L'opération colonie de vacances, organisée par la holding Al-Omrane au profit d'enfants issus de bidonvilles à El Jadida, s’est clôturée jeudi. Cette opération, initiée le 26 juillet dernier et qui se poursuit dans d’autres villes jusqu’au 26 août prochain, en est à sa sixième édition. «Cette opération des colonies de vacances au profit de 1.200 enfants issus des différents bidonvilles du Maroc réaffirme l’attachement du Groupe aux valeurs citoyennes. Elle s’inscrit dans le cadre des actions citoyennes visant le cœur de cible sur lequel Al-Omrane opère, à savoir le social», a souligné Badre Kanouni, président du directoire de la holding Al-Omrane, lors d’une cérémonie organisée pour l’occasion et co-présidée avec Mohamed Amine El Guerrouj, gouverneur de la ville d’El Jadida. Et d’ajouter : «La réalisation d'excursions éducatives au profit de ces enfants permet l'épanouissement de l'enfance de ces quartiers».

Le programme de cette édition comportait des activités éducatives, ludiques, sportives et des randonnées pédagogiques. Ce groupe d'enfants (garçons et filles) a ainsi eu l'occasion d'effectuer des visites et des sorties à certains sites naturels et historiques de la région. Ces enfants ont également participé aux festivités marquant la célébration de la fête du Trône, à travers des présentations de danses issues du folklore lors d'une soirée inoubliable. Pour la saison estivale 2017, la holding a procédé à l’envoi de près de 1.200 enfants des bidonvilles de différentes régions du Maroc en colonie de vacances, et ce, dans plusieurs villes du Royaume telles Essaouira, El Jadida, Immouzer et Tanger. Ces enfants proviennent de l’ensemble des régions du Maroc où le Groupe dispose de filiales régionales. Le Groupe Al-Omrane prône l’épanouissement de ces enfants, et ce, à travers plusieurs actions continues pendant l’année. Ainsi, parallèlement aux colonies de vacances, la holding continue d’appuyer les initiatives visant à favoriser l’intégration sociale des enfants issus des quartiers de relogement. Il est à noter que l’organisation de ces colonies a été confiée à l’Association éducation et développement. 

Abdelmajid Nejdi