groupe néerlandais, qui a repoussé une offre de 26,3 milliards d‘euros de son concurrent américain PPG Industries en mai dernier, explique qu‘il est confronté à une inflation des coûts et à des effets de change défavorables. En conséquence, le bénéfice d‘exploitation annuel, quoique supérieur à celui de 2016, n‘augmentera pas de 100 millions d‘euros, comme l‘avait promis le management du groupe. Le directeur général Ton Buechner avait, pour rappel, quitté l‘entreprise en juillet pour raisons de santé.

Son successeur Thierry Vanlancker devait rencontrer les actionnaires pour défendre la stratégie suivie par la société à la suite d‘une décision de justice enjoignant Akzo Nobel à rétablir l‘ordre. Le groupe chimique entend vendre ou introduire en bourse son pôle de chimie spécialisée d‘ici au printemps 2018 afin de se recentrer sur les peintures et les revêtements. La gestion de ces divisions sera regroupée et réorientée suivant les régions. «Citons comme difficultés des taux de change défavorables, une conjoncture qui reste difficile pour les revêtements de protection, des perturbations ponctuelles dans la production et la chaîne logistique au troisième trimestre et les pressions exercées sur les marges du fait d‘une inflation des coûts des matières premières plus aigüe que prévu», explique le groupe dans un communiqué. Vanlancker observe que les répercussions de ces éléments s‘amplifient à mesure que l‘année s’écoule et qu‘Akzo Nobel réplique en augmentant les prix et en réduisant les coûts. Il ajoute que la société atteindra ses objectifs financiers de 2020 annoncés en avril, par exemple une marge sur le chiffre d‘affaires de 15%, mais les analystes en doutent depuis le début. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés