L'Espagne célèbre, ce jeudi 12 octobre, sa fête nationale qui symbolise l’événement historique de 1492. Une date qui symbolise l'extraordinaire épopée d'une Nation qui a su forger l'unité dans la diversité. En effet, cette date a marqué la rencontre entre deux continents et, par ce biais, elle a été la base de la dimension ibéro-américaine qui a enrichi l’identité espagnole, à la fois européenne, arabe et méditerranéenne. Cette année, et pour marquer l’intensité et la profondeur de ces relations d’amitié, de voisinage et de partenariat stratégique avec le Maroc, l’ambassade d’Espagne a décidé de fêter ce grand événement dans le Royaume.

À cette occasion, Ricardo Diez-Hochleitner Rodriguez, ambassadeur d'Espagne au Maroc, a affirmé que la coopération entre les deux pays représente un modèle exceptionnel qui traduit une volonté commune et un engagement sans cesse renouvelé pour un avenir prospère. «Cette relation ancestrale a connu une nette amélioration au cours des dernières années sous l’impulsion, tout d’abord, de l’amitié fraternelle que maintiennent Leurs Majestés le Roi Mohammed VI et le Roi Felipe VI, et grâce aux efforts déployés à tous les niveaux aussi bien politique, sécuritaire, économique, culturel…», a-t-il souligné.

En effet, le Maroc et l’Espagne, qui entretiennent des relations basées sur la confiance et l’échange constructif, ont un grand nombre d’intérêts en commun, sur le plan économique et financier. Mais aussi sur le plan de la coopération sécuritaire, la lutte contre la migration illégale, le trafic de stupéfiants, le crime organisé ainsi que le terrorisme. L’échange d’informations en temps réel entre les appareils policiers et judiciaires des deux pays constitue une illustration édifiante de la confiance qui marque les relations entre Rabat et Madrid qui ont réitéré leur détermination à consolider la coordination et la concertation à travers les contacts permanents et réguliers, notamment en réactivant les rencontres périodiques du groupe mixte de sécurité.

En plus des liens exemplaires qu’ils entretiennent au niveau gouvernemental, Rabat et Madrid sont en train de donner toute l’ampleur nécessaire aux relations historiques, culturelles et civilisationnelles qui les unissent depuis plusieurs siècles. Il s’agit, pour l’Espagne d’une relation stratégique, tant en raison de la proximité géographique, de la portée et l’intensité des intérêts communs. Celle-ci devra être confortée grâce à la liaison fixe Maroc-Espagne qui va se réaliser par l’installation d’une ligne ferroviaire à travers un tunnel via le détroit de Gibraltar. Il s’agit de construire un tunnel suivant la route dite de l’Umbral reliant les deux rives entre Tarifa et Malabata près de Tanger sur 40 km, dont 28 sous la mer à une profondeur de 300 m. Le coût estimatif initial du projet de construction de la liaison fixe varie entre 4 et 5 milliards d’euros, à apporter par les deux pays concernés, l’Union européenne et des organismes de financement privés.

La relation stratégique qui lie le Maroc à l’Espagne est aussi mise en exergue grâce à l’interconnexion électrique renforcée. Dans ce cadre, la proximité géographique entre les deux pays constitue un facteur important au service du rapprochement. L’Espagne met l’accent sur le nombre croissant des entreprises espagnoles qui s’implantent dans le Royaume et sur l’augmentation notable des liaisons aériennes entre les deux pays, dont le nombre s’est multiplié par quatre durant les trois dernières années.

Les deux pays voisins se sont également engagés à favoriser l'émergence d'un cadre économique propice à plus d'échanges commerciaux, de flux d'investissement et de joint-ventures, particulièrement dans les secteurs émergents, tels que les énergies renouvelables, l'automobile, l'agro-alimentaire et le gaz naturel liquéfié. Avec une croissance annuelle moyenne de près de 15% au cours des cinq dernières années, les échanges commerciaux bilatéraux ont connu une augmentation remarquable.

Selon Ricardo Diez-Hochleitner Rodriguez, le Maroc est aujourd’hui pour l´Espagne son deuxième marché d’exportation en dehors de l’UE et il représente au niveau mondial presque 3% du total des exportations espagnoles. En termes d´entreprises, le Maroc est aussi pour l’Espagne le deuxième pays par nombre d’entreprises exportatrices avec 18.879 en 2016, c’est-à-dire 13% du total des entreprises exportatrices espagnoles.

Pour le Maroc, l’Espagne reste l’un des partenaires les plus dynamiques parmi les pays de l’Union européenne. D’après les dernières statistiques d’Eurostat, les exportations marocaines vers l’Espagne ont augmenté de 13,5% au premier semestre 2017 par rapport à la même période de l’année précédente. L’actuelle croissance économique espagnole, la plus élevée parmi les grands pays de l’UE, a favorisé les exportations marocaines qui ont augmenté à double chiffre ces dernières années. Le résultat est que l’Espagne s’est maintenue en 2016, pour la quatrième année consécutive, comme principale destination des exportations de biens marocains, avec 23,3% du total. Les importations marocaines de biens d’origine espagnole ont, quant à elles, augmenté de 15% pour la même période. Tous ces chiffres confirment ainsi la place de l’Espagne comme principal partenaire commercial du Maroc au sein de l’Union européenne. Concrètement, en termes de parts de marché, depuis 2013, l’Espagne est le premier client du Maroc et les importations espagnoles représentent 43,5% du total des importations communautaires en provenance du Royaume. L’Espagne est aussi le premier fournisseur du Maroc : les exportations espagnoles représentant 35,1% de l’ensemble des exportations communautaires vers le Royaume.

Dans le domaine de la coopération au développement, Madrid consacre chaque année plus de 60 millions d’euros en dons, subventions, microcrédits et coopération financière, avec une priorité clairement marquée pour le social utilisant comme ligne directrice les orientations de l’INDH. L’Espagne est aussi le deuxième investisseur étranger au Maroc, notamment dans les secteurs du tourisme, de l’habitat et des nouvelles technologies. De par sa proximité géographique, son faible coût de main-d'oeuvre et son ouverture, le Maroc se présente comme un marché à grand potentiel. À cet égard, environ 1.000 entreprises sont installées au Royaume, selon l'ambassade d'Espagne à Rabat. 

La proximité géographique et les enjeux de la mondialisation sont des facteurs qui interpellent plus que jamais les deux pays à explorer leurs atouts, à établir des relations économiques fructueuses et à nouer un partenariat stratégique au bénéfice des deux peuples voisins. D'autant plus que, dans un contexte de crise économique et financière mondiale, le Maroc offre aux entreprises espagnoles une opportunité de développement et d'expansion à l'international, et surtout en Afrique, grâce aux facilités accordées et aux réformes engagées.