Conférence ministérielle de l’Union pour la Méditerranée

L’UpM veut développer la recherche et l’innovation

Hajjar El Haïti,LE MATIN
12 Mai 2017
Conference-ministerielle-.jpg La conférence ministérielle de l’UpM, organisée avec le soutien de la Commission européenne à Malte le 4 mai dernier.

L’Union pour la Méditerranée (UpM) a organisé, il y a quelques jours, la conférence ministérielle sur le «Renforcement de la coopération euro-méditerranéenne par la recherche et l’innovation» à La Valette à Malte.

La conférence ministérielle de l’UpM, organisée avec le soutien de la Commission européenne à Malte le 4 mai dernier, a été l’occasion de souligner le rôle clé de la recherche et de l’innovation pour mieux répondre aux causes profondes de la migration. «Les ministres ont encouragé une approche coordonnée à l’échelle de la région pour accroître la mobilité des chercheurs et des étudiants et établir des plateformes communes pour la collecte et l’analyse de données, tout en exploitant au mieux les outils existants. Ils ont appelé à l’identification de solutions innovantes afin de créer davantage d’opportunités pour les jeunes et de contribuer ainsi à relever les défis actuels les plus urgents auxquels la région méditerranéenne est confrontée», indique-t-on dans un communiqué sur cet événement. Lors de cette conférence, les ministres ont salué plusieurs initiatives régionales emblématiques, à savoir le Partenariat pour la recherche et le développement dans la région méditerranéenne – «Prima» et l’Initiative «Bluemed» sur la recherche et l’innovation pour des emplois bleus et la croissance dans la région
méditerranéenne.

«L’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation sont au cœur de la feuille de route de l’UpM, adoptée en janvier dernier par les ministres des Affaires étrangères. Le partage des connaissances, la coopération scientifique et le transfert de technologie sont plus déterminants que jamais dans la consolidation du développement humain, la création d’emplois, la croissance inclusive et la stabilité dans notre région», a déclaré Fathallah Sijilmassi, secrétaire général de l’UpM.

«La Déclaration ministérielle adoptée à La Valette s’appuie sur les nombreux engagements en matière de recherche et d’innovation approuvés lors des récentes conférences ministérielles de l’UpM, dont celles sur l’emploi et le travail, sur l’environnement et le changement climatique, ainsi que sur l’eau et l’économie bleue. Cette Déclaration aborde également plusieurs des enjeux abordés dans la Déclaration de Tunis signée le 31 mars 2017 par les ministres en charge de la Recherche, de l’Innovation et de l’Enseignement supérieur du Dialogue 5+5, qui ont adopté un nouveau programme de travail visant à renforcer leur coopération dans ces secteurs en 2017-2018», conclut le communiqué. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés