L’ONEE met son expertise à la disposition des professionnels guinéens. L'Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) assure actuellement un programme de formation axé sur le renforcement des capacités des cadres et responsables guinéens intervenants dans l’assainissement liquide. Cette opération s’inscrit dans le cadre la coopération entre le Royaume du Maroc et la République de Guinée, particulièrement l’accord de partenariat signé en février 2016 pour l’établissement des études et l’assistance technique à la réalisation du projet d’assainissement liquide de la capitale guinéenne Conakry. «Le programme de formation réalisé par l’Office vise le renforcement des connaissances professionnelles des intervenants dans le domaine de l’assainissement liquide notamment en ce qui concerne le développement et l’exploitation des stations d’épuration des eaux usées. L’objectif étant de permettre aux hommes et femmes guinéens d’être investis non seulement dans la réalisation de cet important projet, mais d’en assurer le fonctionnement, l’exploitation et la durabilité permettant ainsi d’atteindre les objectifs du projet.», souligne l’ONEE dans un communiqué.

À cet égard, un premier module de formation a été réalisé au Maroc par l’Office du 3 au 8 juillet 2017. Il a notamment porté sur l’exploitation des installations et ouvrages d’assainissement, le contrôle qualité assainissement, la gestion commerciale du service d’assainissement, l’approche participative ainsi que la communication en rapport avec l’activité assainissement. Au cours de cette formation, une visite d’installation d’assainissement a eu lieu le 5 juillet à la station d’épuration des eaux usées (STEP) en boues activées de la ville d’Ifrane. Par ailleurs, «un atelier d’échange a été organisé le 6 juillet au siège de l’ONEE à Rabat pour présenter les résultats de la note de cadrage du projet d’assainissement liquide de la ville de Conakry qui définit les tranches prioritaires du projet afin de permettre de démarrer les travaux du projet avant la fin de l’année conformément aux engagements pris», est-il indiqué.