Régions

Fès

Un investissement de 320 millions de DH pour le développement de la préfecture

author LE MATIN

La vision stratégique du développement de la préfecture de Fès a été réalisée selon une approche favorisant la préservation des ressources et du potentiel de la cité spirituelle.

Réuni en session ordinaire, le Conseil préfectoral de la ville de Fès a approuvé, lundi dernier, le Plan de développement de la préfecture qui englobe une soixantaine de projets pour un investissement de 320 millions de DH.

Quelque 61 projets d’un investissement global de 320 millions de DH sont proposés dans le cadre du Plan de développement de la préfecture de Fès, approuvé en session ordinaire du Conseil préfectoral tenue lundi dernier. Le Plan de développement de la préfecture de Fès 2018-2023, réalisé dans le cadre d’une approche participative impliquant les différents acteurs locaux et régionaux, constitue une feuille de route pour promouvoir le développement escompté et répondre aux attentes des habitants de la capitale spirituelle. 
«La vision stratégique du développement de la préfecture de Fès a été réalisée selon une approche favorisant la préservation des ressources et du potentiel de la cité spirituelle, la stimulation de l’économie et la réduction des disparités sociales au niveau de la préfecture», a indiqué à cet effet la coordinatrice dudit Plan, Malika Bouziani. Et d’ajouter : «Le Plan porte sur cinq axes principaux, dont le désenclavement du monde rural à travers la mise à niveau des infrastructures de base, l’élargissement des réseaux d’eau potable et de l’électricité et le développement des secteurs de la santé, de l’enseignement, de la culture et du sport». 

Le deuxième axe, qui concerne la protection des ressources naturelles et de l’environnement, vise à lutter contre les inondations, à améliorer le réseau d’assainissement liquide et solide, à valoriser les ressources hydriques et forestières et à lutter contre la détérioration des terres agricoles, souligne la même responsable, ajoutant que le Plan comporte également un volet concernant l’aménagement du territoire et portant sur la restructuration de certaines zones de Fès et de centres émergents.
Les quatrième et cinquième axes concernent la stimulation d’une économie verte, à travers notamment le développement du commerce, du tourisme rural et urbain et des métiers locaux, outre les industries agroalimentaires, l’amélioration de la bonne gouvernance et le renforcement des capacités des acteurs locaux et la recherche scientifique. 
Pour sa part, le président du Conseil préfectoral de Fès, Hocine Abbadi a indiqué que le Plan constitue un document de référence portant une nouvelle vision pour le développement de Fès au cours des cinq prochaines années, selon une approche participative visant, en premier lieu, à répondre aux attentes des habitants de la préfecture.
Lors de cette session ordinaire du Conseil de la préfecture de Fès, un exposé a été présenté, par ailleurs, sur l’état des routes dans l’ensemble des communes relevant de la préfecture. Il a été également procédé à l’approbation de la révision du règlement intérieur du Conseil préfectoral. 

Services

S'inscrire à la Newsletter