En application du contenu du discours royal du 29 juillet 2017 relatif à la réforme de l'administration

Réunion à Rabat consacrée à l'examen des moyens de réviser le décret relatif aux inspections générales des différents départements ministériels

,LE MATIN
13 Septembre 2017
la-réforme-de-l'administration.jpg Le département de la fonction publique a élaboré deux projets de réforme de l'administration.Ph.DR

Le ministre chargé de la Réforme de l'administration et de la fonction publique, Mohamed Ben Abdelkader, a présidé, mercredi à Rabat, une réunion avec les inspecteurs généraux des ministères consacrée à l'examen des moyens de réviser le décret relatif aux inspections générales des différents départements ministériels.

Cette réunion, qui intervient en application du contenu du discours royal du 29 juillet 2017 prononcé à l'occasion du 18e anniversaire de la Fête du Trône, vise à revoir le décret relatif aux inspections générales des différents départements ministériels à même de permettre à ces inspecteurs d'assumer pleinement leur rôle, notamment en ce qui concerne la mise en œuvre des dispositions de la Constitution consistant à lier la responsabilité et la reddition des comptes, a affirmé M. Ben Abdelkader dans une allocution de circonstance. «Nous sommes conscients que les inspections générales des ministères, considérées comme les plus importants mécanismes de contrôle et du suivi de l’administration publique, font face aujourd'hui à de grands défis pour la mise en œuvre de l'ensemble des programmes de réforme de l'action administrative», a souligné le ministre.

Il a également indiqué que son département a élaboré deux projets de réforme de l'administration publique, dont le premier vise à soutenir le rôle des inspections générales, leurs attributions et leurs missions, à améliorer leur performance et à étudier à quel point le décret en vigueur répond aux rôles et aux missions de ces inspections. Le deuxième projet de réforme définit le cadre général de l'amélioration des services publics et fixe les règles et les normes relatives au bon accueil des citoyens, à travers notamment la mise en place d'un portail électronique dédié à la réception des doléances. M. Ben Abdelkader a, par ailleurs, précisé que la révision du décret relatif aux inspections générales des différents départements ministériels est l'une des recommandations des travaux de la commission ad hoc chargée de la mise en œuvre du contenu du discours royal et la réforme de l'administration, qui a été mise en place par le ministère. Cette commission a également mis en place un plan de la réforme de l'administration qui a été approuvé par le Conseil du gouvernement le 24 août 2017, et qui comprend un ensemble de mesures pratiques permettant de remédier aux dysfonctionnements de la fonction publique et d'instaurer une administration publique compétence et effective répondant aux attentes des citoyens, a-t-il ajouté.

Aussi et afin d'assurer la mise en œuvre effective du programme de la réforme de l'administration, une commission interministérielle a été mise en place sous la présidence du Chef du gouvernement afin de suivre, exécuter et évaluer les programmes de la réforme, selon une approche unifiée et intégrée, outre la mise au point d'un mécanisme relatif aux réseaux des secteurs ministériels, dont fait partie le réseau des inspecteurs généraux, a conclu M. Ben Abdelkader. Selon une présentation exposée lors de cette réunion sur le contenu du décret relatif aux inspections générales des différents départements ministériels, le rôle des inspections générales des ministères consiste, entre autres, à veiller au respect de l'application des textes législatifs et organiques et à la bonne gestion des deniers publics, à contrôler et assurer l'audit interne des marchés publics conformément aux dispositions juridiques en vigueur et à étudier les doléances adressées au ministère par les citoyens. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
25 Septembre 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés