Espace d’art Actua

Driss Kiskes présente son roman «Au détroit d’Averroès»

A.A.,LE MATIN
11 January 2017 - 18:22
Driss-Kiskes.jpg La présentation du dernier roman «Au détroit d’Averroès» de Driss Ksikes a eu lieu mardi dernier à l’Espace d’art Actua de la Fondation Attijariwafa bank.

L’écrivain, dramaturge et directeur du Centre de recherche de HEM, Driss Ksikes, a présenté son dernier roman «Au détroit d’Averroès», mardi à l’Espace d’art Actua de la Fondation Attijariwafa bank. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la 25e édition du cycle de conférences «Échanger pour mieux comprendre», organisé par la Fondation.

Ibn Rochd. Averroès. Les deux noms dans cet ordre-là. Deux noms superposés. Ils indiquaient deux directions. Deux rives. Deux langues. Deux temps. Et un même homme. Mais est-ce vraiment le même ? C’est par cette question fondamentale que l’écrivain et dramaturge Driss Ksikes entame son roman «Au Détroit d’Averroès», consacré à l’héritage de ce philosophe andalou. Face à une salle comble, Driss Ksikes a présenté son roman dans un échange fructueux avec Driss Jaydane, enseignant en philosophie et écrivain. Cette présentation s’inscrit dans le cadre du cycle de conférences «Échanger pour mieux comprendre», organisé par la Fondation Attijariwafa bank.

«“Au Détroit d’Averroès”, va contribuer à sensibiliser le grand public, en particulier notre jeunesse, aux principaux ressorts de la pensée d’Ibn Rochd, comme la rationalité qui instaure un rapport harmonieux entre la raison et la religion. Ou encore, l’importance du rôle de la femme dans la société», a souligné Mohamed El Kettani, président-directeur général du groupe Attijariwafa bank, dans son mot de bienvenue. Cette rencontre a réuni plusieurs personnalités du monde universitaire, de la littérature, de la culture et de la société civile.

Dans «Au détroit d’Averroès», l’auteur Driss Ksikes expose la pensée d’Averroès à travers la passion que lui voue Adib, personnage principal du roman, lui-même enseignant en philosophie dans un lycée à Casablanca et chroniqueur radio. Dans sa quête, Adib tente désespérément de faire entendre la voix et la pensée d’Ibn Rochd, ce philosophe humaniste musulman du 12e siècle, père de la raison, à la fois connu de tous, mais si longtemps banni et tardivement réhabilité. En somme, «Au détroit d’Averroès» est le journal recomposé de cet enseignant qui a cru à la réinvention du dessein d’un ancien sage, alors qu’il vit lui-même dans un monde de plus en plus en proie à la violence des mots et des images.

Dans un style simple, mais pas simpliste, Driss Ksikes propose à travers ce roman une immersion dans le monde d’Ibn Rochd. Et ce roman se termine sur une note d’espoir : «Tu sais Adib, sur scène, les mots redeviennent énergie. Et les vieux rêves, des désirs en mouvement. Il va bien falloir passer par là pour que tes contes ne soient pas réduits à de la nostalgie. Et qu’Ibn Rochd continue d’être un horizon».



Parcours de l'auteur

Écrivain, dramaturge, Driss Ksikes est professeur à HEM depuis 1996, directeur du Cesem, centre de recherche de l'École, depuis 2007. Critique littéraire et ancien rédacteur en chef du magazine TelQuel (2001-2006), il est l’auteur de plusieurs romans, essais et pièces de théâtre tels que «Ma boîte noire», «L’homme descendu du silence», «Errances critiques, le tissu de nos singularités – Vivre ensemble au Maroc», «Pas de mémoire, mémoire de pas», «N’enterrez pas trop vite Big Brother». Il est cofondateur des Rencontres d’Averroès à Rabat, du Collectif du Vivre ensemble, de la chaire Fatéma Mernissi et de la plateforme culturelle, In’s. En 2015, il a reçu le Prix Grand Atlas et Grand Atlas Étudiants pour «Le métier d’intellectuel».



E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
24 Janvier 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés