Nissan Intelligent Mobility

Les voitures du futur se préparent dès aujourd’hui

Mohamed Akisra,LE MATIN
11 Avril 2017
Nissan-Intelligent-Mobility-b.jpg Au programme du «Discovery Tour» figuraient notamment des essais dynamiques des véhicules et prototypes du constructeur, dont le BladeGlider, la Leaf Nismo RC ou encore la Serena avec ProPilot.

La vision «Nissan Intelligent Mobility» contribuera à définir la façon dont les futurs véhicules du constructeur seront alimentés, conduits et intégrés dans leur environnement. Elle a pour objectif : zéro émission à l'échappement et zéro accident mortel sur les routes. Afin de mettre plus de lumière sur ce programme, le constructeur vient d’organiser, au Japon, un «Discovery Tour» pour la presse internationale spécialisée.

Leader des véhicules électriques, Nissan fait de la mobilité intelligente et la conduite autonome son cheval de bataille. Dans ce cadre, le constructeur nippon, qui s'est fixé un double objectif (zéro émission à l'échappement et zéro accident mortel sur les routes), avait dévoilé sa vision «Nissan Intelligent Mobility». Cette dernière contribuera à définir la façon dont les futurs véhicules Nissan seront alimentés, conduits et intégrés dans leur environnement. Le tout, en continuant à optimiser l'expérience de conduite et à rendre les technologies accessibles.
«La vision Nissan Intelligent Mobility se présente comme un cadre global, destiné à accompagner les clients du monde entier vers un futur plus sûr et plus respectueux de l'environnement», avait expliqué Carlos Ghosn, CEO de Nissan, lors de la présentation de ce programme. Et d’ajouter : «Afin de concrétiser cette vision, Nissan a élaboré une stratégie à long terme. Celle-ci s'appuie sur d'importants investissements en Recherche et Développement (R&D). C’est également un moteur pour le développement des technologies autonomes, qui seront accessibles sur une large gamme de véhicules de série d'ici 2020. Chacune de ces étapes permet à Nissan de dévoiler au plus grand nombre de clients possible les bénéfices et les innovations des véhicules électriques et de la conduite autonome. À terme, la marque ouvrira la voie à une nouvelle ère de mobilité».
Afin de mettre plus de lumière sur la vision «Nissan Intelligent Mobility», le constructeur vient d’organiser dans son fief à Yokohama au Japon, un «Discovery Tour» pour la presse internationale spécialisée en automobile. Au programme : découverte des dernières technologies Nissan avec focus sur la mobilité intelligente et la conduite autonome ; essais dynamiques sur circuit des véhicules et prototypes du constructeur, dont le BladeGlider, la Leaf Nismo RC ou encore la Serena avec ProPilot ; ainsi que des présentations et vulgarisations des différents procédés techniques conçus par le constructeur.

Trois axes d'innovation se situent au cœur de la «Nissan Intelligent Mobility».
Il s’agit de Nissan Intelligent Driving (Conduite intelligente par Nissan), Nissan Intelligent Power (Performance intelligente par Nissan) ainsi que Nissan Intelligent Integration (Intégration intelligente par Nissan). Chaque axe représente une avancée considérable en matière de technologie autonome, rendue accessible par le constructeur. Au-delà de ces spécifications techniques, Nissan souhaite optimiser les expériences du conducteur et des passagers et s'emploie à les rendre plus accessibles.

«La vision Nissan Intelligent Mobility a pour but de faciliter la vie des citoyens. 80% des accidents sont dus au facteur humain. Notre stratégie repose sur deux maîtres mots : zéro émission et zéro accident mortel», a souligné Daniele Schillaci, Executive Vice President Global Marketing and Sales Nissan Motor Co., Ltd. Et d’ajouter : «Nos nouvelles technologies doivent servir le conducteur. Nissan n’ira jamais à l’encontre des envies et des besoins du consommateur».

Nissan Intelligent Driving

Concrètement, l'axe Nissan Intelligent Driving s'articule principalement autour de la performance, du confort et de la sécurité. Le but est de soulager les conducteurs du stress des trajets quotidiens ou de minimiser les risques d'accident. Un grand nombre des innovations et des technologies qu’il nécessite sont déjà disponibles, notamment la détection des objets en mouvement, l'alerte de perte de vigilance ou le freinage autonome d'urgence.

«Au cours des quatre prochaines années, Nissan lancera de nombreux véhicules équipés de technologies autonomes en Europe, aux États-Unis, au Japon et en Chine. Elles seront présentes sur des véhicules de série à prix accessible», expliquent les responsables du constructeur nippon, qui rappellent que les technologies autonomes font depuis longtemps partie des activités R&D du constructeur.

Nissan Intelligent Power

Nissan est le leader mondial et n°1
européen de la mobilité 100% électrique. Plus de 200.000 berlines Leaf parcourent les routes du monde, ce qui en fait le véhicule 100% électrique le plus vendu de l'histoire. Le constructeur optimise continuellement la capacité des batteries de ses véhicules électriques. C'est notamment le cas du concept-car IDS, équipé d'une batterie de 60 kWh pour une autonomie de 550 km. Aussi, les technologies Nissan réduisent le temps de charge. Ce qui développe le potentiel des véhicules électriques de façon inédite. Des sources alternatives de puissance électrique embarquée, telles que les cellules intégrées, encouragent également la diversité des carburants et le développement d'énergie renouvelable. Mais l'axe Nissan Intelligent Power ne s'arrête pas uniquement à la mobilité 100% électrique. Sur les véhicules thermiques, le développement de turbocompresseurs et de transmissions X-Tronic de formats réduits permet d'optimiser l'efficacité énergétique.
«Nissan explore une large gamme de sources d'énergie destinées aux véhicules de demain. Nous sommes conscients du rôle que nous jouons dans la recherche de technologies alternatives», expliquent les responsables, qui notent que les conducteurs de Nissan Leaf ont dépassé les deux milliards de kilomètres parcourus.

Nissan Intelligent Integration

Comment un constructeur automobile peut-il poursuivre son développement, tout en contribuant à améliorer la qualité de l'air et la sécurité routière ? La réponse se trouve dans la création de réseaux de véhicules, d'individus et d'infrastructures en dehors de l'automobile. Mais également dans la contribution au développement essentiel d'infrastructures de charge.

Nissan s'emploie donc à établir des connexions entre les véhicules et leur environnement immédiat : les routes, les informations et les réseaux électriques. Et ce afin de réduire les embouteillages, favoriser l'autopartage, faciliter l'utilisation du véhicule à distance et améliorer la gestion énergétique.

Le constructeur continue, par ailleurs, d'étendre son réseau de bornes de recharge rapide pour véhicules électriques à travers l'Europe, les États-Unis, le Mexique ainsi que le Japon. Aussi, il collabore avec plusieurs partenaires pour accroître le nombre de bornes pouvant être utilisées par tous les véhicules électriques. Cette approche permettra au marché de poursuivre sa croissance, tout en offrant davantage de fonctionnalité et de confiance aux conducteurs de véhicules électriques, et pas uniquement de marque Nissan. «La vision globale Nissan Intelligent Mobility ne se contente pas d'optimiser le plaisir de conduite, mais constitue également une étape importante vers l'accomplissement de notre double objectif : zéro émission et zéro accident mortel», souligne Schillaci. 



Nissan ProPilot

Première étape vers la conduite autonome, le système ProPilot permet une conduite semi-autonome dans certaines situations de conduite. Déjà disponible sur la fourgonnette familiale Serena, il prend en charge non seulement le freinage et le maintient de la distance avec les véhicules qui le précèdent, mais également la direction. ProPilot fonctionne à une vitesse prédéfinie par le conducteur, la plage d'utilisation étant comprise entre 30 et 100 km/h. Un appareil photo avec un logiciel de traitement d'image puissant détecte en trois dimensions les automobiles et autres marquages routiers et maintient le véhicule toujours centrée sur la voie, même dans les virages. Ainsi, le véhicule est «manœuvré par la circulation», en toute sécurité. Le résultat est une expérience semi-autonome qui soulage le conducteur dans la circulation routière et de banlieue à une seule voie. Selon Nissan, ProPilot sera capable de gérer la conduite sur autoroutes et routes à double voies en 2018. La conduite en milieu urbain est prévue en 2020.

E-MATIN
Feuilletez LEMATIN
comme si vous le teniez
entre les mains

L'édition du
22 Avril 2017
est maintenant disponible
pour les abonnés