Nation

Le Discours Royal de la Marche verte en 5 points

author LE MATIN

Dans un discours adressé mardi soir à la Nation à l’occasion du 43e anniversaire de la glorieuse Marche verte, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a déclaré, mardi, la disposition du Royaume du Maroc au «dialogue direct et franc» avec l’Algérie et proposé la création d’un mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation afin de dépasser les «différends conjoncturels» entravant le développement des relations bilatérales. Dans le même discours, le Souverain a réitéré l’attachement du Maroc à défendre son intégrité territoriale avec la même clarté et le même sens de l’engagement responsable et du travail sérieux, tant sur le plan onusien qu’au niveau interne. Il a par ailleurs souligné que la décision du Maroc de réintégrer sa famille institutionnelle africaine a été motivée par l’adhésion à la dynamique de développement à l’œuvre dans le continent.

1-  Maroc-Algérie : La désunion maghrébine montrée du doigt

 Le Souverain déplore l’état de division et de discorde qui sévit au sein de l’espace maghrébin, soulignant qu’il va à l’encontre des liens de fraternité entre les peuples de la région.

 S.M. le Roi rappelle l’appui apporté par le Royaume à la Révolution algérienne et la contribution de cet appui au renforcement des relations entre le Trône marocain et la Résistance algérienne.

 S.M. le Roi souligne que l’intérêt des peuples maghrébins réside dans leur unité, leur complémentarité et leur intégration.

 Le Souverain déclare la disposition du Maroc au dialogue direct et franc avec l’Algérie, afin que soient dépassés les différends conjoncturels et objectifs qui entravent le développement des relations.

2-  Maroc Algérie : Une démarche constructive pour surmonter les différends

 S.M. le Roi propose à l’Algérie la création d’un mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation, précisant que le niveau de représentation au sein de cette structure, son format et sa nature sont à convenir d’un commun accord.

 Le mécanisme proposé devra s’engager à examiner toutes les questions bilatérales, avec franchise, objectivité, sincérité et bonne foi, sans conditions ni exceptions, selon un agenda ouvert.

 Selon S.M. le Roi, ce mécanisme pourra constituer le cadre pratique d’une coopération, centrée sur les différentes questions bilatérales, notamment celle qui a trait à la valorisation des opportunités et des potentiels de développement que recèle la région du Maghreb.

3-  Retour à l’Union africaine : Contribuer à la dynamique de développement du continent

S.M. le Roi affirme que le retour du Maroc à l’Union n’avait pas uniquement pour but de plaider la cause du Sahara marocain, étant donné que la plupart des États africains partagent la position du Maroc.

 Il précise que le retour du Maroc à sa famille institutionnelle a été motivé par la volonté d’adhérer à la dynamique de développement à l’œuvre dans le continent et par le souci de relever les multiples défis auxquels ce dernier est confronté.

 Le Souverain se félicite des résolutions du dernier Sommet des Chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine, qui s’est tenu à Nouakchott, car elles sont en accord avec les positions et les principes internationaux pertinents.

 Il affirme que le Maroc s’emploiera à développer des partenariats économiques efficients, générateurs de richesse, avec différents pays et divers groupements économiques, mais sans faire de concessions sur son intégrité territoriale. Ces partenariats doivent être bénéfiques et, au premier chef, à la population du Sahara marocain, en ayant un impact positif sur leurs conditions de vie.

4-  Processus de règlement politique du différend autour du Sahara marocain : Les points sur les «i»

 Le Souverain insiste sur le respect des principes et des référentiels immuables qui constituent le fondement de la position marocaine, tels que définis dans le Discours à l’occasion du quarante-deuxième anniversaire de la Marche verte.

 S.M. le Roi rappelle la disposition du Maroc à collaborer sincèrement avec Monsieur le Secrétaire général des Nations unies, et à soutenir les efforts de son Envoyé personnel pour poser les jalons d’un processus politique sérieux et crédible.

 Le Souverain précise que Le Maroc est fermement persuadé de la nécessité que les Nations unies tirent parti des leçons et des expériences du passé et évitent notamment les blocages et les insuffisances qui ont entaché le «Processus de Manhasset».

 S.M. le Roi affirme que le Maroc ne ménagera aucun effort pour assurer le développement de nos provinces du Sud, dans le cadre du nouveau modèle de développement. Le but étant de faire du Sahara un trait d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine.

5-  Parachèvement de l’intégrité territoriale : De l’ambition et de la clarté d’esprit

S.M. le Roi affirme que la lutte pour le parachèvement de l’intégrité territoriale du pays s’est caractérisé par une parfaite symbiose entre le Trône et le peuple et par sa nature pacifique ayant conduit à la récupération progressive de nos provinces du Sud.

 Il explique que le recouvrement de Tarfaya et la récupération de Sidi Ifni et de Oued Eddahab constituent l’occasion, pour le peuple marocain entier et pour les tribus sahraouies en particulier, de manifester une unanimité sans précédent dans leur attachement à la marocanité du Sahara.

Le Souverain réitère la détermination du Royaume à défendre son intégrité territoriale avec la même clarté d’esprit et la même ambition, mu par le même sens de l’engagement responsable et du travail sérieux, tant sur le plan onusien qu’au niveau interne.

------------------------------------------------------------------

P.J. Crowley, ancien sous-secrétaire d’État US en charge des Affaires publiques : La proposition de Sa Majesté le Roi «opportune» et «bienvenue»

L’annonce faite par Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans le discours à la Nation, à l’occasion du 43e anniversaire de la Marche verte, de la disposition du Maroc au dialogue direct et franc avec l’Algérie est «opportune» et «bienvenue», a déclaré, mardi à MAP-Washington, PJ. Crowley, ancien sous-secrétaire d’État US en charge des Affaires publiques. «Étant donné que le Maroc et l’Algérie sont voisins, qu'ils sont confrontés à des différends complexes sans solutions faciles, la proposition du Souverain d’engager un dialogue de bonne foi est bien évidemment la bienvenue», a tenu à souligner M. Crowley, également ancien porte-parole de la diplomatie américaine. Et de faire observer, à ce propos, que «si l’Algérie répond par la réciproque, cela serait un pas significatif vers l’avant». Faisant allusion à la question du Sahara, M. Crowley a noté que les Nations unies ont joué un rôle important, «mais il revient au leadership du Maroc et de l’Algérie de s’engager dans un dialogue direct pour trouver un règlement à cette question et aux autres questions en suspens afin de pouvoir aller vers des relations normales». Dans Son discours à la Nation, Sa Majesté le Roi avait déclaré : «C’est, donc, en toute clarté et en toute responsabilité que Je déclare aujourd’hui la disposition du Maroc au dialogue direct et franc avec l’Algérie sœur, afin que soient dépassés les différends conjoncturels et objectifs qui entravent le développement de nos relations». 

Mohamed Benhamou : «Le discours de Sa Majesté le Roi s'appuie sur des fondamentaux et des principes clairs»

Le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion du 43e anniversaire de la Marche verte est porteur de messages forts et s’appuie sur des fondamentaux et des principes clairs, a affirmé Mohamed Benhamou, président du Centre marocain des études stratégiques (CMES). Le Souverain a mis l’accent sur «la réalité que vit le Maghreb aujourd’hui, celle d’un espace maghrébin éclaté qui ne correspond pas aux aspirations du peuple du Maghreb qui a toujours milité et aspiré pour une unité maghrébine et un destin commun», a souligné M. Benhamou, dans une déclaration à la MAP, relevant que S.M. le Roi a pointé du doigt cette réalité du déchirement entre les nombreuses familles marocaines et algériennes liées par des liens de sang et de parenté qui vivent de part et d’autre des frontières des deux pays. Le Souverain a rappelé qu’il n’a cessé d’appeler à l’ouverture des frontières et à la normalisation des relations avec l’Algérie, a-t-il dit, signalant que Sa Majesté le Roi a assuré qu'il n’y a pas besoin d’une tierce partie entre les deux pays. Dans ce sens, a ajouté M. Benhamou, le Souverain a affirmé que le Maroc était prêt pour un dialogue direct avec l'Algérie en vue d’analyser, discuter et dépasser tous les différends, d’où la proposition Royale de créer un mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation. Le Maroc reste ouvert à toutes les propositions et les initiatives de l’Algérie en vue de dépasser tous les obstacles qui se dressent face à une relation normale, de bon voisinage. 

Le ministre des Affaires étrangères du Cap-Vert : S.M. le Roi a prononcé un discours «fort et historique» tendant la main à l’Algérie

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a prononcé, à l’occasion du 43e anniversaire de la Marche verte, un discours «fort et historique» et a tendu la main à l’Algérie, faisant ainsi un «pas en avant qui va dans la bonne direction», a affirmé, mercredi à Tanger, le ministre des Affaires étrangères du Cap-Vert, Luís Filipe Lopes Tavares. Le discours Royal contient «des propos historiques, des mots très forts», a déclaré M. Tavares à la MAP, en marge de la MeDays ECOWAS Initiative, qui se tient du 7 au 10 novembre dans la ville du Détroit, ajoutant que le Souverain «a tendu la main à l’Algérie en parlant en tant que visionnaire, avec beaucoup de cœur et de sincérité». «Le Roi a fait un pas en avant, un geste fort, et qui va, à notre avis, dans la bonne direction pour rapprocher les deux pays», a souligné le ministre cap-verdien, estimant qu’il s’agit là d’une «opportunité à saisir». «Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, est un homme dont j’apprécie, en tant que ministre des Affaires étrangères du Cap-Vert, la droiture et la volonté de moderniser son pays», a encore dit M. Tavares. S’arrêtant sur la candidature du Maroc à la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), le responsable cap-verdien a assuré que le Maroc constitue un partenaire «sûr et de confiance» pour faire de la Cédéao une «zone de croissance, de paix et de tranquillité», assurant que «le Maroc est un plus pour cette intégration régionale que nous souhaitons tous». 

 

 

 

 

Services

Météo

Casablanca 20 novembre 2018

66.7°F

19.3°C

Meteo Casablanca
  • 20 ºC
    chancerain
  • 14 ºC
    nt_partlycloudy
  • 19 ºC
    rain
  • 14 ºC
    nt_rain
  • 19 ºC
    rain

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 20 novembre 2018

  • As-sobh : 06:35
  • Al-chourouq : 08:03
  • Ad-dohr : 13:21
  • Al-asr : 16:06
  • Al-maghrib : 18:30
  • Al-ichae : 19:47

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : C8
Mariage chez les Bodin's

21:00

Chaine : TV5
Le prix de la vérité

21:00

Chaine : M6
Match amical

20:50

Tous les programmes TV >

Météo

Casablanca 20 novembre 2018

66.7°F

19.3°C

Meteo Casablanca
  • 20 ºC
    chancerain
  • 14 ºC
    nt_partlycloudy
  • 19 ºC
    rain
  • 14 ºC
    nt_rain
  • 19 ºC
    rain

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 20 novembre 2018

  • As-sobh : 06:35
  • Al-chourouq : 08:03
  • Ad-dohr : 13:21
  • Al-asr : 16:06
  • Al-maghrib : 18:30
  • Al-ichae : 19:47

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : C8
Mariage chez les Bodin's

21:00

Chaine : TV5
Le prix de la vérité

21:00

Chaine : M6
Match amical

20:50

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X