UpM

Plaidoyer pour la consolidation de la coopération

,MAP, LE MATIN
23 Septembre 2012
Sijilmassi_Upm_Cooperation.jpg Le secrétaire général de l'UpM, Fathallah Sijilmassi appelle les Etats membres à «ne se pas se concentrer uniquement sur leurs questions internes». (Photo : www.flickr.com)

UpM : Fathallah Sijilmassi plaide pour la consolidation de la coopération entre les deux rives de la Méditerranée

Le secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée (UpM), Fathallah Sijilmassi, a plaidé, vendredi à Barcelone, pour la consolidation des liens de coopération entre les deux rives la Méditerranée, appelant les Etats membres à «ne se pas se concentrer uniquement sur leurs questions internes».

Les pays du nord et du sud de la Méditerranée «risquent de s'éloigner l'une de l'autre» car l'Europe «est concentrée sur ses problèmes économiques et institutionnels, alors que les pays du sud sont en transition et évoluent tout en orientant leurs regards vers d'autres pays comme la Chine», a mis en garde Sijilmassi lors d'un petit-déjeuner-débat, organisé par le Centre d'études et de documentation internationales de Barcelone (Cidob). 

Selon les médias locaux, Sijilmassi a dans ce sens mis l'accent sur la nécessité de promouvoir la coopération régionale à travers la mise en œuvre de projets communs avec l'implication des différentes institutions régionales afin d'établir des «relations de confiance» entre les deux rives de la Méditerranée. Le secrétaire général de l'UpM a, également, salué l'intérêt qu'accorde l'Union européenne à la coopération régionale en Méditerranée, ajoutant que l'UpM est disposée à jouer un rôle d'interlocuteur entre le Nord et le Sud de la Mare Nostrum.

«Il serait erroné de penser que les questions de la Méditerranée concernent uniquement les pays méditerranéens de l'Union européenne. C'est une affaire de toute l'Europe et il est important que des Etats comme l'Allemagne s'impliquent dans ce processus», a insisté le secrétaire général de l'UpM.

Le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, José Manuel Garcia-Margallo avait souligné, mercredi, l'importance du rôle que doit jouer l'UpM en tant qu'«interlocuteur des deux rives» de la Méditerranée.

Garcia-Margallo, qui animait une conférence à Barcelone (nord-est de l'Espagne) sur «La politique étrangère de l'Espagne en Méditerranée», a également invité cette organisation à jouer un rôle «catalyseur» des initiatives de l'UE au profit des pays de la rive sud de la Méditerranée.





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
03 Juin 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés