Marrakech

Convention de coopération entre le CHU Mohammed VI et l’État du Plateau au Nigeria

Mokhtar Grioute,LE MATIN
12 Juillet 2017
Marrakech-Convention-de-cooperation-.jpg Les deux parties ont convenu de renforcer leur coopération dans le domaine de la recherche médicale et plus particulièrement en matière de santé publique.

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) Mohammed VI de Marrakech et le gouvernement de l’État du Plateau au Nigeria ont signé, le 11 juillet dans la Cité ocre, une Convention de coopération portant notamment sur la formation médicale et la recherche en santé publique. Ledit accord a été paraphé en marge de la visite à Marrakech d’une délégation représentant les différentes structures hospitalières de l’État du Plateau.

En vertu de cette convention, le CHU Mohammed VI s’engage à accompagner la partie nigériane dans la mise en place d’un service de chirurgie cardiovasculaire, son équipement, la formation à Marrakech de son personnel médical et paramédical dans les spécialités de la chirurgie, de l’anesthésie et de la réanimation ainsi que l’envoi sur place d’une équipe multidisciplinaire spécialisée afin d’accompagner le lancement de ce service. L’accord porte également sur la coopération en matière de chirurgie pédiatrique et sur tout ce qui a trait aux greffes d’organes et de tissus humains, la formation à travers l'accueil de stagiaires nigérians à la Faculté de médecine et de pharmacie de la cité ocre et surtout au sein du CHU ainsi que dans leurs centres de simulation médicale. Les deux parties ont convenu aussi de renforcer leur coopération dans le domaine de la recherche médicale et plus particulièrement en matière de santé publique.

Cette convention donne un nouvel élan à la coopération Sud-Sud engagée par le CHU Mohammed VI de Marrakech. S’intégrant dans les Hautes Orientations royales visant l’enracinement du Maroc en Afrique, elle vient s’ajouter à une batterie d’accords liant le Centre à des institutions médicales et structures hospitalières de pays frères et amis du continent. Il y a lieu de citer à cet égard les conventions de coopération avec le Centre de cardiologie de Nouakchott en Mauritanie et de partenariat avec l’hôpital général de Tombouctou au Mali, le CHU Blaise Compaoré au Burkina Faso et le CHU de Yopougon en Côte d’Ivoire ainsi que la mise en place d’un Centre de cardiologie en République démocratique du Congo. Ledit accord s’ajoute également à moult actions humanitaires menées par le CHU Mohammed VI dans des pays subsahariens, dont la caravane médicale «Cœur ouvert» au Mali et une caravane médicale dans l’État de Zamfara au Nigeria. S’exprimant à cette occasion, le directeur du CHU, le Pr Hicham Nejmi, a souligné que cette stratégie d’ouverture vers l’extérieur s’insère dans le cadre de la vocation africaine du Maroc impulsée par S.M. le Roi Mohammed VI.

À ce titre, il a fait observer que le Centre hospitalier «donne à la coopération Sud-Sud un visage empreint de solidarité, se traduisant par son engagement constant en faveur des causes nobles de coopération et du développement ainsi que par ses positions solidaires à l’égard des autres CHU des pays du Sud et de leurs aspirations au progrès et au bien-être». Pour sa part, la délégation nigériane s’est félicitée de la conclusion de cette convention qui constitue un nouveau jalon dans la coopération Sud-Sud et qui est de nature à insuffler une nouvelle dynamique aux relations de coopération bilatérale. Après avoir rappelé la visite historique de S.M. le Roi Mohammed VI à Abuja et les multiples accords, conventions et mémorandums de coopération qui y étaient signés entre les deux pays, les membres de la délégation ont fait part de leur désir ardent de tirer profit de l’expérience particulièrement riche du Maroc dans le domaine de la santé. Rappelons que le CHU Mohammed VI de Marrakech a reçu dernièrement à New York le Prix international de la qualité, qui lui a été décerné par le «Business Initiative Directions» en reconnaissance des réalisations accomplies et de la grande qualité des services qu’il offre. De la sorte, il devient le premier établissement hospitalier public en Afrique à se voir attribuer cetteprestigieuse récompense. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
13 Juillet 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés