Coupe du Trône

Les invités surprises, Soualem et le TAS, ouvrent le bal des 8es de finale

Youssef Moutmaine,LE MATIN
11 Septembre 2017
Soualem-et-le-TAS.jpg

Les 16es de finale de la Coupe du Trône avaient livré leur lot de surprises en fin août, parmi lesquelles la qualification de deux formations de la division amateur : le Club de Soualem et le Tihad sportif de Casablanca. Ces deux équipes seront les premières à disputer les huitièmes de finale, mardi, respectivement face à l’AS FAR et à la Jeunesse sportive de Kasbat Tadla.

Ayant défrayé la chronique en éliminant deux clubs de la Botola Maroc Telecom D2 en 16es de finale de la Coupe du Trône, durant la dernière semaine du mois d’août, le Club de Soualem et le Tihad sportif de Casablanca aspirent désormais à atteindre les quarts de finale. Les deux clubs ouvriront d’ailleurs le bal des huitièmes de finale, mardi, avec l’espoir de prendre une option sur la qualification lors des matchs aller. Le TAS, tombeur du KAC de Kénitra en 16e, recevra la Jeunesse sportive de Kasbat Tadla, qui vient d’être reléguée en Botola Maroc Telecom D2.

Le Tihad, qui avait assuré sa qualification lors du précédent tour grâce à un but marqué à l’extérieur à Kénitra, devra éviter d’encaisser à domicile s’il espère continuer l’aventure en Coupe du Trône. La JSKT, elle, reste sur une défaite face au KAC toujours, pour le compte de la journée inaugurale de la Botola D2, et affronte pour la deuxième fois de suite un club de la division amateur en Coupe. En effet, les Tadlaouis avaient cravaché avant d’éliminer l’Olympique club de Phosboucraâ en 16e, se qualifiant après deux nuls vierges et une séance de tirs au but remportée par 4-3.

À 19 h, la formation de Soualem, coachée par l’ancien défenseur du Raja de Casablanca, Redouane El Haimeur, ira défier l’AS FAR de Aziz El Amri. Étincelants lors du précédent tour, les joueurs de Soualem avaient signé un carton en déplacement (4-1) pour éliminer le Youssoufia de Berrechid. Les protégés d’Al Haimeur auront donc à cœur de rééditer cet exploit, cette fois-ci face à une équipe beaucoup plus aguerrie et détenant le record de la compétition (11 titres). Les Militaires, auteurs d’une entame en demi-teinte en Botola (accrochés par le néopromu, Rapid de Oued Zem), mèneront cette rencontre avec la ferme intention de rectifier le tir. Dans le cas contraire, un faux pas risque de déclencher la grogne des supporters, qui avaient déjà longuement critiqué la campagne de recrutement du club lors du mercato estival.







E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
20 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés