Le partenariat avec le Maroc présente une grande opportunité pour le Brésil, a affirmé le président de la Commission des affaires étrangères et de la défense nationale du Sénat brésilien, Fernando Collor de Mello. «Le partenariat avec le Maroc est une grande opportunité pour le Brésil eu égard à la croissance ininterrompue de l'économie marocaine au cours des dix-huit dernières années», a indiqué le parlementaire qui présentait récemment le bilan de sa visite au Maroc lors d’une séance de travail de la commission sénatoriale. Lors de cette visite qui s’est déroulée du 19 au 26 juillet, le sénateur brésilien a eu une série de rencontres de haut niveau avec des membres du gouvernement, des deux Chambres du Parlement, ainsi qu’avec des représentants d’instances nationales comme le Conseil national pour les droits de l’Homme (CNDH). Se félicitant de la grande attention accordée par les médias à sa visite, M. Collor a survolé les principaux thèmes évoqués lors de cette visite de travail, qui s’assignait pour objectifs d’examiner les moyens de promouvoir la coopération bilatérale dans des domaines aussi variés que le commerce, la coopération parlementaire et bien d’autres volets d’intérêt commun.

Dans son intervention devant les membres de la commission sénatoriale, le président de la Commission des affaires étrangères et de la défense nationale du Sénat brésilien a énuméré une série de mesures à même de raffermir, selon lui, les relations entre les deux pays, dont «le renforcement des relations entre le Maroc et le marché commun du Sud (Mercosur)», présidé actuellement par le Brésil.