Nation

Programme gouvernemental

Ferme engagement pour le développement des provinces du Sud

LE MATIN

Ferme engagement pour le développement des provinces du Sud

La thématique du développement des provinces du Sud ainsi que la question de l’unité territoriale du Royaume ont été fortement présentes dans la déclaration du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, devant les deux Chambres du Parlement. En présentant son programme gouvernemental, M. Akhannouch a souligné l’engagement de l’Exécutif en faveur de la poursuite du développement des régions sud du pays.

Le gouvernement continuera d’appuyer le processus de développement dans les provinces du sud du Royaume et d’honorer tous ses engagements y afférents. C’est l’une des déclarations phares du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, devant les parlementaires à l’occasion de la présentation du programme gouvernemental. Le responsable a affirmé, dans ce sens, que l’Exécutif œuvrera également à accélérer la mise en œuvre des différentes plans et programmes de développement élaborés dans «le cadre de notre intégrité territoriale et confortés par nos choix de la régionalisation avancée». Mobilisé derrière S.M. le Roi Mohammed VI, le garant de l’unité du pays, le gouvernement poursuivra son engagement pour régler définitivement le dossier du Sahara marocain, à travers la reconnaissance claire de la souveraineté nationale et la proclamation de la solution politique présentée par le Maroc, laquelle a reçu le soutien de la communauté internationale, a assuré le Chef du gouvernement. 

Toujours dans ce volet relatif aux provinces du Sud et à la protection de l’intégrité territoriale du Royaume, le Chef du gouvernement a fait savoir que l’Exécutif reste fermement attaché aux constantes de la nation, au choix démocratique et à la sacralité de la souveraineté pleine et entière de notre pays, tout en étant conscient des contraintes des défis extérieurs. Il a mis l’accent dans ce sens sur les acquis diplomatiques engrangés sous la conduite éclairée de S.M. le Roi, relatifs, entre autres, à la proposition marocaine d’autonomie sérieuse et crédible, la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara, la cadence de la représentation diplomatique étrangère dans nos provinces du Sud et la consécration de l’image rayonnante de notre pays sur le continent africain et les fora internationaux. Par ailleurs, le gouvernement s’est engagé à mettre à profit l’unanimité nationale autour de l’intégrité territoriale ainsi que les signes forts du taux de participation élevé aux dernières échéances électorales dans les provinces du Sud. 

---------------------------------

Les principaux chiffres du Programme gouvernemental 2021-2026

Voici les principaux chiffres du programme du gouvernement pour la période 2021-2026 
• Réaliser un taux de croissance à 4% au cours des cinq prochaines années.
• Créer au moins 1 million de postes d’emploi net au cours des cinq prochaines années.
• Augmenter le taux d’activité des femmes à plus de 30%, au lieu de 20% actuellement.
• Réduire les disparités sociales et territoriales à moins de 39%, au lieu de 46,4% selon l’indice de Gini.
• Assurer un «revenu de dignité» pour les personnes âgées de plus de 65 ans de 1.000 dirhams à l’horizon 2026.
• Généraliser les allocations familiales fixées à 300 dirhams par mois pour chaque enfant dans la limite de 3 enfants.
• Généraliser l’indemnité pour perte d’emploi (IPE) à l’horizon 2025 à toute personne disposant d’un emploi stable.
• Créer une allocation (prime) de naissance au profit des familles nécessiteuses de 2.000 dirhams à la naissance du premier enfant, et de 1.000 dirhams à la naissance du deuxième.
• Accorder aux associations œuvrant dans le domaine du handicap un budget annuel de 500 millions de dirhams.
• Créer au moins 250.000 postes d’emploi direct à travers un programme de petits et grands chantiers publics.
• Encourager le label «Made in Morocco» avec une production locale de 34 milliards de DH de substitution d’importations et un potentiel de création de plus de 100.000 emplois.
• Créer plus de 100.000 postes d’emploi direct et indirect dans le secteur de la pêche et de la pisciculture.

 

Restez informés de l'actualité en continu