Éditorial

Le discours de la vérité

Par Omar Dahbi,LE MATIN
21 April 2016 - 00:21
SM_Roi_Golfe.jpg

Le discours de S.M. le Roi Mohammed VI devant le Sommet Maroc-Pays du Golfe à Riyad est un discours historique à plus d’un égard. Le Souverain y a dressé un bilan clair, sincère et pragmatique de la situation du monde arabe et de la conjoncture mondiale. Une sorte de mise à jour des données géopolitiques au vu de ce qui se passe dans la sphère arabo-maghrébine et des intrigues qui se trament autour de ces deux régions du monde.

Le discours du Souverain a été on ne peut plus clair sur l’existence d’un plan de déstabilisation visant les pays arabes et ayant pour objectif de mettre la main sur leurs richesses et de freiner leurs ambitions d’émancipation et de développement. C’est dans ce sens que S.M. le Roi a rappelé que le monde arabe fait face à des menaces de changement de régimes et de partitions des États. Une situation qui nécessite, certainement, une prise de conscience sérieuse et urgente de la part des dirigeants et des nations arabes. D’où la portée hautement stratégique du discours royal en ce moment précis où cette prise de conscience et un discours franc et audacieux font défaut.

S.M. le Roi a fait une analyse géopolitique mettant les chefs d’États arabes et la communauté internationale devant leurs responsabilités en ce qui concerne le devenir des populations arabes faute d’une action commune pour contrecarrer les manigances de ceux qui cherchent à les affaiblir en les déstabilisant et en provoquant leur effritement pour, ensuite, faire main basse sur leurs ressources et casser leurs dynamiques de développement et d’épanouissement socioéconomique.

Ce complot contre le monde arabe et son environnement immédiat ainsi que ses prolongations géopolitiques existe, et S.M. le Roi en a dressé le portrait et explicité le modus operandi. Il s’agit d’une trame mondiale qui agit à travers les mécanismes étatiques parfois, qui instrumentalise les organisations internationales souvent, et actionne ses relais et ses tentacules à l’intérieur comme à l’extérieur des pays concernés, mais toujours dans un seul et même objectif : les déstabiliser pour mieux les maîtriser, voire les asservir.

Le discours historique prononcé par S.M. le Roi, il y a deux ans à Abidjan, et la dynamique qui s’en était suivie, à savoir l’élan pris par la coopération Sud-Sud, ainsi que le chantier global d’émancipation économique entrepris par le Souverain depuis son intronisation ne pouvaient demeurer sans riposte de ladite trame mondiale. La stabilité assurée par une démocratisation réelle, une politique sociale engagée et la vision géostratégique judicieuse du Souverain ont fait du Maroc un pays stable, ayant une feuille de route claire et fédérant les énergies locales, régionales et continentales pour atteindre le bien-être commun ont sans doute suscité les craintes les plus persistantes chez ceux qui profitent du maintien des peuples concernés en état de subordination permanente.

Le discours de Riyad, lui, alerte sur la nécessité d’une prise de conscience commune du complot qui vise notamment les pays du Golfe arabe dans leur environnement régional et le Maroc dans son intégrité territoriale et son prolongement continental. Une alerte qui arrive au moment opportun et qui permettra, le diagnostic étant judicieux, de se doter, à travers l’unité et la fédération des forces communes, du remède nécessaire contre ce danger qui guette les uns et les autres.







E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
21 Janvier 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés