Masen planche sur l’attribution du marché Noor Midelt Phase I. «Les offres techniques seront rendues publiques au cours de ce mois de décembre», déclare au «Matin-Éco» le top management de Masen (Moroccan Agency for Sustainable Energy). Rappelons qu’en novembre 2016, sept entreprises avaient soumis leurs candidatures pour ce projet qui comprendra deux centrales de technologie hybride, combinant CSP (thermosolaire) et PV (photovoltaïque) pour une puissance totale entre 600 et 800 mégawatts (MW). Suite à l’évaluation de chacune de ces offres, cinq consortiums ont été pré-qualifiés par Masen. 

Ces derniers sont menés par des leaders mondiaux en énergies renouvelables : Acwa Power, EDF Énergies Nouvelles, Engie, Innogy SE et JGC Corporation. L’adjudicataire devra être connu l’année prochaine. 
En attendant, c’est une vraie course contre la montre engagée par Masen pour le complexe Noor Ouarzazate afin d’être en phase avec l'objectif de 14% de solaire dans le mix électrique en 2020. Ainsi, pour Noor Ouarzazate II et III, la mise en service a été «légèrement» repoussée. Elle était initialement prévue pour cette fin 2017. À en croire Masen, toutes les centrales du complexe solaire Noor Ouarzazate, y compris la tranche IV, seront opérationnelles avant fin juin 2018. «La mise en service des projets Noor Ouarzazate II, III et Noor PV I, en cours de réalisation, est prévue au premier semestre 2018», annonce l'agence.  Rappelons que Noor Ouarzazate IV, d’une capacité de 72 MW, fait partie de «Noor PV I», un programme 100% photovoltaïque comprenant également Noor Laâyoune (80 MW) et Noor Boujdour (20 MW). Globalement, le site d’Ouarzazate est constitué de quatre centrales multi-technologiques – thermosolaire (CSP) et photovoltaïque – pour un investissement total supérieur à 24 milliards de DH, sans compter les infrastructures communes développées par Masen et l’Office national de l'électricité et de l'eau potable pour les besoins des développeurs. Pour le moment, seule la centrale Noor Ouarzazate I (160 MW) est opérationnelle.  Développée sur la base de la technologie thermosolaire, avec capteurs cylindro-paraboliques et une capacité de stockage de 3 heures à pleine puissance, Noor Ouarzazate I a été inaugurée en février 2016. Les travaux de Noor Ouarzazate II (200 MW – CSP cylindro-paraboliques) et III (150 MW-CSP Tour) ont démarré à la même époque. Ainsi, avec une capacité de 582 mégawatts (MW), ces centrales feront officiellement de Noor Ouarzazate le plus grand site de production solaire multi-technologique au monde.  À noter que le groupe saoudien Acwa Power a décroché le marché des 4 centrales, dans le cadre d’un consortium qu’il mène, suite à des appels d'offres internationaux lancés par Masen depuis 2011.