Maroc-Brésil

Examen des moyens de capitaliser sur les complémentarités pour développer les relations bilatérales

,LE MATIN
17 Juillet 2017

Les moyens de promouvoir les relations bilatérales dans divers secteurs et de capitaliser sur les complémentarités entre le Maroc et le Brésil ont été largement évoqués, jeudi, lors d'un entretien de l’ambassadeur du Maroc à Brasilia, Nabil Adghoghi, avec le président du Sénat brésilien, Eunicio Oliveira. Lors de cette rencontre, les deux parties ont passé en revue l’évolution générale des relations maroco-brésiliennes, de même qu'ils ont abordé les perspectives de leur développement futur, principalement dans le domaine de l’agro-industrie et d’autres secteurs à forte valeur ajoutée. Il a également été question de développer le créneau de la logistique maritime pour compléter la liaison aérienne désormais quotidienne entre les deux pays.

À cette occasion, le président du Sénat brésilien a relevé que le Maroc et le Brésil partagent des complémentarités qu’il convient de mobiliser, à l’image du potentiel exportateur du Maroc en termes de phosphate et de production de fertilisants, ou encore de l’essor de l’activité agricole destinée à l’exportation au Brésil, notamment dans les États du nord et du nord-est du Brésil (Piaui, Maranhao, Ceara et Bahia). Pour sa part, le diplomate marocain a mis en relief l’intérêt qu’accorde le Royaume au renforcement de la diplomatie parlementaire, au développement des relations avec le Marché commun du Sud (Mercosur) et au renforcement des relations bilatérales avec le Brésil, en particulier dans les domaines de la logistique et de l'agro-industrie. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés