Suggestions du moment :

#COVID-19 #NMD #Chroniques #Lifestyle #Hi-tech

Matin TV

Hakima Fasly : la défense de la démocratie est un objectif national et non l'affaire d’un parti ou l’autre

Réalisé par : L'info en face


Start : 938
Situation au sein du parti Justice et développement (PJD), réaction à l’élection de Hakim Benchamach à la tête du parti authenticité et modernité, campagne de boycott, sorties médiatiques du gouvernement, … Ce sont les axes principaux de la nouvelle émission «L’Info en face» sur Matin TV avec Mme Hakima Fasly, membre du conseil national du PJD et vice-présidente de la commune urbaine de Casablanca.

Transcription automatique :

Bonjour et bienvenue chez ma tatie. Merci à vous de m'avoir invité. Merci à vous d'avoir accepté l'invitation, je rappelle que j'avais été député OPJ des mais que vous êtes membre du Conseil national du Parti justice et développement et vice-présidente à la commune urbaine de Casablanca, j'ai rien oublié que je suis initialement une marocaine et professeur universitaire et qui est Harry Kane vocation économique, c'est juste une petite actualités hier pour vous et et votre partie ou pas, c'est l'élection de nouveau secrétaire général aux pommes le parti au dentiste et moi également président du Parlement événement événement. La normalité rien de spécial on espère que ça va enrichir la démocratie dans notre pays tout simplement parce que vous avez eu des relations plus cordiales et plus respectueuse entre parti justice et développement et le laver comme il y a son mari et versus Abdellah Benkirane, c'est un peu tendu ces derniers temps là, ça va être et donc au niveau personnel, je sais pas mais je crois que on va on va aller au lendemain de fête qui soit président de ce parti. Il a fait une intervention, il a il a il a parlé un peu, je dirais de son objectif ce qu'il va faire et ça se voit que ça va pas être on va pas être des des grands amis. Oui, je crois que c'est normal. ça va repartir encore la base de bataille bagarre idéologique PJD PAM avec avec l'élection de la musique mais normalement une discussion chaque partie politique il a une durée je propre la différence mais je crois que on doit donner la priorité à tout ce qui est nationale donc on doit donner beaucoup plus d'importance à l'intérêt du pays et les discordance risque-t-on si ils doivent être dans la normal mais ça veut dire qu'on va revenir les premiers propos de la défense du projet en fait on est les défenseurs d'un projet de société démocratique moderniste des risques de l'islam politique mais je me dis-moi est-ce qu'il faut avoir bac plus 5 bac + 6 pour deviner qu'en fait il considère toujours que le parti UDC développement c'est parti pour le projet de société moderne Principales danger à la démocratie des personnes qui s'accapare le fait de défendre la démocratie la défense la démocratie et c'est un objectif national tous les partis politiques, le statut, ils ont comme premier objectif la défense de démocratie appartenir à un seul parti politique, c'est quelque chose sur une une tous les partis politiques sont d'accord le fait de te parler. Moi, je crois que c'est pas bien dire que c'est quoi c'est quoi les politiques se poser la question prix de l'étain politique est-ce que en 2018 constitue toujours une menace selon lui quand il a toujours été justement justement il reste sur le même discours, c'est le même au lieu de parler de normalement des risques de notre pays de notre économie de dire que on va essayer de trouver des solutions aux problèmes économiques aux problèmes sociaux. Normalement, ils se disent notre ennemi c'est le parti. Moi je crois que c'est pas ça la démocratie. C'est pas ça dans ta besoin les connais le Maroc aujourd'hui, est-ce que vous vous regrettez profondément les propos du nouveau secrétaire général du pommeau Hakim et Thomas qui parle de menaces en provenance de l'islam politique est un poêle de fonte certainement même si la facilité de votre formation, est-ce que vous dites encore une fois de plus on se voit vous déplorer c'est ça. Moi je déplore pas seulement ce qu'il dit lui il a il a le droit de dire ce qu'il veut mais en tant que président d'un parti, je crois que c'est pas ça dans ton a besoin aujourd'hui aujourd'hui. On doit mettre en doit. On doit s'entraider les uns les autres tout en respectant les conditions de chacun pour avancer et ne pas se dire que aujourd'hui on est je deviens le Président. C'est le parti normalement à tous c'est la pauvreté, c'est c'est les problèmes économiques et sociaux, c'est ça notre et non pas on doit pas se mettre. Les uns les autres c'est parce que c'est pas c'est pas dans notre pays donc vous regrettez déposer et si tu as besoin aujourd'hui et aussi parce que on a aujourd'hui lorsqu'on est lorsqu'on est au haut devant de la scène, on a des messages à passer au jeune aujourd'hui. Il fait lorsqu'on est passé de te le message. On est en anonyme cette haine entre dire est la population, c'est pas dans ton a besoin aujourd'hui monsieur, est-ce que je respecte beaucoup c'est le président de la partie politique de respectable, il a son travail à faire. Il ne doit pas véhiculée des messages de haine. C'est pas dans ton a besoin le Maroc aujourd'hui et le monde aussi ça c'est un autre problème de développement c'est au lieu de parler des idées. On essaie de parler de critiquer les personnes aujourd'hui le plus important. Personne c'est-à-dire que on se connaît depuis longtemps et de la colle de la déco d'estime en terre, il y a une manière aussi d'appréhender le la société marocaine ensemble, est-ce que c'est ça que qu'on a en tout cas tu veux une alternative à une autre projet beaucoup plus petit dans ta liste des citoyens. Marocains sont majeurs et vaccinés, c'est à elle de décider ce qu'ils veulent, c'est de voir que le projet de ils veulent nous au Maroc. Moi je parle de moi, je parle de personnes que je connais. On est c'est à nous de juger ce qu'on veut. Personne n'a le droit de nous imposer quoi que ce soit s'il y a un parti qui entre deux points de vue de la démocratie dans une élection, il a la majorité là, il va normalement parce que au Maroc un système politique qui est intéressant qui ne donne pas la petite. Parti politique de monopoliser le discours de monopoliser une idée une biologie, c'est une majorité de partis politiques aujourd'hui au pouvoir qui qui est un plus mais personne n'a le droit d'imposer un système au Marocain. Les Marocains sont libre de choisir ce qu'ils veulent de vouloir façonner un peu la société du tout du tout parce que je me rappelle d'une déclaration de Abdellah Benkirane quand il venait juste accéder aux élections. Il est fait une déclaration dans un hebdomadaire en français ou la vie. En fait, je me suis rendu compte. Moi j'avais la mission petit peu de travailler un peu la société marocaine lui donner d'autres repère. Je me suis rendu compte que j'étais qu'il a fait qu'il faut qu'il faut que je reste l'économie d'abord. Je pensais que tu allais être le contraire donc est-ce que la mission peu de diarrhée il y a 5 ans c'est qu'aujourd'hui ben ça a évolué que le PJD toute façon, on se dit on est aux affaires comme tous les autres parties et que tout ce qui est à faire sociétal. Vision sociétale c'est se poser à personne excusez-moi même pas ce qu'elle dit Monsieur s'il vous qui l'a voulu un certain moment un poser quelque chose. Nous on a toujours été contre le fait d'imposer quoi que ce soit on est pour la liberté. Normalement, on est pour la liberté que ça soit de croyance Berthet deux partis politiques MMA parti politique, il a des informations des et de logique c'est ça, ça doit se traduire dans son programme, est-ce que dans l'autre le programme du PJD y a quoi que ce soit qui pourrait faire comprendre c'est idée-là pas du tout. Notre programme, c'est un programme claire simple, tu ressemble au programme de partis politiques de santé tout simplement. 200 CDI moi je suis au centre gauche pour le sens juste quelques minutes aussi sur le parti sur le développement, tu as beaucoup de choses à l'extérieur à a dans un pneu le camp pro Abdellah Benkirane procès de la semaine, ni ça se déchire à l'interne vous qui êtes aux mêmes de cette formation politique dans l'appareil, est-ce que c'est est-ce que ça c'est une réalité ou parce que c'est les mensonges et ce que c'est il y a pas de pension tu vas bien ou effectivement c'est un peu compliqué, on est à parti vivant vivant. On a une jeunesse qui est qui est très riche qui est des idées. Je voudrais changer le monde qui est normal. On a d'autres. On dirait les les premiers normalement les personnes qui jouent aujourd'hui au pouvoir une discussion, je crois que ces discussions c'est normal lorsque je sais pas pour les autres partis politiques. Nous on met un parti ou en a plusieurs. On est très organisé, on a les normalement l'organisation des jeunes. On a les cadres, il y a beaucoup de discussion discussion sur sur le Maroc sur le changement apporter sûr, il y a des gens qui veulent changer aujourd'hui tout ce qu'il veut qui veut dire non le changement a besoin du temps. Donc on est un parti qui est qui est vivant qui vivent au lorsque vous avez un qui vivent, c'est normal qu'ils aient des je dis juste que son vivant mais chez nous, on a une règle dans notre partie qui dit que ça veut dire mais la décision. Toute la suivre ce qu'il fait en réunion, on a beaucoup de discussions mais en fin de compte mais en fin de compte en fin de compte lorsque une décision est prise au la suite tous ça c'est la discipline. Moi je fais partie. C'est vrai que je suis membre du Conseil national mais je suis aussi membre du conseil préfectoral au niveau donc donc je suis aussi au niveau au niveau local qui fait je suis toujours là, on discute chaque jour, on a des nouveautés des personnes avec avec maintenant le Facebook et discussion mais moi je crois que ça ça veut dire que on est un parti qui évolue et que justement ce qu'on doit faire et c'est toujours discuter au niveau du parti au niveau 2. Conseil national c'est que on doit on doit essayer de normalement de format de discussion pour déboucher sur des nouvelles solutions et non pas laisser normalement les discussions des médias qui est qui roule information pourquoi il y a des tensions entre les deux la Bible quand est le quand saler de la semaine là, tu es aussi la vérité, c'est pour ça que je t'avais moi ça fait maintenant un peu près 4 mois que que je refuse d'aller à n'importe quelle heure. On m'invite mais je ne pars pas parce que je constate que justement le rôle d'un formation n'est plus à l'ordre du jour auprès d'un certain nombre, je dirais que ce soit des normalement au niveau d'un certain nombre de Effectivement ce qu'il fait j'essaie de m'abstenir. J'essaie de me saouler parce que justement aujourd'hui l'objectif de l'information n'est pas les objectifs aujourd'hui objectifs de media, c'est comment vendre le plus comment attirer le maximum, je dirais de lui et des gemmes exetera alors que chez vous et vous savez que ça fait un certain nombre d'années qu'on se connaît, je suis venu parce que je sais que l'objectif ici, c'est justement pour clarifier l'information donnée véritablement une vérité à l'information, c'est être responsable et c'est pour ça que je suis venu c'est parce que justement à nous tous vous parce que vous êtes journaliste moi parce que je suis politicienne et justement c'est venir pour vous dire donc attention, il y a bien pire année, ils sont tous les au moins, on avait la dernière session du Conseil national, ils étaient tous les deux l'un à côté de l'autre parce que Un pneu qui se respecte beaucoup mais c'est plus l'amour fou c'est le contexte actuel. Normalement, on savait que notre parti politique là, il est passé par des épisodes qui sont pas tu n'as pas été évidente une année de j'ai appris ce que c'est passé après le blocage c'est pas évident. Je crois que il y a seulement deux parties de par l'histoire du Maroc qui sont passés par de tel mauvaise expérience ce que je dis mais on est on essaie d'avancer d'ailleurs aujourd'hui. On a instauré ce qu'on appelle la discussion interne et maintenant le bureau national, il a intégré qui sont les instances, comment va se faire. Normalement, il a mis en place les bases pour apaiser pour qu'on puisse avancer qu'on puisse avancer est-ce que les est-ce que les histoires du la campagne de moi aussi est-ce que ça se fait News avenue Sévigné un petit peu perturbé encore un petit peu plus les relations en interne en as vu voilà, c'était pas évident dit que deux côtés peut-être ne pensais pas forcément la même chose que ça va nickel et tension voilà des prises de position du ménilot retropedalage quand elle est sortie en disant. Voilà, je veux menaces de poursuivre en justice les initiateurs de la campagne bricotte, je crois savoir que les gens proches très mal perçu ça très mal vécu sur la question de la libéralisation des hydrocarbures. Voilà, est-ce que tout ça commençait vécu à l'interne et la campagne la gestion aussi de la communication du boycott des sorties de route plus ou moins je sais pas trop est-ce que tout ça compliqué à compliquer les choses à l'internat chacun. Normalement, il il fait une communication en fonction, je dirais de sa position parce que les gens qui sont ouverts le moment, ils ont une certaine, je dirai certaines règles à respecter et les autres pas. Le problème du bruit le Brico Dépôt je reviens à l'économie le Brico Dépôt de l'économie que c'est un peu le mec, il est pas nouveau mais mais normalement l'histoire de marketing normalement qui sortent et qui bien sûr vente ou bien défendre le bruit d'un certain nombre de pro de produits, soit à cause de normalement du produit le même de son nom son prix exetera et c'est normalement c'est se débrouille côtes pour des raisons bien déterminée avec normalement à la fin de ton bien déterminé, le bon normalement, il doit être fait comme ça et dans une telle dans une configuration, c'est les sociétés privées qui détient les produits qui doit sortir pour faire ce qu'on appelle communément la communication de crise. Alors au Maroc, il y a bien sur le bon écoute. Il est il est différent, c'est un boycott commercial et que le politique stratégique commercial économique politique stratégique. Moi, c'est Patricia qui était à votre place la semaine dernière, il a dit oui pour moi, c'est politique, il y a des ramifications politique et je lui dis directement direct savez comment je fonctionne. Je lui dis est-ce que c'est le parler du Parti justice et développement vous avez tu n'as pas répondu mais beaucoup voir la main nettoie les parties qui se développe ans et voilà parce que il y a des ramifications politique, est-ce que vous vous convient tu es aussi dimension politique dans la dimension politique par exemple que véritablement certains produits et qui qui dans le prix évolue, ils ne savent pas. Il voulait beaucoup. Normalement, ça c'est une concentration. Les Marocains ont volé, sa bouteille d'eau minérale, c'est le litre le litre d'essence et de gasoil. J'ai présidé par un P. J'ai dit ce qui est il est il était président par le par le président de la Commission du Parlement qui est bien sûr. Mais normalement il y a tous les partis politiques. Alors les résolutions bien cibler les conclusions de cette commission. Normalement la commission, il devait produire le document, ça fait trois quatre mois mais les partis politiques politiques ne sont pas arrivés à un consensus sus sur normalement les résultats de se tirer les conclusions de cette étude des tensions entre les commissions. Donc c'est pour ça qu'il y a un match, il y a de rapports, il y a de rapport aujourd'hui et ensuite sur vis-à-vis d'autres informations. Il y a de rapport sur le d'accord parce que il y avait une partie du rapport qui est éliminé vente donc passée. Moi je disais que c'était économique les gens se sont levés ce qui est normal. C'est le droit sur le droit des citoyens que de dire moi ce produit me paraît excessivement sur Internet maintenant comment il est devenu politique et le politique lorsqu'on a voulu attaquer un certain nombre de personnes et j'ai regardé j'ai pas commencé par mais parce que le premier ministre qui a commencé pas qui a commencé à parler de ce problème-là celui des tours, je crois que oui, je crois que il a pas 16h que c'était pas son intention que de dire de telle chose sur les îles à parler le d'ailleurs, tu les parce que c'est une De qualifier les des personnes des tours dit, je crois que c'est une c'est maladroit il est dit parce que en tant que ministre, il n'a pas à juger, il n'a pas mais moi je crois que de pas de normal lui il était malade, il n'aurait pas dire ça il le sait mais lui il avait une autre il a parlé de du côté économique le fait que si jamais on écoute normalement certains produits le PIB la production pas du milieu de la maladresse maladresse de porter un jugement sur une Storio. Moi, je crois qu'aujourd'hui personne a le droit de dire de telle chose au sujet des citoyens qui l'ont et lui parce que qui fait partie d'un gouvernement qui est élu par les Marocains donc il n'a pas à juger ou bien à dire de tes choses sur les citoyens marocains et moi d'ailleurs pour vous dire directement parler marocain. Mais pas issu du suffrage universel ça c'est pour ça j'arrive pas seulement pas seulement aussi, c'est d'ailleurs pour vous dire personnellement. J'étais contre j'aurais dit que le gouvernement d'ailleurs, j'avais fait sur Facebook comme quoi c'est des entreprises de la sorcière en premier pas le gouvernement le gouvernement encore une fois, ils ont eu la maladresse, c'est premièrement ils ont fait un acte normalement qui qui n'est pas bien étudier en deuxième lieu ils n'ont pas bien mesurer l'impact du boycott, je croyais que c'était. La libéralisation des carburants vous étiez parlementaire à cette époque-là nombre de la commission finances de conscience libéralisation été fait lorsque le baril de Brent 4042 dollar aujourd'hui l'État + 80 et que et que pendant ce laps de temps aussi belle et marocain payer très cher, le carburant info, c'est le prix du carburant. Le prix n'était pas fixé n'était pas en lien avec le baril de Brent peut-être le mécontentement général aujourd'hui. Donc c'est vous qui avez dévalisé, c'est vous qui veulent se vous aujourd'hui qui te fait en sorte que les Marocains soit pris le sache plus à qui à qui vous les avez directement aux opérateurs les acteurs du marché qu'il faut un petit peu qu'ils ont fait un peu la Bourse à pizza les prix. Non, c'est bien reçu responsabilité politique du tout. On le dit et je crois que vous avez. Le problème la caisse compensation il y a un rapport de la du Conseil la Cour des comptes un rapport de la Cour des comptes extraordinaire détails véritablement, la caisse compensation son poids sur les finances publiques et quels sont les personnes qui ont bénéficié et grâce à ce rapport, il est éclair à cette époque-là que obligatoirement on devait libre Alizée ce produit est l'état parce que les bénéficiaires n'était plus les personnes qui voulait aujourd'hui aujourd'hui, ça c'est un 2013 2014 2015 aujourd'hui en 2018. On considère, il y a cette commission parlementaire et qui fait qui qui qui met au goût du jour le fait que les opérateurs du secteur réaliser des démarches exponentielle, les Marocains constate aussi une détérioration a cru du pouvoir d'achat et ses 3 ans après effectivement moi ce qui m'importe la préservation du pouvoir d'achat. Je dénonce la cherté de la vie, est-ce que est-ce que est-ce que les taux d'intérêt au Maroc sont inférieures non pourquoi parce que les banques se sont regroupés au sein d'une organisation j'ai fait donc ça c'est donc c'est c'est aujourd'hui le loyer donc donné l'exemple aujourd'hui donc c'est le marché libre à Lise et malgré ça on a un monopole des banques au lieu que au lieu que au lieu que le marché à la concurrence pure et parfaite entre guillemets et le monopole plein de choses aujourd'hui nous l'addition pour la prise, c'est une des sociétés mûrement réfléchi et d'après moi c'était une décision courageuse maintenant le problème, c'est quoi les instances qui régule le marché qui n'ont pas joué le rôle de marché La Procure. Moi, je parle au niveau du marché parce que lorsqu'on libéralisme en libéral et c'est vrai mais vous avez des instants qui veille à la bonne marche de gérer du marché arrivé au Maroc concernant le marché de ce qu' il y a certaines entreprises qui ont joué le normalement, il y en a qui n'ont pas laissé le livre jeu au marché, ils ont instauré un monopole et la grâce au rapport. On constate que les entreprises qui sont accaparé utile son origine sur le dos des citoyens, c'est pas la faute du gouvernement, ça c'est la faute normalement des pour des raisons ou une autre des instances qui n'ont pas on n'a pas donné bien sûr, l'essence excessivement cher pendant des années pendant 3-4 ans on dit on parle de montant de entre 13 et 15 million de dirhams, c'est la fête à qui c'est la photo politique, c'est la fête à qui ce que je veux dire. Je vous ai répondu au crypter parce que je peux pas aller plus loin, c'est regarder le Conseil pendant le monde à 2011-2016, on a réformé Conseil de la concurrence et ça nous a pris je crois 4,5 mois pour le réformer pour discuter comment lui donner les frères quartier pour jouer amplement son rôle, on avait fait essayer de faire du match marking voir comment se fait la même chose au niveau des autres pays quels sont les expériences qui marche beaucoup ça nous a on a fait énormément de travail. Le normalement la loi a été votée mais aujourd'hui le ce concept instance de je passe donc le problème, c'est pas se dire que moi personnellement pour répondre à votre question personnellement. Moi, je suis satisfait de ce que j'ai fait le fait que on a été pour le fait de marché, c'était bien mais il y a d'autres peut-être que partir de 2016, il y a d'autres choses que tu aurais être fait. Et te fais pas parce que il y a les partis politiques qui n'ont pas voulu mais parce que on avait toute une année pour le blocage, il faut pas oublier que 2016 2016, c'était une année de plus par le marché n'as pas dormi pendant ce temps-là et les inconvénients du blocage orientation de pouvoir d'achat, ça c'est aussi pour ça tout à l'heure au départ première sortie poursuivre et signature du de la campagne boycott 4 jours après il se présente au Parlement, excusez-moi c'est pas voulu dire ça moi je suis je suis pour la paix sociale, ça veut dire quoi s'il en terme de lisibilité d'avoir un chef gouvernement du chef de gouvernement qui fait 7,4 jours, il dit tout et son contraire est-ce que ça est-ce que l'Inter de communication. Je voulais dire ils ont une réalité, il y a une réalité ouvert le moment. Il avait un problème de communication communication une double communication la semaine dernière en fait une communication du lundi au vendredi lundi 8h du matin ou vendredi 18h et le vendredi soir samedi et dimanche, ils ont une autre communication, est-ce que la même chose à Monsieur un motif pour lui donner et vous donner d'autres exemples, je veux pas aller dans ce jeu-là, je vous dire autre chose mon âme et conscience moi lorsque gouvernement a fait cette déclaration la première il y a eu beaucoup plus que je voie interne parce que nous on était pas content. On lui aurait regarder ou si on est là, c'est parce que il y a certes il y a une partie de la population qui a voté pour nous et nous on doit toujours être à côté de ces gens-là, vous ne pouvez pas pour n'importe quelle raison pour n'importe quelle raison dire une chose c'est vrai que le gouvernement lui lorsqu'il avait lorsqu'il a fait. Première intervention en disant que normalement il allait poursuivre sur l'objectif c'est de dire que normalement une telle j'irai une telle mouvement le coup, tu pourrais porter un intérêt national. Donc lui d'ailleurs même il est allé dans le médecin mais malheureusement c'est pas comme ça. Moi je crois que lorsqu'on est en période de crise, il faut des spécialiste spécialiste de la théorie, il y a des spécialistes en communication de crise, il faut normalement aller discuter avec eux pour qu'il puisse vous conseiller. On ne peut jamais jamais aller à l'encontre de normalement des intérêts et des souris et des citoyens et c'est pour ça que lui il est revenu pour dire que moi je rentre jeudi, c'est à la sortie d'un cancer du gouvernement et il a rencontré des experts conseil en stratégie. Ben oui, maintenant on dit le bureau, je dirais le bureau du parti et il discute et ce bureau du parquet, c'est des gens qui nous représente. Nous on dit ce que tout le temps, on est toujours en discussion et eux, ils discutent. nous on étaient mécontents sur normalement de ses je dirais de ses interventions, on était sur du fait que Monsieur le chef gouvernement jamais eu l'intention d'aller à l'encontre des souris et des citoyens mais lui il a il voulait privilégier l'international peut-être qu'il a eu par Mégard, c'est comme ça que ça a été aussi perçu aussi développé normal. Est-ce que on lui a dit que véritablement ce que tu as dit ne reflète pas votre intention ce que vous savez qui est différence entre ce qu'on veut dire qu'est-ce qu'on dit en fait quand donc on lui dit que l'international c'est une bonne chose mais il ne doit pas être on doit trouver un consensus c'est pour ça qu'il faut dire que c'est vrai que le Brico c'est que c'est un faux positif qui ne sont pas continuer mais c'est pas forcément très rassurant parce que quand on a le père de famille quand il fait il fait il fait un choix et ensuite il revient sur ce soit là, on se parlait pas rassuré, ça fait maintenant 25 ans et ça m'arrive de revenir sur ma décision et de dire à mes enfants écouter. Je crois que je me suis rendu compte. télé retropedalage du pédalo dans tous les pays du monde ça se fait on fait une intervention ça n'a pas été réussie et on revient et pour vous dire vous avez parlé de notre intervention celle de Yassine il y a quelques semaines lorsqu'il y avait sa première sortie médiatique et fait beaucoup de bruit en disant je suis ni pour ni contre le code parce que j'ai pas d'élément je sais pas de quoi on parle donc vous avez répondu ça avait été sorti de son contacté la semaine dernière aussi donc cette fameuse déclaration je sais pas dire se pose cette question mais moi je ne suis pas un citoyen lambda c'est ça c'est ça que moi je ne suis pas posé la question monsieur lui ai dit mais non mais vous vous êtes vous êtes un citoyen vous pouvez me répondre il lui a dit non écoutez si vous voulez ma réponse en tant que citoyen Nantes à vous poser la question parce que je vais être au-delà de parce que il était prof il était son ministère ou quelque chose comme ça dans un côté officiel et le radio aujourd'hui je suis ministre ça veut dire que j'ai la casquette du gouvernement je veux pas répondre à l'extérieur du ministère dans la rue dans un café en tant que citoyen on va se rencontrer ailleurs envoyé c'est ça parce que être de responsabilité de la maladresse en l'occurrence tout à l'heure une manipulation à manipuler l'information Et la personne a parlé de ça, on a pris la première intervention la déformer mais personne n'a pas le deuxième mais ça fait beaucoup si pour le pays des lorsque normalement politique le plus touché aujourd'hui, c'est beaucoup plus que ceux qui sont attaqués tout simplement ministre les autres personnes, on parle très peu, il faut du courage pour toi. Mais pour parler du ministre, c'est facile tout le monde. C'est facile pouvez dire ce que vous voulez les attaques, il y a pas de problème toute façon nous pour nous, c'est c'est positif lorsqu'on est attaqué pour vous dire moi je crois que si on est attaqué beaucoup, c'est parce que les gens ils s'identifient anneaux donc lorsque. On est on est beaucoup attaqué, c'est parce que les gens ne veulent pas qu'on commet tous des fautes, il nous aime beaucoup aujourd'hui. Il faut qu'on a des indicateurs économiques et sociaux qui sont difficiles compliqué qui sont on a une hausse du chômage. De combien augmenter le chômage dépassé la barre des 10 pourcents à tout à l'heure en tout cas le pays n'a pas réellement décoller ce qui était prévu véritable décollage économique partir de 6h aujourd'hui en parle parler le monde à la campagne et à mon avis, il y a peut-être une corrélation une situation économique aussi qui est compliqué l'impression qu'il se complique de plus en plus, on avait des politique d'austérité budgétaire, ça c'est en 2012 2013 2014 2015. Par contre, on pense toujours quasiment autant. On arrive. Il avait 625 milliards 2 dirhams sous le sous le gouvernement de la différence en matière de pluie tout ça pour la perspective du maintien du 4 macroéconomique la réalité aujourd'hui le prix à payer tout ça, c'est une détérioration du modèle de croissance économique, c'est une des une détérioration du des affaires et c'est une détérioration du climat social avec une du chômage avec des jeunes essentiellement et les gens qui sont de plus en plus touchée par le chômage donc juste par rapport à tout ça et la conduite, il y a certaines voix qui se lève en disant, c'est si on veut trouver une solution. Des chiffres c'est pas les miennes, c'est des chiffres officiels entre alors 2004 aux alentours de 21 milliards aujourd'hui et aujourd'hui ils sont pas j'ai fait aujourd'hui aux alentours de 2810 ans 30 ans, ils n'ont pas ils ont augmenté le problème, c'est un problème comme tu es dit de gestion publique et de façon de gérer la le mode gestion publique qui pose problème, il y avait pas de politique de rigueur. J'en ai parlé les dépenses publiques au niveau général. Non pas diminuer, c'est vrai les dépendances annuellement que j'en ai 480 milliards de de dépenses publiques. Dépenses sociales aussi, on continue sur cette semaine alors qu'on près de moi donc rendre rentable maximiser le public et il est plus déficience en matière de politique publique de dire que c'est pas le cas aujourd'hui encore aujourd'hui 2018 aujourd'hui, est-ce que ça se fait pas par une baguette magique parce que c'est c'est une trentaine d'années de façon de gérer depuis 2011, on a instauré la loi organique de l'eau Tina qui est très importante parce que il est elle est dicte les règles d'une nouvelle gestion publique une gestion axée sur les résultats aujourd'hui et et c'est c'est une loi qui était très très importante d'ailleurs. Mets-moi un peu tellement importante que tous les pays développés tous les pays du monde d'ailleurs et chaque fois qu'il y a un changement au niveau de la Constitution en anglais donc nous on l'avait votée en 2014 et 2014 2015 et elle va être voté graduellement d'année en année et une partie de la loi qui va être parce que c'est une loi qui a édicté comme j'avais dit une nouvelle façon de gérer cette année donc et c'est la lettre de cadrage