Risques pays – Euler Hermes

Le Maroc se maintient dans le vert

Moncef Ben Hayoun,LE MATIN
16 Juillet 2017
Risques-pays-–-Euler-Hermes.jpg

Le Maroc est le seul pays classé à risque faible en Afrique du Nord, selon une nouvelle analyse économique et politique de l’assureur-crédit Euler Hermes, portant sur 250 pays. À l'échelle africaine, seuls la Namibie et le Botswana se distinguent aux côtés donc du Maroc.

Le Maroc se maintient dans la liste des «pays à risque faible», selon une nouvelle publication d’Euler Hermes. Chaque trimestre, le spécialiste mondial de l’assurance-crédit publie ses notes de risques pays à court et moyen termes, afin d’aider ses clients – et plus généralement les investisseurs – à anticiper les risques à l’export et à l’investissement étranger. Pour le deuxième trimestre 2017, le département de la recherche économique d’Euler Hermes a surveillé les déséquilibres macroéconomiques, l’environnement des affaires et la stabilité du système politique dans près de 250 pays et territoires.
Il ressort de cette nouvelle analyse, rendue publique le 12 juillet, que le Maroc est le seul pays classé à risque (court et moyen termes) faible en Afrique du Nord, y compris l’Égypte. En Afrique, trois pays seulement sont mentionnés dans le vert.

Outre le Maroc, il s'agit de la Namibie et du Botswana. Dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord), seuls l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et les Koweït sont notés Pays à risque faible, aux côtés donc du Royaume. Dans une étude sur l’Afrique publiée le 10 juillet, Euler Hermes a qualifié le Maroc d’«ilot de tranquillité...» La reprise économique du pays devrait se manifester en 2017 avec une croissance attendue de 4,5%. «Globalement, la vulnérabilité extérieure du Maroc est plutôt limitée. Ses réserves de devises couvrent environ 7 mois d’importations et le déficit de la balance des paiements courants reste raisonnable à -2,7% du PIB en 2017», a-t-il souligné. Concernant les principaux partenaires européens du Maroc, l’Espagne reste classée pays à risque moyen, tout comme l’Italie. La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni sont par contre des pays à risque faible.

Au niveau mondial, l’Inde et les États-Unis sont dans le vert tandis que la Chine est à risque moyen, faisant mieux que le Brésil (Risque significatif) et la Russie (Risque élevé), entre autres. Pour ce qui est des notations qui ont subi des changements, pour le deuxième trimestre 2017, le département de la recherche économique d’Euler Hermes a révisé à la hausse la note de la République tchèque, et à la baisse celles de l’Azerbaïdjan, de Porto Rico et du Qatar. Rappelons que la méthodologie d’Euler Hermes consiste à analyser des centaines d'indicateurs économiques, à la fois quantitatifs et qualitatifs, afin de fournir la meilleure compréhension de l'environnement économique et politique, des risques commerciaux et de financement dans les pays concernés. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
25 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés