Régions

Gharb-Loukkos

Intempéries : les producteurs de fruits rouges craignent le pire

author A.H.,

Intempéries : les producteurs  de fruits rouges craignent le pire

La vague de froid qui a sévi récemment, des semaines durant, n’a pas été sans conséquence sur différentes sortes de cultures dans diverses régions. C’est le cas des fruits rouges dont les plantations ont pâti des intempéries dans la région du Gharb-Loukkos.
«Depuis la nuit du 28 février, la région du Gharb-Loukkos a connu des conditions climatiques très défavorables avec des pluies diluviennes accompagnées de fortes rafales de vent, dépassant parfois le seuil de 90 km/h», souligne un communiqué conjoint de l’Association marocaine des producteurs des fruits rouges et de l’Association marocaine des conditionneurs exportateurs des fruits rouges. 
Ces fortes averses et rafales de vent ont eu des conséquences néfastes sur la culture des fruits rouges (fraise, framboise, 
myrtille et mures) dans la région sur 6.000 ha sous serres et dans des tunnels.

En conséquence, d’importants dégâts ont été causés aux installations des agriculteurs, notamment l’effondrement des structures métalliques, l’arrachement des plastiques des serres, l’endommagement des fruits et le déracinement des plants.
«Les averses fortes ont rendu les fruits rouges inappropriés à la consommation, et ce, en pleine période de leur exportation. Ces conditions défavorables ont accentué leur sensibilité aux maladies et aux ravageurs», précise la même source. De facto, les producteurs, les conditionneurs et les exportateurs de fruits rouges ont fait part de leur inquiétude face à cette situation, craignant que les choses prennent des dimensions plus importantes si le mauvais temps persiste.

Services

S'inscrire à la Newsletter