Nation

Anniversaire

Des diplomates et des historiens mettent en avant l’importance de la Conférence d’Anfa dans l’issue de la Seconde Guerre mondiale

LE MATIN

L’ambassadeur de Grande-Bretagne au Maroc, Thomas Reilly, s’exprimant lors de la rencontre initiée à l’occasion de la commémoration du 75e anniversaire de la Conférence d'Anfa.

L’ambassadeur de Grande-Bretagne au Maroc, Thomas Reilly, s’exprimant lors de la rencontre initiée à l’occasion de la commémoration du 75e anniversaire de la Conférence d'Anfa.

Les participants à une rencontre initiée à Rabat par les ambassades des États-Unis et de Grande-Bretagne au Maroc à l’occasion de la commémoration du 75e anniversaire de la Conférence d'Anfa ont mis en avant l’importance de cet «événement de taille qui eu un grand impact lors de la Seconde Guerre mondiale», en permettant aux forces alliées d’élaborer la stratégie qui les a menées à la victoire.

La Conférence d'Anfa en 1943 était une étape décisive dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle le Maroc a assuré un rôle primordial, a souligné, samedi à Rabat, l’ambassadeur de Grande-Bretagne au Maroc, Thomas Reilly. S’exprimant lors d’une rencontre initiée à l’occasion de la commémoration du 75e anniversaire de la Conférence d'Anfa (14-24 janvier 1943), par les ambassades des États-Unis et de la Grande-Bretagne au Maroc, sous le thème «La force des Alliés : que représente la conférence de Casablanca aujourd’hui ?», M. Reilly a indiqué que les alliances et les coopérations internationales étaient de nature à garantir aux pays du monde entier un avenir meilleur et initier ainsi le processus de paix et de résolution des conflits internationaux.
Pour les Alliés, l’objectif de la Conférence d’Anfa était d’élaborer les différents scénarios pour une issue victorieuse de la guerre et de se préparer au nouvel ordre mondial qui allait régir les nouveaux rapports de force et les relations internationales, a-t-il noté. De même, le diplomate a indiqué que la Conférence d’Anfa symbolisait les alliances entre la Grande-Bretagne et le Maroc, qui perdurent encore, appelant dans ce cadre à renforcer ces liens pour que les relations bilatérales soient encore plus fortes et plus profondes. Il a, par ailleurs, affirmé que cette rencontre d’aujourd’hui offrait une opportunité pour engager une lecture de l’histoire afin d’en tirer des leçons et construire un futur meilleur.
De son côté, la petite fille du Président américain Franklin Roosevelt, Laura Roosevelt, s'est remémorée avec beaucoup de bonheur les derniers moments, où le Président américain a décidé de se rendre au Maroc pour assister à la réunion d’Anfa, précisant que c'était la première fois qu’un Président américain avait voyagé longuement et quittait son pays en temps de guerre vers l’Afrique. La petite-fille de Roosevelt a dit avoir visité le Maroc auparavant, à l'invitation de feu S.M. Hassan II, à l'occasion du 50e anniversaire de la Conférence d’Anfa, confiant qu'elle s'est alors rendue à Marrakech, la ville où Churchill et Roosevelt admiraient le coucher du soleil et la splendeur des montagnes de l'Atlas.
Pour sa part, le directeur des archives de Churchill, Allen Packwood, a souligné que l’objectif de cette rencontre est de ressusciter un événement de taille qui avait un grand impact lors de la Seconde Guerre mondiale, en permettant un accord entre les Américains et les Britanniques pour élaborer la stratégie qui les a menés à la victoire. M. Packwood a, dans ce sens, fait savoir que la Conférence d'Anfa a constitué un moment clé dans l’histoire du Maroc, dans la mesure où elle a constitué une étape dans le processus d'indépendance du Royaume. Ainsi, il a fait savoir que Churchill avait des relations distinguées avec le Maroc, rappelant que la première visite qu'il a effectuée au Royaume, bien avant la Conférence d'Anfa, l'a emmené dans plusieurs villes telles que Tanger et Marrakech.
Pour le politologue et historien marocain Hassan Aourid, la Conférence d'Anfa a constitué un tournant déterminant dans l’histoire contemporaine de l’humanité et du Maroc. M. Aourid a indiqué, à ce propos, que les États-Unis ont apporté un soutien majeur aux peuples désirant, à l’époque, s’affranchir du colonialisme, dans le cadre de la Charte de l’Atlantique (1941), où le Président américain Franklin Roosevelt avait énoncé les grands principes universels qu’il souhaitait défendre.
Les décisions prises lors de la Conférence d'Anfa ont eu un impact sur le paysage politique marocain, a-t-il argué, précisant que Feu S.M. Mohammed V avait saisi l’opportunité de la présence des leaders des Alliés (États-Unis, Grande-Bretagne et France) pour soumettre la revendication de l'indépendance du Maroc et la proposition d'adhésion du Royaume à la Charte atlantique. Le Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef avait alors discuté de ces points avec le Président Roosevelt, qui avait exprimé son soutien aux revendications nationalistes marocaines, apportant son aide à la lutte du Maroc pour l'indépendance, a ajouté l’historien marocain.
Cette Conférence, lors de laquelle le Président américain Franklin Roosevelt, le Premier ministre britannique Winston Churchill et les généraux français Henri Giraud et Charles de Gaulle, ainsi que le Sultan Mohammed Ben Youssef, se donnèrent rendez-vous à l'hôtel Anfa, dans la capitale économique du Royaume, alors sous le joug du colonialisme, initiera ainsi le processus de paix et de résolution de la Seconde Guerre mondiale. Cet événement majeur a été mis à profit par les nationalistes marocains, et à leur tête le Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef, qui, dès le début de la Seconde Guerre mondiale, le 3 septembre 1939, s'étaient rangés du côté des Alliés contre le nazisme et le fascisme.
Un an après cette Conférence, les nationalistes, dont une femme, ont signé un Manifeste réclamant l’indépendance du Maroc, en concertation avec Feu S.M. Mohammed V. Le document insistait en particulier sur l'intérêt accordé par Feu S.M. Mohammed V au mouvement de réformes et à la mise en place d'un régime politique libéral basé sur la «choura» et garantissant les droits et devoirs de toutes les composantes du peuple marocain. Ainsi, la Conférence d'Anfa, qui a eu un impact politique certain sur l'avenir du Maroc et sur ses relations extérieures, contribua également à hâter la fin des années douloureuses de la Seconde Guerre mondiale.

Articles similaires

Le peuple marocain et la famille de la résistance nationale et de l'Armée de libération célèbrent, demain jeudi, le 61e anniversaire du coup d’envoi des travaux de construction de la route Al Wahda, un événement historique au lendemain de l’indépendance du Maroc et l’une des illustrations du grand jihad annoncé par feu S.M. Mohammed V dès son retour d’exil. Le Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération rappelle à cette occasion que le défunt Souverain avait lancé, le 15 juin 1957 à partir de Marrakech, un appel à la mobilisation de la jeunesse marocaine pour participer à cet immense projet destiné à relier le nord au sud du Royaume et qui constitue un bel exemple de l’unité et de la symbiose entre le Trône et le peuple. Disposant au lendemain de l’indépendance d’un réseau routier de quelque 20.000 km qui ne couvrait pas totalement toutes les régions, le regretté Souverain avait décidé la mise en œuvre d’une politique novatrice en matière d’infrastructures, à travers la mise en place d’un réseau routier moderne et fluide. Une telle politique avait permis la réalisation d’une route de 80 km reliant Taounate à Ketama, baptisée «Route Al Wahda» pour souligner encore une fois les valeurs de solidarité et d’unité nationale dont sont imprégnés les jeunes Marocains. Ce chantier gigantesque, qui incarnait les nobles valeurs de coopération visant, entre autres, à surmonter les divers obstacles hérités de la période coloniale, a réuni un total de 12.000 jeunes Marocains issus de différentes régions du Royaume, soit 4.000 bénévoles par mois, qui avaient participé à ce chantier durant les trois mois d’été, et ayant suivi, en même temps, des cours d’éducation pédagogique et civique, ainsi que des exercices militaires. Ce volontariat a reflété la consécration du militantisme et du service civique pour édifier un Maroc libre et indépendant. Le défunt Souverain a donné, le vendredi 5 juillet 1957, le coup d’envoi du chantier national de la route Al Wahda, il s’est rendu sur place pour observer l’avancement des travaux, avant d'accomplir la prière du vendredi à Ikaouen. Les trois mois de construction, allant de juillet à octobre 1957, ont donné l’exemple de la parfaite symbiose entre le peuple et l’auguste Trône alaouite, et ont illustré l’action bénévole au service de l’édification et du développement du Maroc indépendant, souligne la même source. Tous les Marocains ont célébré en octobre la fin des travaux, un événement phare symbole d’un élan de mobilisation de la jeunesse marocaine, qui avait fait preuve d’une grande abnégation dans le travail. À cette occasion, Feu S.M. Mohammed V s’était exprimé devant les bénévoles : «Combien notre cœur ressent la satisfaction et le réconfort en vous retrouvant aujourd’hui à un moment où vos travaux ont été – Dieu merci – couronnés de succès et où apparaissent clairement et au grand jour les résultats de vos efforts soutenus. De fait, vous avez prouvé au monde entier que les enfants du Maroc savent bien assumer leurs responsabilités et que lorsqu’ils s’assignent un objectif, quel qu’en soit l’enjeu, ils peuvent le réaliser». Le regretté souverain a également salué le courage de la jeunesse marocaine et son implication réelle dans le développement du pays. Le Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération, tout comme le peuple marocain, considèrent que la célébration de cet événement offre l’occasion de se remémorer les valeurs de solidarité et d’abnégation ayant permis la réalisation de cette route, symbole éternel de l’unification du pays, des valeurs qui incitent aujourd’hui à la mobilisation pour la poursuite de l’œuvre de développement humain durable, sous la conduite éclairée de S.M. le Roi Mohammed VI, saluant à cette occasion les grandes initiatives et les grands chantiers de réforme et de développement humain et durable lancés au Maroc. n L.M.

Services

Météo

Casablanca 06 décembre 2019

65.66°F

18.7°C

Meteo Casablanca
  • 15.6°C
    cloudy
  • 14.3°C
    cloudy
  • 14.7°C
    cloudy
  • 13.4°C
    cloudy
  • 15.2°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 06 décembre 2019

  • As-sobh : 06:47
  • Al-chourouq : 08:17
  • Ad-dohr : 13:27
  • Al-asr : 16:04
  • Al-maghrib : 18:27
  • Al-ichae : 19:46

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports News
ISSUE OF THE WEEK - NEWS 2019

18:30

Chaine : Disney Channel
Sadie Sparks S01E01

18:45

Chaine : Ushuaïa TV
La nuit de la glisse : Don't Crack Under Pressure

17:25

Chaine : Bein Sports HD5
FC Bayern München vs Bayer 04 Leverkusen - German Bundesliga 2019/2020 Week 13

17:43

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 06 décembre 2019

65.66°F

18.7°C

Meteo Casablanca
  • 15.6°C
    cloudy
  • 14.3°C
    cloudy
  • 14.7°C
    cloudy
  • 13.4°C
    cloudy
  • 15.2°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 06 décembre 2019

  • As-sobh : 06:47
  • Al-chourouq : 08:17
  • Ad-dohr : 13:27
  • Al-asr : 16:04
  • Al-maghrib : 18:27
  • Al-ichae : 19:46

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.59 %

+0.61 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports News
ISSUE OF THE WEEK - NEWS 2019

18:30

Chaine : Disney Channel
Sadie Sparks S01E01

18:45

Chaine : Ushuaïa TV
La nuit de la glisse : Don't Crack Under Pressure

17:25

Chaine : Bein Sports HD5
FC Bayern München vs Bayer 04 Leverkusen - German Bundesliga 2019/2020 Week 13

17:43

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X