Économie

Après le retrait des États-Unis de l'Accord de Paris

Moins d'argent pour le Fonds vert, plus de CO2 dans l'atmosphère

author Samir Benmalek, LE MATIN

Le 28 mars 2017, Donald Trump signait le décret qui ordonne un réexamen de la mesure phare d'Obama : le «Clean Power Plan», qui impose aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de CO2. Ph. DR

Le 28 mars 2017, Donald Trump signait le décret qui ordonne un réexamen de la mesure phare d'Obama : le «Clean Power Plan», qui impose aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de CO2. Ph. DR

Le deuxième plus grand pollueur au monde, les États-Unis, a donc fini par se retirer de l'Accord de Paris signé par 194 pays et ratifié par 147 États. Pour la Convention-Cadre des Nations unies sur les changements climatiques, le retrait de cet Accord, conclu pour contenir le réchauffement en deçà de 2°C, «ne peut pas être renégocié à la demande d’une seule des Parties». L'administration Obama avait décidé de réduire les émissions de CO2 de 26 à 28% d'ici à 2025. Donald Trump considère que cet objectif serait handicapant pour la croissance de son pays. Point de vue que ne partage pas un grand nombre d'économistes.

Le secrétariat de la Convention-Cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui dit regretter l’annonce du Président américain de se retirer de l’Accord de Paris, est «prêt à engager un dialogue avec le gouvernement des États-Unis quant aux implications de cette annonce», indique un communiqué de l'ONU. La réaction du milliardaire américain Michael Bloomberg ne s'est pas fait attendre : il a promis d'apporter 15 millions de dollars pour soutenir les efforts des Nations unies contre le changement climatique. «Les Américains vont honorer et respecter l'Accord de Paris» et «il n'y a rien que Washington puisse faire pour nous arrêter», a dit Bloomberg dans son communiqué.

Avec 5,30 milliards de tonnes de CO2 émises chaque année, les États-Unis sont le deuxième plus grand pollueur du monde après la Chine (10,33 milliards de tonnes). Le pays de l'Empire du Milieu, qui émet 29% des gaz à effet de serre, a réduit ses émissions de 0,7% en 2015, tandis que les États-Unis enregistraient une baisse de 2,6%. La raison de cette tendance baissière est le recours au charbon plutôt qu'aux énergies fossiles : «Aux États-Unis, dès le milieu de la décennie 2000, les États fédérés avaient mis en place des plans de réduction couvrant plus de 50% du total des émissions de gaz à effet de serre, dix-sept d’entre eux ayant déjà défini leurs propres objectifs de réduction, en général à l’horizon 2020 par rapport à l’année 1990». Cet élan risque-t-il d'être freiné par la volonté de Donald Trump de puiser dans les réserves de charbon, une énergie hautement polluante ?
Le 28 mars, le Président signait, en effet, le décret qui ordonne un réexamen de la mesure phare de son prédécesseur démocrate : le «Clean Power Plan», qui impose aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de CO2. Cette décision va à contre-courant d'un récent rapport du Prix Nobel d'économie 2001, Joseph Stiglitz, et de Nicholas Stern, auteur du rapport qui porte son nom sur l’économie du changement climatique, qui estiment que pour contenir le réchauffement en deçà de 2°C et limiter l'usage du charbon, le prix de la tonne de CO2 émise par les industries devrait passer à 100 dollars en 2030. La Banque mondiale rappelle que 87% des émissions de CO2 ne sont pas tarifées aujourd'hui, et que les trois quarts de celles qui le sont sont couverts par un prix du carbone inférieur à 10 dollars par tonne de CO2. De plus, un rapport de l'OCDE intitulé «Investing in Climate, Investing in Growth» montre que l’action climatique pourrait accroître le PIB des pays du G20 de 1% d’ici 2021 et 2,8% d’ici 2050.

L'autre aspect qui risque de poser problème aux efforts mondiaux de lutte contre le réchauffement climatique est lié au nerf de la guerre. Les négociations climatiques sont basées sur le principe d'équité : la responsabilité est commune, mais différenciée. Les pays les plus pollueurs doivent payer, dans la lutte contre le dérèglement climatique, plus que ceux qui le subissent. La capitalisation du Fonds vert pour le climat, à hauteur de 9,3 milliards de dollars, constitue l’aboutissement d’un long processus initié à la COP de Copenhague en 2009. En 2015, les États-Unis ont annoncé une contribution à hauteur de 3 milliards de dollars. Or Trump dit ne pas croire aux changements climatiques et le Fonds vert risque de perdre un de ses plus importants donateurs.

Au plan interne, un même scénario risque de se reproduire. En novembre 2016, l'ambassadrice américaine en France annonçait que, «dans le cadre d’une nouvelle initiative multilatérale appelée Mission Innovation, le Président Obama a présenté sa proposition de budget pour doubler les investissements fédéraux dans la recherche et le développement d’énergie propre, passant de 6,4 milliards de dollars pour l’année fiscale 2016 à 12,8 milliards de dollars pour l’année fiscale 2021». En décidant de se retirer de l'Accord de Paris, Donald Trump remet également en cause ces investissements. 

Services

Météo

Casablanca 20 février 2019

63°F

17°C

Meteo Casablanca
  • 9 ºC
    partlycloudy
  • 9 ºC
    nt_partlycloudy
  • 22 ºC
    clear
  • 12 ºC
    nt_clear
  • 25 ºC
    mostlycloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 21 février 2019

  • As-sobh : 06:40
  • Al-chourouq : 08:05
  • Ad-dohr : 13:49
  • Al-asr : 16:55
  • Al-maghrib : 19:25
  • Al-ichae : 20:39

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Assadissa tv
Sourat kahf

23:30

Chaine : 2M Maroc
J'ai tant de choses à vous dire

22:40

Chaine : Animaux
Créatures meurtrières d'Australie épisode 1

23:00

Chaine : Bein Sports HD8
FC Barcelona vs Baskonia Vitoria - EuroLeague Basketball 2018/2019

21:00

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 20 février 2019

63°F

17°C

Meteo Casablanca
  • 9 ºC
    partlycloudy
  • 9 ºC
    nt_partlycloudy
  • 22 ºC
    clear
  • 12 ºC
    nt_clear
  • 25 ºC
    mostlycloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 21 février 2019

  • As-sobh : 06:40
  • Al-chourouq : 08:05
  • Ad-dohr : 13:49
  • Al-asr : 16:55
  • Al-maghrib : 19:25
  • Al-ichae : 20:39

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

-0.3 %

-0.3 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Assadissa tv
Sourat kahf

23:30

Chaine : 2M Maroc
J'ai tant de choses à vous dire

22:40

Chaine : Animaux
Créatures meurtrières d'Australie épisode 1

23:00

Chaine : Bein Sports HD8
FC Barcelona vs Baskonia Vitoria - EuroLeague Basketball 2018/2019

21:00

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X