Marocains du monde

Les ONG des MRE, acteurs incontournables dans l’identification des solutions aux problèmes de la diaspora

Soumiya Bencherki ,LE MATIN
02 Aout 2017

Abdelkrim Benatiq, ministre délégué, chargé des MRE et des affaires de la migration a souligné l’importance de l’action des ONG opérant à l’étranger. Selon lui, les associations représentant les MRE jouent un rôle incontournable dans l’identification des solutions aux problèmes de la diaspora marocaine.

Après une première édition en 2014, le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et de la migration a tenu, hier à Rabat, le deuxième forum de concertation des associations de la société civile des Marocains du monde. Plus de 100 ONG ont pris part à cet événement pour partager les idées et favoriser l’échange de bonnes pratiques afin d’aller de l'avant dans le partenariat avec le gouvernement. La deuxième édition du forum de concertation des ONG des MRE s’est assignée comme objectif de mener une réflexion collective et discuter des moyens appropriés afin d’assurer l’adéquation des dispositifs d’accompagnement en faveur des MRE avec leurs besoins et attentes.

Abdelkrim Benatiq, ministre délégué chargé des MRE et des affaires de la migration, a soulevé, dans son allocution d’ouverture, l’importance de l’action des ONG opérant à l’étranger. De son avis, les associations représentant les MRE jouent un rôle incontournable dans l’identification des solutions aux problèmes de la diaspora marocaine, compte tenu de leur proximité avec les membres de la diaspora. En effet, les ONG des MRE restent le trait d’union entre la communauté marocaine installée à l’étranger et la mère patrie, ce qui nécessite une intégration de ces entités dans les politiques publiques. Sur ce point, le ministre délégué chargé des MRE a mis en avant l’importance de la coordination des actions entre les différentes parties prenantes de ce dossier, opérant aussi bien à l’étranger qu’à l’intérieur du pays. En effet, la mise en place de l’approche participative et le renforcement de la coordination restent primordiaux pour l’instauration d’un partenariat efficace et efficient.
Le ministre a ainsi plaidé en faveur de nouveaux mécanismes et canaux de communication et de gestion permettant d’assurer une interaction continue autour des questions d’actualité.

De son point de vue, l’adoption de nouveaux mécanismes s’avère essentielle dans le contexte actuel marqué par la complexité des environnements et des problématiques, ce qui nécessite des réponses communes. «Nous ne pouvons plus nous contenter des méthodes anciennes dans le traitement des questions liées à la communauté marocaine, d’autant plus que celles-ci ont montré leurs limites». Au menu de cette deuxième édition, plusieurs ateliers qui traitent des thématiques sociales et culturelles. Il s’agit de l’offre culturelle en faveur des MRE, la participation politique des MRE, l’enseignement de la langue arabe et l’accompagnement des jeunes MRE. 



Une nouvelle vision pour accompagner les jeunes MRE

Le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq, a appelé, mercredi à Rabat, à l’adoption d’une nouvelle vision pour accompagner les jeunes marocains résidant à l’étranger (MRE), considérés comme «un vrai capital humain pour le Royaume». «Le défi d'aujourd'hui est de renforcer les contacts avec les jeunes MRE pour que cette catégorie joue pleinement son rôle, contribue au développement du Maroc et apporte son expertise au service du Royaume», a souligné M. Benatiq lors du 2e forum de concertation des associations de la société civile des Marocains du monde. Pour atteindre cet objectif, «il est primordial de préserver les acquis et de développer les mécanismes d’action et de gestion pour une interaction permanente et une coopération efficace avec ces MRE», a-t-il relevé.

E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés