Les détracteurs de Saïd Hasbane devront encore attendre avant de déloger le président du Raja de Casablanca, qui a encore une fois attendu les dernières heures précédant l’assemblée générale ordinaire pour la reporter à une date ultérieure. Prévue pour la soirée du lundi 8 janvier, l’AG ordinaire devant se transformer en extraordinaire pour l’élection d’un nouveau président est désormais programmée pour le vendredi 12 janvier dans l’une des salles de fitness de la métropole, selon un communiqué publié lundi après-midi sur le site officiel : «En raison de l’incapacité du club à obtenir une autorisation officielle, malgré le fait d'avoir formulé des demandes auprès de plusieurs hôtels de la ville de Casablanca qui ont toutes été rejetées, il a été décidé de reporter l’assemblé générale au 12 janvier 2018 à 18 h 30…». Lundi après-midi toujours, le nom d’un nouveau candidat à la présidence a émergé : celui de Mohamed Saghrour, adhérent au RCA qui avait fait partie de la commission de préparation d’une AG extraordinaire et qui avait ensuite été chargé de négocier avec le président Saïd Hasbane une date pour la tenue de ladite assemblée. À présent, Saghrour compte concurrencer le candidat Ali Hamdy et serait soutenu par une trentaine d’adhérents. Ce sixième report de l’assemblée générale ordinaire puis extraordinaire du club a été très mal accueilli par les supporters sur les réseaux sociaux. Des commentaires appelant à l’éviction de Saïd Hasbane et «ses acolytes» ont fusé et se sont poursuivis toute la soirée. Sur la page officielle des supporters rajaouis, un sondage concernant le boycott du Championnat d’Afrique des Nations 2018 (qui se déroulera au Maroc du 13 janvier au 4 février) a livré son verdict avec plus de 80% des votes en faveur de la décision, une façon d’exprimer le ras-le-bol du public du Raja à la Fédération Royale marocaine de football qui, selon eux, observe la situation rocambolesque de leur club sans agir pour y mettre un terme.