Gestion des migrants

Une commune française en berne

,, LE MATIN
16 Mars 2016
Ille-et-Vilaine.jpg Pour marquer son désaccord avec la politique européenne de la crise des migrants, la commune de Vern-sur-Seiche, au sud de Rennes a décidé de mettre son drapeau européen en berne. Ph : mapio.net

La commune de Vern-sur-Seiche en Ille-et-Vilaine a décidé de marquer son désaccord à l'égard de l'Europe, quant à la gestion de la crise des migrants.

 Une petite ville française, «en désaccord total avec la politique actuelle de l'Europe dans la gestion de la crise des migrants» qu'elle juge trop peu «humaine» et «solidaire», mettra samedi son drapeau européen en berne, a-t-on appris mardi auprès du maire.

«Ca faisait déjà plusieurs semaines que nous évoquions (les élus du conseil municipal, ndlr) notre incompréhension des politiques européennes. Et les événements se sont précipités, nous avons tous vus des images de migrants bloqués par des barbelés», s'indigne le maire socialiste de Vern-sur-Seiche (ouest), Didier Moyon. 

«L'Europe on y tient, mais pas avec des barbelés», explique-t-il à l'AFP, en affirmant être prêt à accueillir des migrants dans sa commune de 8.000 habitants en périphérie de Rennes.

Samedi, un Conseil municipal extraordinaire se réunira pour soumettre au vote un «voeu» sur la gestion européenne de la crise des migrants en rappelant les droits de l'Homme et la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne. Puis le drapeau de l'UE sera mis en berne.

«C'est une décision partagée par une large majorité du Conseil municipal», a affirmé Didier Moyon.

«C'est un vœu pour une Europe plus solidaire et plus humaine. On veut lancer ce mouvement en commençant par notre commune, un élan humain, solidaire et unanime», a ajouté l'édile.  





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
08 Juillet 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés