Raja Casablanca

L’étau se resserre autour de Saïd Hasbane

Amine El Amri,LE MATIN
16 Juin 2017
Raja-Casablanca-Said-Hasbane.jpg Ph. Seddik

Il semblerait que les jours de Saïd Hasbane à la présidence du Raja Casablanca touchent à leur fin. Au moment où le nouvel entraineur Abdelhak Benchikha annonçait son départ, les adhérents ont atteint le quorum requis pour destituer le président. Le tout, alors qu’un troisième sit-in est prévu dimanche devant le siège du club.

Saïd Hasbane deviendra-t-il le premier président d’un club marocain à être renversé par les adhérents ? Jeudi soir, le quorum des adhérents souhaitant destituer le président du Raja Casablanca a été atteint. Les membres du «parlement» se sont réunis tard dans la soirée dans un hôtel au centre-ville de la capitale économique, en présence d’un huissier de justice et ont réussi à convaincre les autres adhérents, jusque-là réticents à l’idée de renvoyer Hasbane. Cette dernière réunion est donc décisive et à son issue, une commission présidée par l’ancien vice-président, Mustapha Dahnane, est constituée.

Ce dernier devra notifier à la FRMF, la Wilaya de Casablanca, le ministère de la Jeunesse et des sports et la Ligue de Casablanca, entre autres organismes, la décision des adhérents d’organiser une assemblée générale extraordinaire dont la date devrait être fixée sous 15 jours. Mercredi dernier, le bureau dirigeant du Raja Casablanca avait annoncé sur le site officiel du club la tenue d’une assemblée générale ordinaire le 31 juillet prochain. La date et la forme de cette assemblée semblent aujourd’hui sujettes à une sérieuse modification.

Le départ de Benchikha n’arrange en rien Hasbane

Au même moment, les supporters du Raja ont été surpris par le départ d’Abdelhak Benchikha, moins d’une semaine après que le technicien algérien a paraphé un contrat d’une année avec le président Hasbane. L’ancien coach de l’Ittihad Tanger n’a pas mâché ses mots au moment d’annoncer sa démission sur les ondes de la radio.

«La situation est confuse au Raja et ma décision est irrévocable, a lancé le natif de Borj Bou Arrerij. Les conditions actuelles ne me permettront pas d’exercer convenablement mon métier, c’est pour cela que j’ai appelé le président pour lui signifier ma décision et l’officialisation se fera sous peu», a conclu Benchikha, qui était revenu au Raja après un premier bail furtif en 2014. Rappelons qu’au terme de la 30e journée de Botola Maroc Telecom, M’hammed Fakhir avait été limogé par le bureau dirigeant, malgré une place honorable sur le podium, compte tenu des nombreuses crises vécues par le Raja tout au long de la saison.
Certains y ont vu une punition du technicien rajaoui, qui a toujours fustigé Hasbane pour son absence et les retards cumulés dans le paiement des salaires et primes des joueurs.



Le troisième sit-in maintenu pour dimanche

Après les deux sit-in organisés par les supporters du club devant le siège du Raja à l’Oasis, une troisième mobilisation, prévue dimanche au même endroit, est maintenue selon toute vraisemblance. Cette fois-ci, la contestation pourrait s’avérer fructueuse, puisque c’est la pression des supporters qui aurait poussé les derniers adhérents réticents à signer la «motion de censure» à l’encontre de Hasbane.

E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
10 Aout 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés