Suggestions du moment :

#COVID-19 #NMD #Chroniques #Lifestyle #Hi-tech

Matin TV

Nabil Benabdellah : «La vie politique a besoin d’un souffle nouveau»

Réalisé par : L'info en face


Start : 1039
Élu le 13 mai dernier pour un troisième mandat à la tête du Parti du progrès et du socialisme (PPS), Nabil Benabdellah était l’invité de l’émission «L’info en face» du groupe «Le Matin».

Transcription automatique :

Nabil blabla Bonjour bonjour et merci d'avoir accepté notre invitation invitation, ça fait longtemps qu'on s'est pas retrouvés face à face. C'est l'occasion. Je me suis dit que tu tu la communication donc c'est pour cela qu'il faut savoir doser blablabla considérer qu'il y avait de la communication de retour du PPS autour de et sur les réseaux san épisode feuilleton qui sont passées, est-ce que ça c'est ça pas été aussi des facteurs qui ont qui ont fait que la plus moins vu. Allez savoir se mettre en réserve pour préserver l'essentiel à savoir l'outil collectif partisans, c'est-à-dire que le PPS de c'est pas que c'est parce que justement si tu décolles collective une formation en politique, il y a 4 jours privilégier l'approche collégiale et à partir de là, on ne peut pas résumer condensé l'action partisane autour d'une personne qui peut Soissons route de l'aventure continue aussi. Vous avez moi pour 4. An de plus, c'est ça oui, je crois aussi que c'est une candidature qui procède d'une volonté collective encore une fois à sel exprimer par le Bureau politique, c'est l'exprimer parler plus large base du parti sur cette demande. Il y a une décision que je me présenter lors du vote et bien je crois que il est apparaît clairement, ça se passe et qu'on a passé comme une lettre à la poste et c'était que c'était une vraie volonté du congrès du Parti de manière générale de prolonger son mandat pour encore 4 ans, je vous rassure ce sera le dernier pourquoi parce que je pense qu'il y a un moment après 12 ans, il faut savoir passer la main, il faut savoir ouvrir la voix d'autres personnes derrière une démission que je me suis attribué cl de te préparer une relève parce que il faut faire émerger un autre leader à côté de la ville de faire une heure, j'ai un certain nombre de leader dans 20 minutes, est-ce que le partir à la cité de faire émerger sinon il y a aussi un peu. Conscience politique qui sont les nôtres de réserver une certaine stabilité et refuse de garantir que le Parti restera sur ses positions justement de partir voir les plus largement environnement politique, c'est peut-être aussi un des facteurs qui a contribué à combien pulls et des beau temps les congressistes à voter pour vous, c'est depuis un mois un mois et demi et moi campagne de Briconautes difficile pour les pour politiquement l'assumer pour la majorité gouvernementale en priorité, c'est compliqué. J'ai j'ai vu que vous avez très tôt pris une ligne un discours soutien est-ce que aujourd'hui à moi après la soutiens toujours la campagne de Brico, c'était une approche de respect et de considération à l'égard. De toutes les manifestations qui exprime des revendications légitimes qu'il s'agisse de Hoceïma en étions dans la majorité gouvernementale, nous étions également dans cette majorité gouvernementale il y a eu des manifestations pour exprimer exprimer une aspirine aspiration à la dignité pour qu'il s'agisse de ce qui se passe aujourd'hui sur les réseaux sociaux. Nous avons dit attention si ces expressions existe, c'est qu'il y a un malaise si ces expressions existe, c'est que les gens en ont besoin de justice est-ce que le prélèvement SEPA il est pas d'ordre politique, c'est-à-dire que je n'ai pas de politique sont à la hauteur, je n'ai pas le nécessaire. Je n'ai pas de politique qui sont attachés à la préservation de pouvoir d'achat. Je n'ai pas de politique pour lutter contre la cherté du coût de la vie, je n'ai pas de politique responsable. Mais du coup, je prends comme refuse aussi les réseaux sociaux. Pour m'exprimer et pour dénoncer d'abord, il ne faut pas prendre les partis politiques pour le pour le mur et le petit mur en arabe les partis politiques sont une nécessité à tout démocratiquement attention de continuer dans cette voie qui essaie de la décrédibilisation du politique qui est celle de la dépréciation des partis politiques est-ce que cela mais non vide et le vide créé la spontanéité aujourd'hui les gens se réfugier ailleurs, ils se disent les politiques ne représente plus donc il s'exprime à travers les réseaux sociaux à travers des mouvements spontanée qu'il s'agisse de ce qui s'est passé dans certaines provinces ça juste de ce qui se passe dans les moments spontanée notre approche, c'est de dire il faut écouter il faut respecter d'abord ce qui s'exprime et ensuite tenir compte du fait que si ces expressions se font de cette manière, c'est qu'il y a lieu de donner un nouveau souffle démocratique du lait de votre recette. Un souffle démocratique nouveau à notre vie politique un souffle de démocratique nouveau à notre démocratie parce que attention s'il n'y a plus de partis politiques crédible, s'il n'y a plus de partis politiques qui juste de la confiance est-ce qu'il pleut aujourd'hui, je pense qu'il est plus que d'autres est-ce que le PJD crée des aujourd'hui, je pense qu'il est de moins en moins il est de moins en moins de pas de pas le fait qu'il a été obligé d'assumer un certain nombre de position de manière très délicate par exemple, c'est-à-dire ce qui se passe aujourd'hui sur la scène politique, c'est-à-dire la succession à la télé accéder à ils ont ils ont qu'ils ont connu, c'est-à-dire le départ de le remplacement du tout juste de comprendre d'abord, ce sont des affaires internes OPJ sur lesquels j'estime avoir à m'exprimer de manière direct donc ce sont leurs problèmes, j'ai dit seulement dans les avais dit, c'est crédible. Et à moitié crédible, j'ai pas dit qu'il y a aujourd'hui la crédibilité de ce parc est également en jeu aujourd'hui et pas un chat et un nombre de développement d'accord qui a connu la scène politique, est-ce que tu étais parti aujourd'hui qui est crédit je n'ai pas pourquoi je me mets au côté de faire des allers-retours systématiquement pourquoi je vous ai posé cette question il y a pas très longtemps, je dis mercredi dernier et tout là-bas d'échecs de des parties la majorité qui étaient réunies. Vous étiez à côté de il y avait le chef du PJD. Le patron est le patron du nous sommes dans cette majorité, c'est donc c'est pour ça que je veux savoir si tu c'est parti la sont à vos yeux aux yeux de blabla crédible pour effectivement aussi en train d'apporter des réponses concrètes. Politique générale et je vous le dis je vous je vous dis de manière générale sont tous embarquer dans une galère qui fait que aujourd'hui, il y a la oui parce que ce qui vous écoute, on a marqué dans une expression une phase de notre histoire qui signifie que il y a aujourd'hui une perte de crédibilité du monde politique des institutions politiques qui pousse à des à des expressions spontanée, j'explique ce qui se passe en ce qui se passe, c'est que les canaux censé exprimer le mécontentement Populaire les revendications populaire qui étaient les parties les syndicats en beaucoup perdu de leur crédibilité et de leur présence. La confiance on a pris un coup entre les citoyens et ses différentes forces, on a différence d'âge te fais le même c'est qui au Maroc avec des potions plus important. Je pense qu'il s'agit de revenir à une valorisation de l'action politique, il s'agit de revenir à au fait que les institutions dois assumer le rôle pleinement du gouvernement. Parlement en passant par les partis politiques les conditions constitutionnelle et autres tout le monde doit assumer aujourd'hui pleinement de ce que enceinte qu'il y a une présence est connecté l'effort, tu mets plus de pouvoir politique. Je comprends pas ce que je voulais dire en fait parce que je me dis je vais te responsabilités, il y a de chef de partie qui sont avec vous êtes partis au responsabilité, vous avez des coups dérange pas de pluie la nouvelle Constitution, il y a des attributs et te dire ce que j'ai dit, c'est ce que j'ai dit. Réunion de la majorité j'ai dit écouter aujourd'hui nous avons fortement besoin d'un dialogue avec les expressions spontanée qu'ils s'agissent du bruit quand tu rentres avec les réseaux sociaux direct pour connecter au wifi avec avec avec facebook avec alors s'il faut le faire, il faut le faire et cela nécessite que les structures politique existante et à sa tête. Alors peut-être gouvernement le chef du gouvernement d'abord les ministres mais également les partis politiques qui constituent la majorité doivent aller au front doivent discuter discuter avec respect d'abord parce qu'on les erreurs qui a été fait, c'est qu'il y a eu des échos parce qu'en fait que ça ça ça à pousser les langages de l'encre pour arrêter de vouloir personnellement. Je sais qu'ils sont proposés vous êtes journaliste politique d'accord. D'accord. Moi, je ne suis pas pour sortir. Je suis pour vous exprimer des positions. Donc maintenant, nous sommes nous sommes que ces gens-là se retrouve sur le front comme je le disais, je l'ai dit et je me suis adressée au chef du gouvernement, je me suis adressée au leader des autres parties de il faut parler. Il faut mettre en place une connexion pourquoi parler je ne suis pas rentré dans les Facebook. Je suis pas rentré nous devons assurer une présence politique forte, nous avons les réseaux sociaux sur les réseaux sociaux et sur les sur les médias et sur la scène nationale et dans la société, on doit écouter la voix des politiques écouter la voix du gouvernement écouter la position et et et juste pour parallèlement prendre des dispositions qui vont dans le sens de la réforme. Il est il est inacceptable aujourd'hui que lorsqu'on voit le La compensation de la Caisse de compensation nous étions mis d'accord pour faire en sorte que les économies réalisées en matière de compensation de vallée prioritairement au secteur social force des choses, il allait avoir un resto branché mais malheureusement, ça n'a pas été fait l'essentiel est parti pour le remboursement de la dette exprimer le chef du gouvernement. En fait toutes les économies qui ont été fait, ce n'est pas financé la service de service de la dette, ce n'est pas normal. Nous avons pris des engagements, c'est incroyable. J'ai également j'ai également signifie autre chose lorsque nous étions dans le cadre du gouvernement Benkirane question d'imposer une sorte de revenu minimum social qui permettait à chaque famille et social qui permettait à chaque famille de ne pas être besoin absolu. D'accord, ceci n'a pas été mise en œuvre pourquoi parce qu'on a estimé qu'on était à la veille d'élection local puis législatives et que cela pouvait profiter une force politique en particulier le des partis d'opposition, ça c'était hier. Et donc ça n'a pas été fait aujourd'hui. On en paye le prix d'autre part. Il est inadmissible que dans une économie de marché, la concurrence ne soit pas contrôler. C'est pour cela qu'il y a un conseil de la concurrence, c'est pour cela que je conseille de la concurrence doit être aujourd'hui relancer revigorer faire en sorte qu'il n'y ait pas de situation soit de monopole qui entraîne un renchérissement des coups de certains produits ou bien des situations de rentrer qui peut mener à la même situation. Donc aujourd'hui nous avons fait des propositions concrètes pour faire en sorte que le pouvoir d'achat des citoyens soit sauvegarder. C'est important une économie. C'est aussi c'est Un État de droit et d'économie c'est aussi la transparence l'économie. C'est pas la chasse gardée de quelqu'un l'économie, c'est pas le capital une sauvage l'économie, c'est quelque chose qui doit marcher surtout dans un pays comme le nôtre nous sommes d'accord dans un pays comme le nôtre que nous que nous avons une économie qui doit marcher sur ses 2 pieds savoir le rôle d'un secteur public fort qui garantit l'entraînement économique dans un certain nombre de secteur et l'émergence d'un secteur privé qui soit étranger ou national qui puisse prendre en charge et bien cela doit se faire dans la transparence aujourd'hui l'accrocher sauter dessus en dire si je vous dis que on va licencier amis de personnes. Que centrale avant tu viens de communiquer sur les ce matin. J'ai bien communiquer sur les les pertes enregistrer on part de 150 million de 2 dirhams est-ce que quelque part vous avez un acquis de conscience en train de confiance à ce niveau-là de dire ce qu'on a fait. Auparavant, tu as dit à la mise en route du de tout ce qui a pu être mis en place fait qu'aujourd'hui on se des toutes les difficultés les conséquences sociales de destruction d'emploi, j'ai aussi moi en tant que d'habits madame la secrétaire et une responsabilité morale morale et politique, je passe sur les hydrocarbures été fait sur moi sur le dos des Marocains. Aujourd'hui, c'est à peu près 6 chiffres et discuter entre 13 14 ou 15. Vous étiez au gouvernement pour lors de la mise en place de l'indexation des prix carburant de la Libération 17017, est-ce que si vous avez un problème de dit effectivement dormir, je pense que c'est parce que tout ce que je viens de vous dire la claire lorsque je dis. Lorsque nous avons pris l'engagement le pouvoir d'achat des citoyens ne serai pas touché, je pense que ce qui s'est passé et le contraire et donc à partir de là, il y a lieu de prendre les mesures les mesures que par exemple qui te permet de ne pas dépasser un certain seuil soit remise en place dans l'avion, on revient demain reviens en arrière. Non, on revient pas 5 ans en arrière pour être va dans le cadre de la décompensation mais à partir d'un certain seuil, il faut que le pouvoir d'achat des citoyens ne puisse pas être affecté d'accord et ça se discute ça se ça se chiffre économiquement, ça dépend de cela. Je ne peux pas vous donner aujourd'hui les détails. Mais mais il y a une mesures à prendre de côté, c'est ce qui a existé pendant la première année après la décompensation d'autre part avec un baril à 45 dollars. Aujourd'hui, c'est le double. D'accord, il est en 70 le savais la voiture de reconnaître un bar il a plus de sang donc je pense que c'est Gérard règle de manière plus plus fort. Je vous les donner la mesure. La mesure, c'est de faire en sorte que il y ait un revenu minimum garanti pour les populations les plus démunies ceci, ce n'est pas une création du PPS ou autre existe dans un certain nombre de pays d'Amérique latine qui sont à même niveau de développement et ça existe dans un certain nombre de pays d'Asie. Chacun la développer à sa manière. Donc nous pouvons les contrées le boycott, c'est avec ça que j'allais relancer l'économie. C'est avec ça que j'allais je suis en train de vous parler de la préservation du pouvoir d'achat des personnes en situation de précarité de pauvreté très avancé. Prix d'une catégorie de population qui sont à action de pauvreté écouter pas la chose et son compte si je vous parle de sociale vous me sortez l'économique pour essayer de dire et dans ce cas-là comment va marcher les mecs et si je vous parle de l'économie que vous allez dire à mes les citoyens n'auront plus de pouvoir d'achat dans quoi que je vous dise vous allez me dire si vous voulez une économie qui puisse produire des richesses ce qui signifie que nous devons effectivement revoir notre modèle de développement et faire en sorte que nous sortions totalement que les derniers vélo de l'économie de rentrer les derniers kilos de monopole qui peuvent exister ils sont incontrôlé doit sauter ce qui signifie que nous allons nous allons devoir aller dans des niches qui sont fortement créatrice de richesse sur nous avons des propositions et nous sommes en train de travailler sur ce modèle sur été validé par des bières est-ce que c'est proposition de discuter avec les discuter avec vous. Dans le cadre de la majorité, nous sommes en train de préparer une journée d'étude dans ce sens pour nous mettre d'accord sur comment aborder l'économie aujourd'hui d'accord pour que nous avons décidé que l'économie des hydrocarbures avec une particularité sais que vous avez aussi des parties la majorité, je sais pas trop et qui est pas trop aussi des distributeurs dans des idées. Mais comment on fait avec c'est la réalité politique nationale, ce n'est pas à moi. C'est une réalité, elle est d'accord. Il faut tenir compte de ces réalités aujourd'hui à les faire en sorte qu'il n'y ait pas de mélange des genres ce qui m'a fortement en tant que responsable du PPS, c'est que il ne doit pas y avoir de mélange des genres pas du tout. Ce n'est pas acceptable la loi s'applique à tout le monde et la transparence doit exister en matière économie le Conseil de la concurrence et aujourd'hui exister et se remettre à exercer ses activités pleinement parce que c'est ce qui va permettre de contrôler les situations de Ou de contrôler les situations la concurrence n'est pas respecté et sainement respecté encore bien et donc parallèlement à ces aspects économiques. Nous devons fortement penser au pendant sociale. Nous ne pouvons pas pensé une économie. Nous ne sommes pas nous sommes pas en train de rédiger un sujet d'examen dans un amphithéâtre. Nous sommes dans une société il y a des gens qui Matisse encore de l'exclusion de la pauvreté, il y a un chômage qui est encore très fort. Donc il est normal que c'est couche la s'exprime même la classe moyenne aujourd'hui. J'étais sur la route de chômage parce qu'en fait des constats est-ce que vous êtes constats sac de la classement là, je pose la question, ce n'est pas parce que nous avons participé au gouvernement aux différents gouvernements. Et que nous avons notre part de responsabilité là-dedans que nous devons nous terre aujourd'hui ce qui se passe dans le pays. Oui, nous avons des une part de responsabilité comme d'autres parties dans ce qui danse qui se déroule aujourd'hui mais je suis toujours alors que nous étions minoritaires dans ces différents différents gouvernements, nous avons toujours dit attention, nous devons aller vers une économie beaucoup plus développé. Nous devons voir notre modèle de développement nous devons aller vers un État de droit en matière économique ne dites pas que tout le monde le dit tout le monde me le dit pas attention mais nous n'avons la chefferie. D'accord. Nous n'étions pas chef du gouvernement d'accord participe passé gouvernement, je reconnais ma part de responsabilité combien de fois vous voulez je vous le dis non mais je reconnais ma part de mais dans le même temps, on est pas dans une position de déterminant Preignan. La majorité lancer gouvernement le gouvernement et nous étions, il nous avons toujours dit et c'est mon expression. Nous ne sommes pas dans une caserne militaire, ce n'est pas parce que nous sommes au gouvernement que nous allons notaire sur ce qui nous semble inadéquat sur ceux qui ne semble inapproprie, je t'ai envoyé parce que nous avons toujours appeler de justice sociale et nous avons toujours appelé à préserver le pouvoir d'achat des si toi ce qui se passe aujourd'hui des notes que nous n'avons pas été entendu parler correctement aujourd'hui. Nous entendons faire valoir notre notre voix. Elle a fait répondre parce que il m'avait sauvé du démocratique 2013. Vous étiez ministre de l'Habitat. J'étais dans les deux les deux. Vous avez vu ce que vous avez mis en place l'intégration des prix des hydrocarbures préparatifs, on dit nous importe. Nous avons dit nous à l'époque nous avions diable est d'abord et dorée attribué les font économiser au social et ceci était un accord gouvernementale. Il n'a pas été respecté malheureusement comme il se doit parce que des calculs politiciens sont venus mettre à bas. Cette volonté voilà lorsque je veux pas respecter son engagement, c'est-à-dire que lorsque il y a une volonté, c'est-à-dire que lorsqu'il y a une volonté d'imposer par exemple d'un revenu minimum d'accord. Filière sociale et bien cette idée a été combattu parce qu'on a estimé qu'elle veut qu'elle allait qu'elle allait servir un parti politique de l'étude et l'étude du ACPI le PPS la reprise, je me suis documenté J'ai pas vu la je sais faire cette époque-là, dis attention si vous libéraliser des hydrocarbures du coût de la vie s'il va y avoir les destructions d'emploi l'avais dit ouais d'accord qui n'a pas été respecté, je vous le dis combien de fois on savait les auditeurs en allemand. Dis-moi je me suis trompé je me suis trompé je n'ai pas dit je me suis trompé je suis désolé ça s'est passé nous avons été à l'intérieur du gouvernement attention, il faut préserver le pouvoir d'achat. Je veux voir les déclarations du bureau politique à l'époque plusieurs déclaré et nous avons obtenu un accord selon lequel décompensation sera sur le site décompensation sera exécuté parallèlement à des mesures sociales qui vont préserver le pouvoir d'achat des citoyens et il était notamment de communiquer par notamment question dans revenu minimum qui se remet en place non non malheureusement qu'est-ce que pour aujourd'hui s'il vous plaît. Je suis une force politique à l'intérieur du gouvernement. Ok donc je vous fais mes propositions est-ce qu'il va être accepté par les autres parties de la majorité ou pas je n'en sais rien pour l'instant, nous sommes mis d'accord sur trois choses important parce qu'il va dans le sens de ce que nous souhaitons. Nous nous nous sommes mis d'accord sur un nous réunir dans un sorte de journée d'étude pour voir quels sont les aspects Preignan les aspects les plus importants de ce nouveau modèle de développement dans le Maroc a besoin activer le garantir qu'il puisse garantir la stabilité du pays est également la justice sociale à l'égard de nos citoyens bien, c'est une première mesure comment la mettre en œuvre, on va se réunir pour voir cela ça risque de prendre du temps. Je vous le conseille deuxième et ça ça prendra moins de temps, nous sommes mis d'accord pour relancer le dialogue social de manière positive pour voir aller avec les syndicats vers quelque chose qui puisse apporter du baume au cœur aux salariés avec la augmentation des fonctionnaires, je ne sais pas si tu es d'accord qu'il y avait lieu de prendre des mesures pour préserver le pouvoir d'achat des citoyens ceci doit être maintenant mise en œuvre au niveau du gouvernement. ça se sont les parties de la majorité qui se sont mis d'accord sur cela vous attendant que cela soit mise en œuvre ne vous en faites pas nous serons pour taper sur la table à chaque fois pour dire nous sommes d'accord sur cela quand on donne pour mettre cela en œuvre les citoyens attendre et nous aussi dans le même schéma j'ai envie de dire il y a en 2012 de répéter les mêmes choses qui s'est passé en 2012 j'espère que non parce que vous n'avez le secrétaire garantie à donner à celles et ceux qui nous écoute écoute et voilà et voilà ça pas été validé les les ressources ont été affecté ailleurs elle garantit que donner aux citoyens c'est que le PPS continuera de se battre à l'intérieur du gouvernement et à l'extérieur pour faire valoir ses tu tapes sociale qui puisse garantir un mieux-être pour les citoyens les plus démunis c'est la seule garantie que je vais l'amener la poche économique est-ce que avant de avant de avant de distribuer pour créer La situation de l'équipe de vous dire une chose que je vous ai dit tout à l'heure, c'est pour cela que je vous dis en train de parler des deux mamelles du développement, ça veut dire les deux les deux mamelles du développement si vous avez bien entendu donc il faut un faire en sorte que l'économie plus marcher que nous puissions créer des richesses suffisamment dans le cadre d'un état dans le cadre d'un État de droit dans le cadre de transparente dans qu'il faut revoir le modèle de développement qu'il sorte que notre développement puisse créer de la croissance de manière suffisante suffisante décret de l'emploi de manière suffisant bien lorsque nous aurons fait cela il faut créer de la richesse pour pouvoir distribuer de la richesse. Je vous le dis on veut des tribus et il faut pouvoir. Créer de la richesse de faire en sorte que nous puissions même pas attention nous sommes rendu compte que notre système à donner des choses contraire, il y a eu des situations dans lesquelles des bénéfices énorme ont été fait alors que il y a une situation sociale qui est alarmante. D'accord qu'est-ce que c'est les références ce qui s'est passé, il a peur de te perdre la exprimer la passer à ce niveau-là et pas normal. C'est pour ça mais situation de droit, il faut que je dois respecter bien à partir de là, il faut faire attention au social. Donc je vous le dis je vous le répète. Je ne fais pas attention au social. On aura beau assurer un système économique qui soit développée. On dit bien la stabilité de notre pays. Sera menacé, je ne suis pas de cet avis, c'est une vision libérale capitaliste à la limite sauvage, c'est-à-dire occupe en mode économie. Le reste suivra est bien dans tous les pays qui ont fait ça. Nous avons des situations de pauvreté d'exclusion et des gens qui n'ont pas de quoi dans les mains, il faut investir dans le Marocain, il faut faire en sorte que les marrons un puisse avoir de l'emploi du revenu qu'il puisse avoir une école descente qu'il puisse avoir une santé des enfants et ils seront des citoyens et contribuer à l'économie de leur pays pour arriver sur l'économie pendant ce temps des gens font des milliards et des gens vont crever la dalle. Non, nous avons jamais été d'accord, on peut PS ne pouvons pas être d'accord. Non le Maroc forte heureusement alors j'ai toujours été on a toujours été au milieu de ce côté-là quand mieux. Nous avons toujours occupé et appréciation par rapport au niveau débloqué dans ces choses-là, mais nous avons toujours considéré que le lait tu avais un rouleau jouer c'est bien au Maroc les régulateurs sais pas mais ta régulateur était et tu as réglé tu as joué un rôle d'accord. Nous avons pas cher. Je crois que découvrir à un libéral que je ne vous connaissais pas. Non, moi je suis pas libre mais quand on parle juste sur le sur il y a des mots qui se lève aussi tout doucement politique. Qui a fait de déclaration parlez-moi de nouveau nom politique de la journée de la vigueur de la démocratie m'envoyer une partie qui a le champ politique politique aussi, est-ce que ça se murmure dans les couloirs du différents différentes couches de la société que vous alliez dans les milieux les plus aisés que j'ai eu l'occasion de côtoyer pendant ce ramadan ou les milieux les plus pauvres que j'ai eu l'occasion de côtoyer également. Bien sûr, tant mieux, je suis secrétaire général d'un parti et je suis heureux d'avoir des relations à tous les niveaux de la société, donc au niveau de tous les petits aujourd'hui négatif, il y a un malaise et dont nous avons besoin de visibilité, les gens disent, nous avons besoin de savoir nous allons les gens disent, nous avons besoin de clarification dans notre chambre politique les les gens disent, nous avons besoin d'une économie plus transparente, les gens disent pour les plus pauvres que nous avons besoin que notre dignité soit soit respecté que nous en notre pouvoir d'achat soit sur le garder. Voilà, il faut entendre c'est différent. Tu vois maintenant qu'ils disent que c'est que ça. Que j'ai appelé personnellement et le gouvernement de manière générale a réussi le niveau de la prestation de ce gouvernement à faire en sorte qu'il soit plus présent politiquement et à faire en sorte que des mesures des mesures précises viennent donner corps à ce gouvernement et montrer qu'il sait être à l'écoute des citoyens vous avez pour vous vous évacuer totalement de revers de la main élections anticipées mais vous allez va plus rien. Je sais pas ce qu'il te fasse pas dans ce cas de figure la configuration de mon niveau que ce sera décidé donc mais vous venez pas la prétention de pouvoir discuter c'est tout. Tout est possible aujourd'hui vu la situation dans laquelle nous sommes Nabil. Effectivement amélioration musique s'il n'y a pas une amélioration de l'ambiance si ce malaise ne disparaît pas oui, tout est possible. ça m'arrive téléphone je peux le voir de temps en temps un ami nous avons tissé une relation d'amitié et c'est important de savoir ce regarder les amitiés aussi je le vois régulièrement et on se parle au téléphone aussi régulièrement si vous deviez faire l'appréciation pas de l'homme mais de l'action de ces deux chefs de gouvernement est-ce considéré que c'est la Hess qui est permis dans votre émission de bien sûr parce que chacun son style s'il je souhaiterais que tu as many qui travaille beaucoup ce soir dans une présence politique plus à faire mais il est un peu trop qui soit plus sur la Seine c'est invisible sur les médias Ce mur aussi qu'on a reçu d'ailleurs de responsable du PJD parti, je reprends la semaine dernière partie aussi difficile parti fracture. Et donc c'est un peu ça rend pas la tête avec je leur souhaite aussi OPJ déco hernie question interne de la meilleure manière qui soit je n'ai pas un mimi c'est là-dedans mais c'est compliqué le dernier la peau de ton partenaire. Donc ils sont des partenaires politique, je ne peux leur souhaiter que du bien le fait de gérer correctement leurs affaires internes et de et de trouver les bonnes solutions qu' est-ce qu'il y a quoi. Il y a une règle en politique quand on est bien éduqué une règle en politique quand il s'agit de la faire un terme à notre parti politique. On ne s'immisce pas à l'intérieur. Nous avons été suffisamment critique fait d'intervenir dans les affaires politiques dans les affaires des partis politiques pour dire clairement aujourd'hui, ce sont leurs problèmes qu'il légère à leur manière, c'est pas à moi de dire voilà comment ils doivent gérer leur problème. Moi, je les problèmes du PP. Oui, je veux dire par là, c'est que ça n'arrange pas les choses mais j'espère que cela sera gérer au mieux mais pas parce que pendant ce temps-là, il y a le il y a des Marocains qui s'ouvre la détérioration du leboncoin, ça fait - ce qu' est-ce que pour le ticket pour le moment, je ne suis pas Madame Soleil pas en mesure de vous dire est-ce que c'est un amour moi qui va continuer en allant crescendo, est-ce que c'est un mouvement qui va s'essouffler, je n'en sais rien en ce moment en tout cas une chose est certaine. Il faut écouter est le seul moyen d'appréhender positivement cela c'est d'écouter de réagir et de trouver les mesures à même de réformer ce qui ne va pas pour pour réfléchir la situation quand tu as une réunion qui est prévu dans la semaine et ce sera bientôt autour du modèle de développement il y a la question du dialogue social et il y a ce que nous attendons en particulier OPA. EPS les mesures de préserver le pouvoir d'achat des citoyens. Merci à vous et bonne journée.

DERNIÈRES VIDÉOS »

Video : L'Info en Face éco avec Abdelghani Youmni
Video : Casablanca : lancement de centres de vaccination mobiles pour les 12-17 ans
Video : Fin du 1er round des tractations gouvernementales : La majorité connue la semaine prochaine
Video : L'Info en Face avec Mehdi Mezouari
Video : L'Info en Face avec Salaheddine Aboulghali
Video : Aziz Akhannouch reçoit les secrétaires généraux du PAM, de l’Istiqlal, de l’USFP, du MP et de l’UC

S'inscrire à la Newsletter

X