Les partis de la majorité soulignent la cohésion de l’équipe gouvernementale

Yousra Amrani,LE MATIN
12 Septembre 2017
Saad-Eddine-El-Othmani-.jpg Saâd Eddine El Othmani.

Lors de la présentation du bilan des premiers 120 jours d’activité de son gouvernement, Saâd Eddine El Othmani a tenu à mettre en avant la cohésion des composantes de la majorité et la complémentarité de ses actions. Pour lui, ceux qui tablent sur l’échec du gouvernement en seront pour leurs frais.

Une majorité cohérente, forte, soudée et prête à relever les défis, c’est en gros le message qu’a tenté de passer Saâd Eddine El Othmani lors de la présentation du bilan des 120 jours de son gouvernement. «Les réalisations que nous avons pu accomplir témoignent de la cohésion de ce gouvernement. C’est une réponse également à ceux qui ne cessent d’exagérer les contradictions au sein de la majorité et font circuler des rumeurs sur la démission du Chef de gouvernement et de certains ministres. À ceux-là, je m’adresse pour dire que vous serez encore déçus au futur», a fait savoir le Chef de l’Exécutif.

M. El Othmani a reconnu, certes, l’existence de certaines «divergences de vues» au sein de la coalition gouvernementale, liées à la diversité des références partisanes, mais il a estimé que ces divergences restent surmontables grâce au dialogue et la bonne communication. «Il existe une forte volonté affichée par les différentes composantes de ce gouvernement de placer l’intérêt supérieur de la nation au-dessus de toute considération partisane», a-t-il indiqué, soulignant saluer l’engagement moral et l’esprit de solidarité qui règne au sein de son équipe.

Évoquant les réalisations, M. El Othmani a tenu à défendre ses ministres. «Les réalisations enregistrées sont à attribuer à tous les membres du gouvernement. On ne peut pas parler d’avancées dans certains secteurs au détriment d’autres. Nous travaillons d’une manière transversale et complémentaire», a-t-il dit. Les propos de M. El Othmani ont été étayés par les représentants des autres partis politiques composant la majorité.

Aziz Akhenouch, président du Rassemblement national des indépendants (RNI), a tenu à louer les «grandes réalisations du gouvernement dans différents secteurs dans un temps record». Mohand Laenser, SG du Mouvement populaire, a qualifié le bilan des 120 jours d’honorable et de motivant pour tous les ministres. S’adressant aux parlementaires, il les a appelés à fournir plus d’efforts pour accompagner le travail gouvernemental.
De son côté, Driss Lachgar, premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), a salué le Chef du gouvernement pour sa bonne gestion de cette période et sa capacité à unifier les rangs de la majorité. M. Lachgar a en outre saisi l’occasion pour réitérer l’engagement de son parti à soutenir les décisions du gouvernement et à assumer ses responsabilités entières avec tous les partenaires du gouvernement. Il a par ailleurs rappelé les défis économiques et sociaux qu’il reste au gouvernement à relever, notamment la reprise du dialogue social, l’amélioration du pouvoir d’achat et l’augmentation des salaires gelés depuis six ans.

Pour sa part, Mohammed Sajid, secrétaire général du Parti de l’Union constitutionnelle, a considéré cette rencontre organisée pour présenter le bilan comme une occasion pour envoyer un message à toute la société marocaine que la majorité est cohérente et qu’elle travaille sous les directives du Chef du gouvernement. Enfin, Mohammed Souhaïl, qui intervenait au nom de Nabil Benabdellah, secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, a indiqué que ce gouvernement vient pour poursuivre les chantiers engagés par ses prédécesseurs et décliner l’esprit de la Constitution 2011. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés