Exécutif

Le gouvernement dresse le bilan des 120 premiers jours et annonce ses principaux futurs chantiers

Brahim Mokhliss,LE MATIN
12 Septembre 2017
Executif-bn.jpg les chantiers futurs annoncés par le gouvernement concernent tout particulièrement le parachèvement de la régionalisation avancée.

Parallèlement à l’annonce de son bilan des 120 premiers jours, le gouvernement a annoncé la liste des chantiers sur lesquels il compte se pencher dans les prochains jours. Il s’agit de réformes qui ont été lancées sous l’ancien gouvernement, mais aussi de nouvelles réformes initiées par l’actuel Exécutif. La lutte contre la corruption, l’élargissement du système de protection sociale et la modernisation de l’administration sont érigés en priorités.

À travers un document intitulé «120 jours, 120 mesures», le gouvernement a présenté, lundi à Rabat, le bilan de ses quatre premiers mois d’exercice. En plus des axes des réalisations au cours de cette période, le document a également évoqué les futurs chantiers sur lesquels va se pencher l’équipe El Othmani. Ces chantiers annoncés sont au nombre de onze. Pour certains, il s’agit de chantiers qui constituent la continuité de ceux déjà engagés par le précédent gouvernement, alors que pour d’autres, il s’agit de nouveaux projets à lancer. Ainsi, dans le sens de la continuité, les chantiers futurs annoncés concernent tout particulièrement le parachèvement de la régionalisation avancée.

Selon le Chef du gouvernement, les pouvoirs publics ont inauguré un cycle de visites dans les régions du Royaume pour s’enquérir de la situation économique et sociale et de l’état d’avancement des projets de développement qui y sont prévus. «Une première visite à Béni Mellal-Khénifra a eu lieu en juillet, et sera suivie par une deuxième visite dans la région de Drâa-Tafilalet dans les prochaines semaines. L’objectif est de couvrir durant les prochains mois toutes les régions afin d’opérer un suivi rapproché des programmes de développement prévus. Le but est de mobiliser l’État pour réussir le chantier de la régionalisation avancée», explique-t-il. D’autres chantiers s’inscrivant dans cette même catégorie concernent la poursuite de la réforme administrative et la lutte contre la corruption, l’élargissement du système de protection sociale et son amélioration pour qu’il couvre 90% de la population en 2020. Dans la même catégorie peuvent être classés également les projets visant la généralisation de la couverture médicale, la poursuite de la réforme du régime de la retraite et le programme de mise à niveau du monde rural.

S’agissant des chantiers nouvellement conçus, l’on peut retenir quatre importantes initiatives du gouvernement. Le premier est le lancement la Stratégie nationale pour l’emploi. «Nous travaillons pour améliorer notre modèle économique, dans la perspective d’une plus grande création d’emploi. Sachant que l’emploi nécessite des investissements et un climat d'affaires adéquat pour l’entreprise et un modèle où les secteurs créateurs d’emploi à valeur ajoutée comme l’industrie ont une plus grande place», précise-t-on dans le document des «120 jours, 120 mesures». Un autre chantier concerne l’adoption de mesures au profit des entreprises et des investisseurs. Ce que devra prévoir le projet de loi de Finances 2018.

Sur un autre volet, le gouvernement annonce l’élaboration de la loi-cadre relative à l’éducation et à la formation. Le document du gouvernement annonce l’accélération de la procédure d’élaboration de la loi-cadre sur la réforme du secteur. «Ainsi, la mise en œuvre de la Vision 2030 permettrait au gouvernement de mettre en œuvre de nombreuses mesures, portant sur l’amélioration de la gestion des établissements scolaires, une pédagogie centrée sur l’élève et faisant une plus grande part à l’acquisition des compétences transversales, comme les langues, les technologies de l’information et de la communication», annonce le Chef du gouvernement.

Le dernier chantier annoncé est tout aussi nouveau qu’inédit. Il s’agit du lancement du projet de création d’une «haute commission pour l’actualisation et la codification des lois». C’est une entité chargée d’examiner les propositions de loi déposées au Parlement et de suggérer la position à prendre par le gouvernement à leur égard. D’ailleurs, selon nos informations, cette commission a tenu une première rencontre ayant réuni des représentants de la primature et du secrétariat général du gouvernement. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
20 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés