Résultats semestriels

Le groupe BCP engrange 1,8 milliard de DH de bénéfices à fin juin

Moncef Ben Hayoun,LE MATIN
12 Septembre 2017
Le-groupe-BCP-b.jpg La performance du groupe est portée «par la forte dynamique commerciale», selon le PDG du groupe, Mohamed Benchaâboun. Ph Seddik

Au 1er semestre, le groupe Banque Centrale Populaire (BCP) a dégagé un résultat net part du groupe en hausse annuelle de 9,3% à 1,52 milliard de DH sur un bénéfice net consolidé de 1,8 milliard (+3,2%). Le produit net bancaire consolidé a atteint 8,2 milliards de DH, en augmentation de 1%.

Des performances robustes pour la banque au cheval au premier semestre. À fin juin 2017, le groupe Banque Centrale Populaire (BCP) a dégagé un résultat net part du groupe (RNPG) en hausse de 9,3% (en glissement annuel) à 1,52 milliard de DH sur un bénéfice net consolidé de 1,8 milliard (+3,2%). Cette performance est tirée notamment par la maîtrise des charges (+1% à 4,04 milliards de DH) et une baisse de 8,3% du coût du risque à 1,6 milliard. Le produit net bancaire (PNB : équivalent du chiffre d'affaires) consolidé s’est renforcé de 1% à 8,2 milliards de DH, «porté par la forte dynamique commerciale», a souligné Mohamed Benchaâboun. Le PDG du groupe s’exprimait le 12 septembre à Casablanca lors de la présentation des résultats semestriels. En effet, la marge sur commissions a bondi de 12% pour atteindre plus de 1,23 milliard de DH. On note aussi une progression de 6% du résultat des activités de marchés à 1,56 milliard. En revanche, la marge d’intérêt affiche une baisse de 3% à 5,07 milliards de DH, «impactée par un recours plus important au marché financier afin de soutenir l’extension de l’activité.», explique le top management du groupe. Soulignons que la hausse du PNB a été soutenue par une croissance significative du PNB des filiales locales et internationales. Les filiales au Maroc enregistrent une hausse de 17% à 1,24 milliard de DH (contribution à hauteur de 18% au PNB du groupe) avec des performances jugées exceptionnelles des filiales opérant dans les domaines des métiers spécialisés (Upline Group +17%, CIB Offshore +29%, Attawfiq Micro-Finance +10%). En outre, le réseau Banque Atlantique a généré 1,11 milliard de PNB, en augmentation de 10%.

En termes d’activités commerciales, le groupe BCP fait état d’une hausse de 3,5% des dépôts de la clientèle à 263 milliards de DH. À noter que la Banque au Maroc a renforcé son portefeuille clients avec plus de 200.000 nouvelles relations au titre du premier semestre 2017. «Cet effort de recrutement continu permet à la Banque Populaire d’asseoir son positionnement de premier collecteur de l’épargne nationale, avec plus de 231 milliards de dirhams de ressources à fin juin 2017», est-il précisé. Les dépôts des particuliers locaux et des Marocains du monde augmentent respectivement de 8 et 6% sur une année glissante. Pour ce qui est du financement de l’économie, les créances sur la clientèle au niveau groupe ont augmenté de 6,2% à 229 milliards de DH.

À souligner que le groupe maintient un important effort de provisionnement en lien avec une politique de risque «toujours prudente». Le groupe a notamment constitué, au titre du premier semestre 2017, une provision additionnelle pour risques généraux de près de 900 millions de DH portant l’encours de la PRG à 3,6 milliards. Il poursuit, en outre, le provisionnement au titre du risque pays relatif à la Zone UEMOA. Le taux de couverture s’élève ainsi à 78,3% à fin juin 2017, contre 76,2% à fin décembre 2016. Le fonds de soutien a également été doté de près de 200 millions de DH afin de «renforcer la solidité financière du groupe et sa cohésion interne». 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
20 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés