Google passe au vert. Le groupe a annoncé l’implantation d’un data center au Grand-Duché, au Luxembourg fonctionnant exclusivement aux énergies renouvelables. Un pari que la firme de Mountain View espère généraliser sur son réseau Data Centers dans le monde. En effet, Google entend abandonner définitivement les énergies fossiles et nucléaires pour s’appuyer exclusivement sur les énergies vertes, à savoir l’éolien et le photovoltaïque. Google a d’ailleurs «acquis la plus grande ferme solaire des Pays-Bas, d’une capacité de 30 mégawatts grâce à 123.000 panneaux photovoltaïques», précise l’AFP.

À noter que le géant américain qui fait face à la concurrence d’Amazone et Microsoft dans le stockage de données prévoit l’ouverture de douze Data centers supplémentaires dans le monde. À ce jour, Google compte 6 centres de données en Europe (Luxembourg, Dublin, Belgique, Finlande et Pays-Bas), 6 aux États unis, un au Chili, à Singapour et à Taïwan.