Économie

Finances publiques

Le déficit budgétaire se creuse à 42,8 milliards de DH à fin septembre

Lahcen Oudoud Lahcen Oudoud,

Le déficit budgétaire s’est allégé de 3,7 milliards entre août et septembre derniers, reflétant une amélioration de la couverture des dépenses ordinaires par les recettes ordinaires.

Le déficit budgétaire s’est allégé de 3,7 milliards entre août et septembre derniers, reflétant une amélioration de la couverture des dépenses ordinaires par les recettes ordinaires.

L’exécution de la loi de Finances 2020 au cours des neuf premiers mois de cette année a donné lieu à un net recul (-8,4%) des recettes ordinaires et un accroissement (5,6%) des dépenses ordinaires. Ce qui s’est traduit par un creusement du déficit budgétaire en variation annuelle, même s’il s’atténue sur un rythme mensuel. Il s’est établi à 42,8 milliards de DH à fin septembre.

Le déficit budgétaire s’atténue sur un rythme mensuel, mais s’accentue en variation annuelle. Il s’est, en effet, établi à 42,8 milliards de DH au terme des neuf premiers mois de cette année, contre 28,5 milliards un an plus tôt, selon les derniers chiffres publiés par le ministère de l’Économie et des finances. Par rapport au mois d’août dernier, ce déficit s’est allégé de 3,7 milliards, résultant principalement de l’amélioration du solde ordinaire (+6,7 milliards par rapport à août 2020). Ce solde est négatif de près de 9,3 milliards à fin septembre, reflétant une amélioration de la couverture des dépenses ordinaires par les recettes ordinaires, explique le ministère. Et ce même si les recettes ordinaires ont connu un net recul (-8,4%, atteignant 166,27 milliards) et les dépenses ordinaires se sont accrus de 5,6% à 175,55 milliards. Si l’on exclut l’excédent enregistré par le Fonds spécial de gestion de la pandémie de Covid-19, le déficit budgétaire s’élève à près de 50,8 milliards à fin septembre.

Les recettes fiscales baissent de 7,3%
La contraction des recettes ordinaires a concerné aussi bien les recettes fiscales (-7,3%) que les non fiscales (-17,1%). Concernant les recettes fiscales, le ministère note que leur taux de réalisation, soit 79,3%, reflète la poursuite de l’atténuation du rythme baissier des recettes fiscales entamée depuis juin, date de la levée partielle du confinement et la reprise progressive de l’activité économique. 
Dans le détail, les recettes générées par l’IS ont enregistré un taux de réalisation de 86,3% et une hausse de 1% par rapport à la même période de l’année dernière, sachant que cet impôt est basé essentiellement sur les résultats de 2019. 
De même, les autres recettes sont en baisse en rythme annuel, à savoir celles tirées de l’IR (-5,3%), des droits d’enregistrement et de timbre (-20,1%), de la TVA globale (-9,1%), attribuable principalement à la TVA à l’importation, la TVA à l’intérieur ayant connu une hausse, des taxes intérieures de consommation (-12,8%), des droits de douane (-6,1%). 

Les charges du personnel en hausse de 6,5%
Pour les dépenses, le ministère indique que leur exécution est globalement en ligne avec les prévisions de la loi de Finances rectificative (LFR). Ainsi, les dépenses ordinaires ont enregistré un taux d’exécution de 73,9% par rapport aux prévisions de la LFR. Ces dépenses ont été tirées surtout par les dépenses de biens et services qui ont augmenté de 7,4%, dont les charges du personnel (6,5%). La dette publique a, quant à elle, progressé de 0,7%, notamment la dette extérieure (8,2%).  Par contre, la charge de la compensation s’est repliée de 5,8% «en relation notamment avec la baisse des cours internationaux du gaz butane», explique le ministère. Idem pour les dépenses d’investissement qui ont diminué de 6,7% par rapport à la même période de 2019, s’élevant à 43,9 milliards. Elles affichent un taux de réalisation de 62% par rapport aux prévisions de la LFR. Cette évolution est attribuable principalement à la baisse des dépenses au titre des budgets ministériels. S’agissant des comptes spéciaux du Trésor, ils ont dégagé un excédent de 10,4 milliards, contre 3,2 milliards un an auparavant. Cette augmentation s’explique principalement par l’excédent de 8 milliards dégagé par le Fonds spécial de gestion de la pandémie Covid-19. 

Services

Météo

Casablanca 03 décembre 2020

61.88°F

16.6°C

Meteo Casablanca
  • 19.3°C
    cloudy
  • 19.2°C
    cloudy
  • 21°C
    cloudy
  • 24.6°C
    cloudy
  • 24.7°C
    clear

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 03 décembre 2020

  • As-sobh : 06:45
  • Al-chourouq : 08:15
  • Ad-dohr : 13:26
  • Al-asr : 16:04
  • Al-maghrib : 18:27
  • Al-ichae : 19:46

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports News
Sports News (Hasad) - 2020

23:00

Chaine : Cartoon Network
Unikitty

23:40

Chaine : NRJ 12
Héritages épisode 21

22:50

Chaine : TF1
Balthazar S02E08

23:00

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 03 décembre 2020

61.88°F

16.6°C

Meteo Casablanca
  • 19.3°C
    cloudy
  • 19.2°C
    cloudy
  • 21°C
    cloudy
  • 24.6°C
    cloudy
  • 24.7°C
    clear

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 03 décembre 2020

  • As-sobh : 06:45
  • Al-chourouq : 08:15
  • Ad-dohr : 13:26
  • Al-asr : 16:04
  • Al-maghrib : 18:27
  • Al-ichae : 19:46

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Bourse de Casablanca

+0.11 %

+0.1 %

Voir la Bourse >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports News
Sports News (Hasad) - 2020

23:00

Chaine : Cartoon Network
Unikitty

23:40

Chaine : NRJ 12
Héritages épisode 21

22:50

Chaine : TF1
Balthazar S02E08

23:00

Tous les programmes TV >

S'inscrire à la Newsletter

X