Société

Rapport mondial de suivi sur l’éducation

L’Unesco appelle les gouvernements à rendre des comptes et assumer leurs responsabilités

author Hajjar El Haïti, LE MATIN

Seul un gouvernement sur six publie des rapports annuels de suivi sur l’éducation. Des organismes indépendants sont  nécessaires pour inciter les gouvernements à rendre des comptes dans ce domaine.

Seul un gouvernement sur six publie des rapports annuels de suivi sur l’éducation. Des organismes indépendants sont nécessaires pour inciter les gouvernements à rendre des comptes dans ce domaine.

Dans son dernier Rapport de suivi sur l’éducation rendu public aujourd’hui à Paris, l’Unesco affirme que la crise que connaît le secteur de l’enseignement dans le monde relève de la responsabilité de plusieurs acteurs, notamment les gouvernements qui sont tenus de rendre des comptes afin d’améliorer la qualité de l’éducation et réduire les inégalités.

Alors que le ministère de l’Éducation nationale a commencé dernièrement à prendre des mesures pour lutter contre l’absentéisme des enseignants, afin de limiter les conséquences que cela peut avoir sur la scolarité des enfants, notamment en exigeant des établissements scolaires de publier les noms des enseignants absents, l’Unesco prend la défense de ces derniers et met l’accent sur la responsabilité des gouvernements pour garantir une éducation universelle de qualité dans son Rapport mondial de suivi sur l’éducation 2017-18.

En effet, ce Rapport met en garde contre les accusations visant à imputer des problèmes éducatifs systémiques à certains acteurs. Pointer du doigt les enseignants pour leurs faibles résultats et pour leur absentéisme est à la fois injuste et contre-productif insiste le Rapport. Il montre par exemple que la moitié des absences d’enseignants en Indonésie en 2013-14 correspondait à des dispenses liées à la poursuite d’études et que ces absences auraient dû être remplacées. De la même manière, au Sénégal en 2014, seuls 12 jours d’absence sur 80 étaient imputables à une défaillance de responsabilité des enseignants.

Les personnes ne peuvent être tenues responsables des résultats qui dépendent de l’action d’autres acteurs. «L’éducation est une responsabilité partagée entre tous : gouvernements, écoles, enseignants, parents et acteurs privés. Rendre des comptes renvoie à la manière dont les professeurs enseignent, les étudiants apprennent et les gouvernements agissent. Cette responsabilité doit être définie avec soin et reposer sur les principes d’équité, d’inclusion et de qualité», a déclaré la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova. De son côté Manos Antoninis, directeur du Rapport, a souligné que le fait de s’appuyer sur les résultats scolaires des élèves pour sanctionner les enseignants et les écoles risque de les inciter à adapter leur comportement pour se protéger. «Ce genre de comportement peut avoir pour effet de marginaliser encore les plus faibles. Les gouvernements sont les premiers à devoir rendre des comptes. Si un gouvernement a tendance à rejeter la faute sur d’autres, cela détourne l’attention de sa propre responsabilité qui est de mettre en place un système éducatif solide et solidaire».

Par ailleurs, le Rapport montre que moins de la moitié des pays à faible et moyen revenu disposent de normes concernant l’éducation de la petite enfance et seuls quelques-uns d’entre eux sont dotés de mécanismes de contrôle. Dans près de la moitié des pays, il n’existe pas de dispositions sur la taille des classes. Le Rapport souligne également l'importance de la responsabilité pour remédier aux inégalités. À l'échelle mondiale, moins de 20% des pays garantissent juridiquement 12 années d'enseignement gratuit et obligatoire. Or aujourd’hui encore, on compte 264 millions d'enfants et de jeunes non scolarisés et 100 millions de jeunes ne savent pas lire. Le Rapport pointe également le déficit de responsabilité des donateurs qui ne respectent pas leurs engagements vis-à-vis de ceux qui en ont besoin. La part de l'aide allouée à l'éducation diminue depuis six ans. Parallèlement, les donateurs exigent de plus en plus qu'en échange de l'aide, les pays obtiennent des résultats qui les éloignent parfois des améliorations globales du 
système éducatif. 

Services

Météo

Casablanca 26 septembre 2018

73.2°F

22.9°C

Meteo Casablanca
  • 30 ºC
    clear
  • 21 ºC
    nt_clear
  • 31 ºC
    clear
  • 21 ºC
    nt_clear
  • 30 ºC
    clear

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 26 septembre 2018

  • As-sobh : 05:53
  • Al-chourouq : 07:18
  • Ad-dohr : 13:27
  • Al-asr : 16:47
  • Al-maghrib : 19:26
  • Al-ichae : 20:40

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.88 %

+0.91 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Assadissa tv

00:00

Chaine : Euronews
All News Edition

06:31

Chaine : Planète
American Pickers - Chasseurs de trésors S05E03

06:15

Chaine : Médi1 TV
Matinales Infos

05:00

Tous les programmes TV >

Météo

Casablanca 26 septembre 2018

73.2°F

22.9°C

Meteo Casablanca
  • 30 ºC
    clear
  • 21 ºC
    nt_clear
  • 31 ºC
    clear
  • 21 ºC
    nt_clear
  • 30 ºC
    clear

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 26 septembre 2018

  • As-sobh : 05:53
  • Al-chourouq : 07:18
  • Ad-dohr : 13:27
  • Al-asr : 16:47
  • Al-maghrib : 19:26
  • Al-ichae : 20:40

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.88 %

+0.91 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Assadissa tv

00:00

Chaine : Euronews
All News Edition

06:31

Chaine : Planète
American Pickers - Chasseurs de trésors S05E03

06:15

Chaine : Médi1 TV
Matinales Infos

05:00

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter