Éditorial

Une approche visionnaire et ingénieuse

Par Omar Dahbi,LE MATIN
12 May 2016 - 22:26
tangermed.jpg La Vision Royale cohérente et ambitieuse de la région du nord du Royaume avait démarrée par la réalisation du mégaprojet portuaire et industriel de Tanger-Med

Le «Projet Maroc» porté et mis en œuvre par le Souverain depuis dix-sept ans est comme une image en mosaïque qui prend forme au fur et à mesure que ses pièces sont déposées l’une à côté de l’autre. Avec du recul, et quand on se penche sur les différents projets lancés par S.M. le Roi depuis l’accession du Souverain au Trône, on se rend compte que tout était finalement lié et que tous les chantiers se rejoignaient au bout du chemin pour se compléter et asseoir les bases d’une économie solide et solidaire. Une économie qui, in fine, vise à assurer au Royaume une place de choix dans un monde où seuls ceux qui ont une forte capacité d’anticipation et un grand esprit créateur peuvent survivre aux bouleversements et aux adversités.

L’un des multiples exemples de cette «construction mosaïquée» du développement économique du Maroc est bel et bien la signature hier à Pékin d’un mémorandum d'entente pour la création d’un Parc industriel et résidentiel au Maroc entre le Royaume et une grande société chinoise. Un mémorandum qui porte sur la réalisation de zones logistiques et résidentielles dans la région de Tanger.

Ce projet, entre autres, est l’aboutissement d’une Vision Royale cohérente et ambitieuse de la région du nord du Royaume. Une vision que le Souverain avait démarrée par la réalisation du mégaprojet portuaire et industriel de Tanger-Med, mais pas seulement, puisqu’il fallait aussi doter ce projet de toutes les infrastructures vitales routières, ferroviaires, une extension à travers Tanger-Med II en 2009, le lancement de la «Grande plateforme industrielle» de ce complexe portuaire ou par le développement rapide de ses zones franches, industrielles et logistiques. Sans oublier un environnement urbain idoine pour l’installation des grands investisseurs internationaux à travers le programme Tanger-Métropole. Tout se rejoint au bout du chemin pour finir par former quelque chose de grandiose au point de fasciner les amis et contrarier les adversaires. Elle est ainsi l’approche royale du développement : visionnaire et ingénieuse.

«Nous procédons aujourd’hui au lancement d’un des plus grands projets économiques de l’histoire de notre pays. Il s’agit du nouveau port Tanger-Méditerranée que Nous considérons comme le noyau d’un grand complexe portuaire, logistique, industriel, commercial et touristique», avait dit le Souverain en février 2003, lors du lancement du méga projet Tanger-Med. Il y a treize ans, donc, la mise en place d’un Parc industriel et résidentiel était déjà présente dans la Vision royale.

Rappelons-nous les étapes qui ont été franchies depuis 2003 et qui, aujourd’hui, ont fait en sorte qu’une société chinoise aussi importante s’y intéresse. Tout le secret du succès réside dans le suivi constant et l’intérêt particulier accordé par le Souverain à ce projet et qui a permis à la zone logistique «Med Hub» d’être opérationnelle dès 2010. Faut-il signaler que la première zone franche industrielle est aujourd’hui complètement saturée, tandis que la «Zone industrielle automotive» adjacente lancée en 2012 a connu l’installation de grands projets industriels comme celui de Renault Tanger Méditerranée ?

La signature, hier, sous la présidence effective de Sa Majesté le Roi par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie du commerce de l’investissement et de l’économie numérique, Ilyas El Omari, président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, et le président du grand groupe chinois d’un mémorandum d’entente ne fait, donc, que confirmer la vocation première de Tanger-Med consistant dans le développement de l’industrie, la création de la richesse et du développement dans l’arrière-pays du port.
Mais, il ne s’agit point du seul intérêt économique. Rappelons-le : la vision royale est une mosaïque composée de plusieurs éléments cohérents et harmonieux qui visent le même objectif, à savoir la prospérité et l’épanouissement du citoyen marocain.

Aussi, la régionalisation lancée par le Souverain comme un projet vital ne vient-elle pas compléter et surtout faciliter la mise en œuvre de cette approche de développement. Cela s’illustre encore une fois dans le projet royal Tanger-Med et dans tous les projets qui en ont découlé. Ce projet est en phase avec l’esprit du processus de régionalisation qui a doté la présidence de Région de moyens et de dispositifs adéquats pour servir l’intérêt de la population, faire preuve de dynamisme, de capacité d’action autonome et d’un esprit d’ouverture sur l’extérieur. «Nous voulons aussi, à travers cette réalisation, donner à la Région Nord une ossature économique solide, de niveau international, et des zones franches, lui permettant ainsi de valoriser ses riches potentialités et d’en faire un modèle de développement régional intégré, dont les bienfaits et les retombées bénéficieront à l’ensemble du pays», avait souligné Sa Majesté le Roi le 17 février 2003.

Des projets régionaux qui ont une portée internationale dans une perspective de développement national intégré. Telle est l’approche du Souverain en matière de développement. Et c’est ce qui fait aujourd’hui la spécificité de notre pays dans son environnement régional : il a l’avantage d’avoir un leadership qui est porteur d’une vision cohérente et pertinente qui le porte vers l’avenir, et grâce à qui le Royaume ne navigue pas à vue comme certains pays de son voisinage.







E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
21 Janvier 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés