Société

Programme national de lutte antituberculeuse

Lancement d’une formation au profit des cadres

author Hajjar El Haïti,

Lancement d’une formation au profit des cadres

Le Programme national de lutte antituberculeuse va organiser prochainement une formation au profit des cadres de l’unité centrale et des unités de coordination régionales afin de renforcer leurs capacités techniques et pratiques de gestion du programme.

Afin d’améliorer ses performances et d’atteindre l’objectif d’élimination de la tuberculose à l’ère du développement durable, le Programme national de lutte antituberculeuse prévoit d’organiser une session de formation pour renforcer ses mécanismes de gouvernance ainsi que les capacités techniques et les pratiques de gestion des cadres de l’unité centrale et des unités de coordination régionales. «L’élaboration et la mise en œuvre de tout programme de prévention et de contrôle d’une maladie exigent un système de gouvernance et un mode de gestion qui permettent de refléter la politique générale du pays et de développer et décliner, au mieux, la stratégie nationale en la matière. L’organisation doit, par ailleurs, mobiliser à tous les niveaux un personnel qualifié et compétent, capable d’assurer ses fonctions de manière coordonnée et à un niveau de qualité optimal. Dans ce sens, un atelier de formation sera organisé prochainement dans le but de renforcer les capacités techniques et les pratiques de gestion de l’équipe centrale du Programme national de lutte antituberculeuse ainsi que les mécanismes de gouvernance de ce dernier.

À cet effet, il est prévu de recruter deux experts internationaux», indique le ministère de la Santé dans une note.  Organisée avec l’appui du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, cette session de formation s’inscrit dans le cadre du quatrième et dernier objectif du Plan stratégique national de prévention et de contrôle de la tuberculose pour la période 2018-2021, qui vise à optimiser l’opérationnalisation des interventions stratégiques et des activités prévues dans les trois premiers objectifs, à travers l’amélioration et le renforcement de la gouvernance et du mode de gestion du Programme national de lutte antituberculeuse. Rappelons que le Plan stratégique national de prévention et de contrôle de la tuberculose pour la période 2018-2021, qui a été lancé en mars dernier, vise à réduire le nombre de décès liés à la tuberculose de 40% en 2021 par rapport à l’année 2015, d’augmenter le taux de détection à plus de 90% à l’horizon de 2021 et d’atteindre un taux de succès thérapeutique d’au moins 90% en 2021. Malheureusement, la tuberculose demeure un problème de santé publique non négligeable au Maroc. Un total de 30.897 cas de tuberculose, toutes formes confondues, a été notifié et mis sous traitement en 2017, au niveau des structures du ministère de la Santé, dans le cadre du Programme national de lutte antituberculeuse. 

Services

S'inscrire à la Newsletter