Une délégation du Rotary Club de Fès a participé, vendredi dernier, à la soirée de gala annuelle du club Rotary de Castelnaudary (région de Toulouse – France), dans le cadre de leur partenariat pour l’amélioration des conditions de scolarisation d'orphelins et d'enfants abandonnés de la cité idrisside. Composée du président du Rotary Club de Fès, Fouad Moufarreh, de Said Mezzour et d’Ahmed 
Hanaoui, la délégation fassie a expliqué aux rotariens français le projet pour le soutien et l’assistance du Centre de protection sociale «Dar Al Ouafae», qui abrite environ 140 pensionnaires âgés de 3 ans à 18 ans. Ces enfants, sans protection familiale, sont complètement pris en charge par l’association, y compris leur scolarisation dans les écoles avoisinantes. 
Les résultats scolaires de ces enfants, qui doivent se rendre à pied à l’école, sont «désastreux et soldés par un taux d’abandon scolaire très élevé». «Ces élèves démunis souffrent de phobie scolaire et de perturbations psychologiques, puisqu’ils sont victimes d’un comportement agressif, d’une attitude négative et haineuse dans les écoles avoisinantes qu’ils fréquentent, aussi bien de la part de leurs camarades de classe que de certains enseignants», indique-t-on.
Cette stigmatisation est accentuée par le nombre important d'orphelins par classe et par école, souligne la même source. Cette densité, dictée par la proximité, renforce l’impact désastreux sur les pensionnaires. Pour faire face à cette situation, il a été décidé de tenter l’expérience de dispersion et d’éparpillement de quelques élèves à travers des écoles privées loin de l’orphelinat. Les écoles sollicitées ont chacune accepté l’admission de 1 à 2 élèves, et ce, à titre gracieux. Ainsi, et suite à l'acquisition de deux minibus de 30 places, les élèves bénéficiaires ont réussi convenablement leurs études. Ceci étant, le besoin en transport pour le reste des pensionnaires persiste de manière cruciale. Le Rotary Club de Fès a, de ce fait, décidé de contribuer à l’acquisition des minibus pour les 3 orphelinats de Fès (Dar Al Ouafae – Al Fassia et Ahly) pour améliorer les conditions de scolarisation des bénéficiaires.
Très sensible à la situation de ces orphelins, Philippe Sol, président du Rotary Club de Castelnaudary ainsi que ses membres ont organisé une soirée de gala pour célébrer l’amitié séculaire franco-marocaine et consolider une amitié naissante entre le Rotary Club de Fès et celui de Castelnaudary, en acceptant d’être partenaire principal dans cette action sociale de lutte contre la déperdition scolaire des orphelins et des enfants abandonnés. Cette opération est montée en contribution avec d’autres clubs et fondations du Rotary.
La soirée de gala a été marquée par la diffusion d’une vidéo dans laquelle le Past-gouverneur du district maghrébin du Rotary et Past-président du Club de Fès, Abdelfettah Sbai, a présenté l’action socio-éducative du Rotary Club et du Rotaract. Il a aussi donné un aperçu historique de Fès, l’ancienne capitale et berceau de la civilisation arabo-musulmane.