Hi-Tech

Entretien Mohammed Ben Abdelkader, ministre chargé de la Réforme de l’administration et de la fonction publique

«Nous préparons un plan directeur de transformation digitale pour travailler sur la refonte de l'organisation des administrations et sur la conduite du changement»

author Souad Badri, LE MATIN

«Nous préparons un plan directeur de transformation digitale pour  travailler sur la refonte de l'organisation des administrations  et sur la conduite du changement»

Le ministère a lancé plusieurs projets pour appuyer la dématérialisation des services publics, développer des solutions numériques pour leur amélioration et les généraliser en plusieurs vagues sur l’ensemble des administrations publiques. Le point.

Le Matin : Le Maroc s’est engagé dans la voie de la transformation numérique depuis des années. Quelle est votre lecture de cette mutation ?
Mohammed Ben Abdelkader :
Comme vous le savez, le programme gouvernemental 2016–2021 a donné une place importante à la transformation numérique. Pour renforcer davantage cette position, le Maroc s’est inscrit dans cette initiative en signant récemment la Recommandation du Conseil de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) relative aux stratégies numériques gouvernementales, et en la confirmant en février 2018 suite à sa demande d’adhésion au Partenariat pour un gouvernement ouvert (OGP) à laquelle il a adhéré en avril 2018.
En effet, plusieurs structures donnent l’image d’être plus à la pointe que d’autres dans ce domaine, des départements publics ont déjà commencé cette transformation, d’autres sont en cours. En fait, d’après les études et analyses faites sur les réalisations effectuées, les contraintes qui ont limité l’atteinte des objectifs à 100% étaient dues à des problèmes de gouvernance, de culture et de législation.
Pour pallier la contrainte de la gouvernance, la stratégie Maroc Digital dans sa composante relative à l’administration numérique a mis l’accent sur deux grands axes, d’une part, la gouvernance en créant une agence de développement du digital pour le soutien à la transformation de l’administration et l’accélération de l’exécution des projets de technologies de l’information et, d’autre part, la modernisation des plateformes électroniques (IT) de l’État, le développement d’un schéma directeur informatique global, le développement et le renforcement de l’infrastructure, de l’interopérabilité des systèmes et l’utilisation de centres de données mutualisées. En ce qui concerne la législation et la culture, notre ministère, en collaboration avec le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, est en train de préparer un projet de loi sur l’administration électronique. Ce projet de loi vise à repenser le mode de délivrance des services publics administratifs afin qu’un usager n’ait plus à fournir à une administration une information ou un document fourni par une autre administration (Discours Royal à l’occasion de la Fête du Trône, le 29 juillet 2018).
L’atteinte de cet objectif nécessite de mettre en place deux piliers, le premier est le partage des données entre administrations, et ce via l’échange d’informations entre deux administrations, l’une fournissant une information nécessaire à une autre pour l’accomplissement d’une démarche demandée par l’usager, et/ou via la création de bases de données fédératrices partagées et collaboratives, donnant aux administrations l’accès à une donnée fiable, à jour et complète au sujet de l’usager.
Le deuxième pilier consiste à simplifier les procédures administratives via le remplacement des pièces justificatives demandées à l’usager par l’accès à une base de données partagée, ou par un échange avec l’administration qui délivre la pièce justificative en question, et par la mise en place d’un service de copie électronique certifiée conforme, permettant de numériser des documents papier en gardant un caractère authentique de la copie numérisée. Ces copies électroniques certifiées conformes peuvent ainsi être utilisées dans le cadre de procédures totalement dématérialisées. C’est dans ce sens que notre ministère a lancé plusieurs projets pour appuyer la dématérialisation des services publics, développer des solutions numériques pour leur amélioration et les généraliser en plusieurs vagues sur l’ensemble des administrations publiques. En outre, il œuvre dans le cadre de la simplification des procédures administratives, pour le développement d’un accès commun aux registres contenant les données 
administratives via la plateforme gouvernementale «La Gateway gouvernementale». Ce projet s’inscrit dans le cadre de la collaboration entre notre ministère et celui de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique. La «Gateway» va contribuer à simplifier pour les administrations la création de téléservices aux usagers, elle va constituer un one-stop-shop d’administration électronique rassemblant l’ensemble des services en ligne dans un portail unique (y compris les services en ligne créés en dehors de la «Gateway»), elle offrira aux administrations un système sécurisé d’échanges électroniques «Gov to Gov» : au lieu que le citoyen se déplace entre les administrations pour rassembler des pièces justificatives, il se contentera de faire une déclaration sans justificatifs à l’administration en charge du traitement de son dossier, et celle-ci vérifie via la «Gateway» auprès des administrations concernées l’authenticité de l’information déclarée.
Les administrations concernées peuvent soit intégrer leurs bases de données métier avec la «Gateway» pour des réponses automatisées, soit désigner des agents qui vont répondre aux demandes reçues par la «Gateway» via des formulaires web eux aussi disponibles sur la «Gateway». La «Gateway» est techniquement opérationnelle aujourd’hui, et est utilisée en pilote. Nous sommes également en train de préparer un plan directeur de transformation digitale, l’objectif étant de travailler sur la transformation organisationnelle des administrations et sur la conduite du changement afin d’accompagner cette transformation.

La transformation numérique est au cœur du programme de réforme de l’administration. Quelles sont les priorités du ministère dans ce sens ?
La transformation digitale apporte fiabilité et économie de moyens, mais elle implique, en contrepartie, une organisation plus souple, plus agile et plus transverse. Dès lors que la transformation digitale s’opère dans un contexte inchangé – ou évoluant trop lentement –, le digital devient l’habillage d’une stratégie inadaptée, au lieu de constituer l’aboutissement d’un modèle économique. Et c’est là qu’intervient le ministère de la Réforme de l’administration et de la fonction publique (MRAFP) et son plan national de réforme de l’administration avec quatre axes de transformation, à savoir la transformation organisationnelle, la transformation managériale, la transformation digitale et la transformation éthique. Ce plan national se base sur trois principes majeurs, en l’occurrence l’amélioration de la qualité des services publics, le renforcement des compétences des ressources humaines et la préservation des services publics au service de l’intérêt général, et s’appuie sur une matrice de mesures séquencées tout au long de la présente législature, de 2018 à 2021, et comporte 24 projets structurants qui s’articulent autour de ces quatre axes.
Nos priorités pour une transformation digitale réussie sont : le développement d’un cadre législatif et réglementaire pour développer l’échange électronique entre les administrations publiques afin d’offrir un meilleur service aux usagers, l’appui à la dématérialisation des services publics et l’évaluation de la transformation électronique de ces services, le renforcement des capacités des administrations à mutualiser les meilleures pratiques dans le domaine de l’administration électronique, et le renforcement de la transparence à travers l’ouverture et la réutilisation des données destinées au public.
En résumé, les projets de cette transformation sont : l’élaboration d’une loi sur l’administration numérique, la conception d’un plan directeur de la transformation numérique de l’administration publique, l’adoption d’une plateforme gouvernementale pour l’intégration «Gateway gouvernementale» qui permet l’accès commun aux données gouvernementales et les échanges électroniques entre les administrations et avec les usagers, et ce afin de faciliter aux usagers l’accès rapide à un ensemble de services publics, le développement du système intégré de gestion des réclamations et des doléances du citoyen, la réalisation d’un système d’information intégré de gestion des ressources humaines des administrations publiques (SIRH-AP), l’identification des services électroniques publics et l’évaluation de leur degré de maturation et la formation digitale pour les fonctionnaires d’ailleurs. Pour ce faire, nous venons de signer un protocole de coopération avec l’État belge.

Comment évaluez-vous l’expérience e-administration au Maroc et quelles sont les ambitions du Royaume à ce niveau ?
L’évaluation se fait selon la perspective et l’angle de vue. Pour l’angle de vue du gouvernement, les différents objectifs de la e-administrations ont été partiellement atteints. Pour les ambitions, les nouveaux objectifs et les facteurs clés de la réussite, comme je l’ai déjà mentionné, sont d’accélérer la délivrance des services publics en ligne centrés sur l’usager et favoriser l’efficacité et l’efficience des services publics. Ainsi et pour atteindre ces objectifs, plusieurs facteurs clés sont identifiés : le renforcement du cadre légal, l’impact sur l’usager, la mutualisation et le partage des ressources, l’intégration des services, l’accessibilité et la diversification des canaux de fourniture des services, des services publics fondés sur les besoins et les exigences des citoyens et des entreprises et la e-participation et surtout le renforcement de la gouvernance de l’administration numérique en lui donnant un positionnement et un leadership plus forts et en la dotant de ressources humaines et financières suffisantes.

Quels partenariats développez-vous avec  les différents acteurs pour accélérer le changement ? 
On travaille avec plusieurs partenaires internationaux dans le cadre de la transformation digitale, je cite ici : l’Espagne, la Belgique, le Portugal, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’Union européenne et bien d’autres. On travaille en collaboration étroite avec le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique sur les projets du e-gov et sur la généralisation de la «Gateway» gouvernementale qui va nous permettre d’avoir un one-step shop, c’est-à-dire une plateforme intégrée pour le citoyen pour qu’il puisse demander ses services administratifs dans un seul espace et ne pas se déplacer chez les différentes administrations pour effectuer les démarches administratives. Notre objectif, pour renforcer davantage ce partenariat, est de disposer d’une plateforme nationale gouvernementale commune intégrant les échanges électroniques entre les administrations et offrant des téléservices aux citoyens. À préciser que l’adoption de la loi sur l’administration numérique reste un préalable incontournable pour atteindre cet objectif.

Services

Météo

Casablanca 10 décembre 2018

52.9°F

11.6°C

Meteo Casablanca
  • 20 ºC
    partlycloudy
  • 12 ºC
    nt_partlycloudy
  • 19 ºC
    mostlycloudy
  • 11 ºC
    nt_partlycloudy
  • 19 ºC
    partlycloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 10 décembre 2018

  • As-sobh : 06:50
  • Al-chourouq : 08:20
  • Ad-dohr : 13:29
  • Al-asr : 16:05
  • Al-maghrib : 18:27
  • Al-ichae : 19:47

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

-0.69 %

-0.72 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Cartoon Network
We Bare Bears

08:10

Chaine : BFM Business
Good Morning Business

06:00

Chaine : France 24
Le journal

08:00

Chaine : France 2
Télématin

06:30

Tous les programmes TV >

Météo

Casablanca 10 décembre 2018

52.9°F

11.6°C

Meteo Casablanca
  • 20 ºC
    partlycloudy
  • 12 ºC
    nt_partlycloudy
  • 19 ºC
    mostlycloudy
  • 11 ºC
    nt_partlycloudy
  • 19 ºC
    partlycloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 10 décembre 2018

  • As-sobh : 06:50
  • Al-chourouq : 08:20
  • Ad-dohr : 13:29
  • Al-asr : 16:05
  • Al-maghrib : 18:27
  • Al-ichae : 19:47

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

-0.69 %

-0.72 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Cartoon Network
We Bare Bears

08:10

Chaine : BFM Business
Good Morning Business

06:00

Chaine : France 24
Le journal

08:00

Chaine : France 2
Télématin

06:30

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X