Musée olympique

Des souvenirs sportifs plein les yeux et un brin de nostalgie

Abderrahmane Ichi,LE MATIN
18 Juin 2017
Musee-olympique-b2.jpg Une grande partie de ces objets a été offerte par les athlètes et par les fédérations.

Situé au rez-de-chaussée du siège du Comité national olympique marocain, le musée olympique, orné de médailles, de trophées et de coupes remportés par les athlètes marocains depuis la première participation marocaine aux JO en 1960 à Rome. Des photos triomphales d’athlètes, des costumes des délégations marocaines ayant défilé aux différents JO, des maillots, des dossards, des shorts et des pointes de certains médaillés olympiques marocains ornent les murs du musée. Bref, c’est un pan de l’histoire sportive marocaine qui défile le long des halls du musée.

En franchissant la porte d’entrée, le visiteur est plongé dans l’histoire des participations marocaines aux Jeux olympiques. En fait, il retrace toute l’histoire de la participation marocaine depuis 1960 à Tokyo. Un voyage dans le temps qui procure des émotions fortes et un peu de nostalgie quand on s'arrête devant certaines photos liées aux grands exploits marocains aux JO. C’est le cas de la photo de feu Abdeslam Radi, premier athlète à offrir une médaille olympique au Maroc en 1960 à Rome dans l’épreuve du marathon ou celle du légendaire Saïd Aouita et de Nawal El Moutawakil en 1984 à Los Angeles. Un moment mémorable du sport marocain avec à la clé deux belles médailles d’or ou encore le double exploit de Hicham El Guerrouj en 2004 à Athènes.

En plus de cette exposition photo qui offre un voyage dans le temps, le musée offre à voir également des médailles olympiques marocaines remportées depuis 1984, des costumes des délégations marocaines ayant défilé aux JO, la collection de timbres dédiés aux Jeux olympiques depuis 1960, éditée spécialement par la Poste, des correspondances et des documents officiels retraçant la création du CNOM en 1959, des maillots, des dossards, des shorts et les pointes de certains médaillés olympiques marocains. Une grande partie de ces objets a été offerte par les athlètes et par les fédérations. En bref, ce musée a pour mission de sauvegarder et de valoriser la richesse du patrimoine sportif et collectif national et d’assurer sa transmission aux jeunes générations. 





E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
17 Aout 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés