Présentant le projet, le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, a indiqué que ce texte porte abrogation des dispositions des deux Dahirs relatifs à l'organisation générale et au statut des Forces auxiliaires, et ce conformément à l'article 83 du Dahir 1-17-71, qui a été approuvé, ainsi que ses textes d’application, lors du Conseil du gouvernement tenu le 22 janvier dernier.
Ce Dahir constitue un nouveau cadre juridique, en vertu duquel seront réorganisés les Forces auxiliaires et leur statut particulier, outre la modernisation de leur cadre de travail et l'amélioration de leurs capacités professionnelles, et ce en exécution des Hautes Instructions de S.M. le Roi Mohammed VI, a souligné M. Laftit. Le nouveau Dahir est de nature à permettre aux Forces auxiliaires de mieux mener les missions qui leur sont attribuées, a fait remarquer le ministre, précisant que les nouveautés de ce texte se résument dans la consécration du caractère militaire des Forces auxiliaires, tout en préservant leur mission d'origine et en renforçant les règles de la discipline générale en vue d'assurer la disponibilité de ce corps et la réorganisation de ses services de manière à assurer leur représentativité, aussi bien au niveau central que décentralisé.
Parmi les nouveautés organisationnelles apportées par ce Dahir, ajoute-t-il, il y a lieu de citer la réorganisation et le soutien des formations territoriales, pour permettre aux autorités locales de mener leurs missions dans le domaine de la protection, la prévention et l'intervention, d'une manière plus adaptée aux exigences de la sécurité de proximité. Au niveau du statut, les modifications portent notamment sur la mise en conformité des matricules des membres des Forces auxiliaires avec les mesures gouvernementales en vigueur et leur mise à niveau professionnelle et militaire, a-t-il précisé, ajoutant qu'il s'agit également de les faire bénéficier, à l'instar de leurs homologues des forces publiques, de la protection de l'État contre les menaces et les risques liés à leur mission et d'améliorer la protection sociale au profit de cette catégorie, que ce soient les actifs, les retraités ou leurs ayants droit.
En plus du Dahir 1-17-71, il existe trois décrets d'application relatifs à la réorganisation des Forces auxiliaires, au statut de ce corps et à la réorganisation de l'école de formation, a-t-il poursuivi. Ces textes concernent la restructuration des départements, des services et des bureaux de l'administration centrale et des directions régionales, provinciales et locales, de manière à assurer la représentativité des Forces auxiliaires à tous les niveaux, l'application de dispositions complémentaires du statut relatif aux Forces auxiliaires, notamment les conditions de candidature (âge, niveau scolaire, état de santé et capacités physiques), outre la réorganisation de l'École de formation des cadres.


Approbation de six conventions bilatérales

La Chambre des représentants a adopté à l'unanimité, vendredi à Rabat lors d'une séance plénière, plusieurs projets de loi portant approbation de six conventions bilatérales signées par le Maroc avec de nombreux pays. Ainsi, la Chambre a adopté le projet de loi 40-16 portant approbation de l'accord relatif au transport international des services et des marchandises, signé le 5 avril 2016 à Rabat entre le gouvernement du Maroc et celui de la République de Slovénie, et le projet de loi 34-16 adoptant l'accord de coopération commerciale et économique, signé à Rabat le 24 mars 2016 entre le gouvernement du Maroc et le Conseil des ministres de la 
Bosnie-Herzégovine.
La Chambre a également adopté le projet de loi 80-17 portant approbation de la Convention tendant à éviter la double imposition et à prévenir l'évasion fiscale en matière d'impôt sur le revenu entre le Royaume du Maroc et la République de Zambie et le projet de loi 75-17 portant approbation de l'accord sur la coopération et l'assistance administrative mutuelle en matière douanière entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement de la Fédération de Russie, signé à Rabat le 11 octobre 2017.
La Chambre des représentants a de même approuvé le projet de loi 74.17 portant approbation de l'accord relatif aux services aériens entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement de la Fédération de la République de Serbie, signé à Belgrade le 15 septembre 2017, et le projet de loi 59.17 portant approbation de l'accord relatif aux services aériens, entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement de la République de Djibouti.