Société

Entretien avec Dr Abderrahim Derraji, pharmacien et fondateur du site Phamacie.ma et médicament.ma

«La mise en place de l’ordonnance sécurisée et infalsifiable permettrait aux pharmaciens de ne pas tomber dans le piège des trafiquants»

author Hajjar El Haïti,

«La mise en place de l’ordonnance sécurisée et infalsifiable permettrait  aux pharmaciens de ne pas tomber dans le piège des trafiquants»

Les médicaments destinés au traitement des troubles mentaux et leur distribution par les pharmaciens d’officine font l’objet d’une polémique depuis quelques semaines. Si certains traitent les pharmaciens de «dealers de psychotropes» à cause du danger que peut constituer le mauvais usage de ces médicaments surtout s’ils sont distribués sans ordonnance, ces derniers se défendent en appelant à l’adoption d’un régime d’ordonnances sécurisé. Dr Abderrahim Derraji, pharmacien et fondateur du site Phamacie.ma et médicament.ma revient sur cette polémique et explique aux lecteurs du «Matin» les souffrances des pharmaciens concernant ce sujet.

Le Matin : Les psychotropes semblent poser de plus en  plus de problèmes aux pharmaciens d’officine, pourriez-vous nous expliquer de  quoi il s’agit ?      
Dr Abderrahim Derraji :
Avec l’amélioration de la prise en charge des  maladies psychiatriques qui se fait essentiellement en ambulatoire, le  pharmacien d’officine est de plus en plus amené à dispenser des psychotropes.  Ces médicaments permettent à un grand nombre de malades d’équilibrer leur  maladie. Cependant, certaines de ces spécialités pharmaceutiques peuvent, dans  certains cas, faire l’objet d’un usage détourné et particulièrement les  hypnotiques et les anxiolytiques.     Normalement, la prise en charge des maladies psychiatriques devrait être  comparable à celle des autres pathologies chroniques. Seulement, l’usage  déviant de certains psychotropes et les ennuis judiciaires auxquels ont été  confrontés des pharmaciens à travers le Royaume sont à l’origine d’une vraie  psychose. Si des mesures ne sont pas prises pour que le pharmacien puisse  dispenser ces spécialités sans risques, ces praticiens pourraient être tentés  de ne plus les détenir en stock et particulièrement les psychotropes à risque  d’usage détourné.   
     
Quelles sont les précautions que  devrait prendre le pharmacien ?   
À chaque prescription, le pharmacien doit procéder à une  analyse minutieuse de la prescription pour s’assurer de son authenticité, ce  qui n’est pas une mince affaire. Et même une prescription en apparence conforme  peut comporter des dosages ou des associations de médicaments inappropriés. Ces  aberrations expliquent généralement les refus de dispensation de psychotropes  par les pharmaciens. Ces derniers préfèrent invoquer la non-disponibilité des  produits demandés pour éviter de rentrer en conflit avec le malade. Certains  pharmaciens vont même plus loin et évitent de dispenser des psychotropes à tous  les patients qu’ils ne connaissent pas. Ceci peut priver, dans certains cas,  des malades disposant d’ordonnances en bonne et due forme de leurs traitements.      

Certains malades qui n’arrivent pas  à avoir un rendez-vous restent sans médicaments alors que dans d’autres pays  comme la France, le pharmacien avance des médicaments en attendant que le  malade régularise sa situation, qu’en dites-vous ?        
Le renouvellement des ordonnances constitue une vraie  contrainte pour le pharmacien, d’autant plus et contrairement aux spécialités  prescrites pour les maladies chroniques comme le diabète où le pharmacien peut  avancer une partie du traitement au patient en attendant qu’il aille voir son  médecin, la quasi-totalité des pharmaciens évite d’avancer des médicaments  psychotropes, qu’ils soient détournés ou non de leur usage. Le nomadisme des  malades et l’absence d’un dossier patient numérique ne permettent pas aux  pharmaciens de s’assurer qu’il n’y a pas un approvisionnement anormal des  médicaments prescrits. Cette situation explique les difficultés que rencontrent  les patients n’ayant pas pu avoir, à temps, un RDV auprès de leur médecin à  avoir une quantité suffisante de traitement en attendant leur visite.  Malheureusement et dans bien des cas, les efforts fournis pour équilibrer le  patient partent en fumée, y compris quand les psychotropes prescrits ne font  pas l’objet de mésusage.    Pourtant, le pharmacien qui connaît ses patients et leur état de santé se  trouve souvent entre le marteau et l’enclume. S’il avance le produit, il risque  d’avoir des ennuis avec la justice, et s’il ne le fait pas, il aura, en quelque  sorte, failli à sa mission qui est censée l’obliger à porter assistance à une  personne en danger. Normalement, son long cursus universitaire devrait lui  permettre d’évaluer chaque cas de figure et éventuellement avancer, à titre  exceptionnel, certains médicaments ne présentant pas de risque de mésusage.  
     
Quelles sont les attentes des  pharmaciens pour mieux gérer cette problématique de médicaments psychotropes ?        
Aujourd’hui, tout ce que nous allons  entreprendre doit permettre aux patients de ne jamais être privés de leurs  médicaments ce qui peut mettre en danger ces derniers et même leur entourage.  Il faut également éviter de stigmatiser le patient ou les médicaments puisqu’il  s’agit de malades chroniques qui prennent des médicaments qui ne différent pas  des autres médicaments.  En attendant l’actualisation du  Dahir de 1922 qui assimile les psychotropes aux autres substances illicites à  but récréatif, il me semble que la mise en place de l’ordonnance sécurisée et  infalsifiable permettrait aux pharmaciens de ne pas tomber dans le piège des  trafiquants qui sont devenus experts dans la falsification des ordonnances. Il  me semble également qu’il est primordial de dresser une liste exhaustive des  produits qui font l’objet de mésusage. Cette liste devrait être régulièrement  actualisée, comme elle doit être diffusée auprès de tous les professionnels de  santé et les grossistes répartiteurs.        

Mohamed Abdennabaoui, le président  du Parquet, a promis dernièrement aux pharmaciens qu’il adressera aux  procureurs une circulaire les incitant à une meilleure coordination avec les  différentes délégations régionales des pharmaciens pour profiter de leur  expertise et leur savoir-faire pour les aider dans les affaires liées à la consommation  ou la distribution des médicaments psychotropes, que pensez-vous de cela ?        
 Bien  évidemment, l’engagement du président du Parquet est à saluer. On espère que  cette initiative contribuera à éviter certains amalgames qui stigmatisent les  malades et les médicaments psychiatriques et neurologiques. Il serait également  pertinent de programmer d’autres rencontres pour évaluer l’impact de cette  initiative et étudier d’urgence les moyens à mettre en place pour rassurer les  pharmaciens. La psychose actuelle prive des malades de leurs médicaments. 

Entretien réalisé par Hajjar El Haiti

Services

Météo

Casablanca 26 mai 2019

64°F

18°C

Meteo Casablanca
  • 21 ºC
    mostlycloudy
  • 13 ºC
    nt_cloudy
  • 19 ºC
    chancerain
  • 11 ºC
    nt_partlycloudy
  • 18 ºC
    partlycloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 26 mai 2019

  • As-sobh : 03:37
  • Al-chourouq : 05:20
  • Ad-dohr : 12:33
  • Al-asr : 16:12
  • Al-maghrib : 19:37
  • Al-ichae : 21:05

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : C8
Les animaux de la 8

09:35

Chaine : Planète
American Pickers - Chasseurs de trésors S16E16

09:35

Chaine : Bein Sports HD7
France vs Saudi Arabia - Group E - FIFA U-20 World Cup - Poland 2019

09:30

Chaine : Euronews
Euronews Week-End

09:36

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 26 mai 2019

64°F

18°C

Meteo Casablanca
  • 21 ºC
    mostlycloudy
  • 13 ºC
    nt_cloudy
  • 19 ºC
    chancerain
  • 11 ºC
    nt_partlycloudy
  • 18 ºC
    partlycloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 26 mai 2019

  • As-sobh : 03:37
  • Al-chourouq : 05:20
  • Ad-dohr : 12:33
  • Al-asr : 16:12
  • Al-maghrib : 19:37
  • Al-ichae : 21:05

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

-1.51 %

-1.51 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : C8
Les animaux de la 8

09:35

Chaine : Planète
American Pickers - Chasseurs de trésors S16E16

09:35

Chaine : Bein Sports HD7
France vs Saudi Arabia - Group E - FIFA U-20 World Cup - Poland 2019

09:30

Chaine : Euronews
Euronews Week-End

09:36

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X