Éditorial

Une philosophie de règne

Par Omar Dahbi,LE MATIN
30 July 2015 - 19:16

«Notre doctrine pour l'exercice du pouvoir consiste essentiellement à servir le citoyen, à sanctuariser son identité, à préserver sa dignité et à être constructivement réceptif à ses aspirations légitimes.» C’est en ces termes que Sa Majesté le Roi a résumé, hier, dans le Discours du Trône, la philosophie de règne que le Souverain a adoptée depuis son accession au Trône de ses glorieux ancêtres.

Une doctrine qui a permis au Maroc, aujourd’hui, de consolider ses acquis, de s’adjuger une position solide sur l’échiquier régional et international et de se prémunir contre les aléas économiques et politiques dont bien d’autres pays ont subi les conséquences aux dépens du bien-être et de la quiétude de leurs populations.
Amélioration constante du vécu des Marocains, préservation de leurs acquis et de leurs valeurs, et les doter des moyens qui leur permettent d’aspirer à un avenir meilleur, individuellement en tant que citoyens, et collectivement en tant que Nation.
«Tout ce que vous vivez m'intéresse : ce qui vous atteint m'affecte aussi, ce qui vous apporte bonheur me réjouit également. Ce qui vous tracasse figure toujours en tête de mes préoccupations», a rappelé le Souverain dans le Discours du Trône.

Dans le discours adressé à la Nation, Sa Majesté le Roi a passé en revue certains dysfonctionnements que le Souverain a constatés lors de ses déplacements tant à l’intérieur du Royaume comme à l’étranger. Des manques en infrastructures et en projets structurants dont souffrent les habitants de certaines régions éloignées à la précarité et la marginalité qui affectent quelques quartiers périphériques des grandes villes en passant par les difficultés rencontrées par les Marocains du monde pour accéder dans la dignité et la célérité nécessaire aux services consulaires dans leurs pays d’accueil.

Et, comme le Souverain l’a toujours fait, durant les seize dernières années, S.M. le Roi intervient suite à ces constats pour donner ses Hautes Instructions aux départements concernés pour régler les problèmes constatés et prendre les mesures nécessaires pour éviter qu’ils ne se reproduisent à l’avenir.

Au-delà du vécu du citoyen, le Souverain intervient aussi en tant que garant de la marche du Royaume sur la bonne voie qui mène vers un avenir prospère. C’est ainsi que Sa Majesté rappelle, le ton ferme, la nécessité de mettre fin à l’interminable cercle vicieux où s’est enfermée la réforme de l’éducation peinant ainsi à voir le jour, alors qu’il s’agit d’un projet dont le retard ne fait que compromettre l’avenir de toute une nation.

Mais l’avenir du citoyen marocain ne peut se construire en marge de ce qui se passe et se fait autour de lui. Dans un monde où la bataille pour le positionnement fait rage, le Royaume se doit de défendre ses intérêts, de préserver et consolider ses liens avec ses amis et ses alliés. Tout cela ne peut être possible qu’à travers une diplomatie agissante et dynamique. Une diplomatie que Sa Majesté le Roi a érigée en modèle au niveau international grâce à trois principes fondamentaux, à savoir rigueur, solidarité et crédibilité. Rigueur dans ses positions et dans ses engagements, solidarité avec ses amis, ses alliés et les causes justes, et crédibilité dans ses partenariats.

Enfin, améliorer le vécu et avancer vers l’avenir ne peuvent se faire en égarant, sur le chemin, son identité et ses repères. C’est dans ce cadre que le Souverain a tenu à rappeler qu’il est un devoir patriotique et religieux du citoyen de veiller à la préservation de qui fait son identité, dont le rite malékite que les Marocains ont de tout temps adopté, les valeurs spirituelles et humaines auxquelles ils ont de tout temps adhéré. Ce qui a fait leur unité et leur spécificité. «Tu dois récuser tous les facteurs de division et avoir à cœur, comme à ton habitude, de préserver l'unité de ton rite et de tes symboles sacrés, et rester ferme sur tes principes et fier de ta religion et de ton appartenance à la patrie», a souligné Sa Majesté le Roi. 


 







E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
21 Janvier 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés